un forum pas comme les autres, libre et amusant.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .


 

 Nuits de folie [Edouardo & Olivia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Ven 11 Fév - 21:36




    Ah mais là oui, j'avais décidé de m'amuser un petit coup, mais hum ça a plutôt mal tourné en faite, me retrouvé marié à oui c'était Cage, et sans oublier Ian aussi, je peux t'assurer que ça le fait pas du tout surtout quand tu sais que Ian était mon pire ennemi ! ! ! !

    *heureusement surtout qu'il avait pu divorcer rapidement, car sinon ça aurait été l'enfer pour lui ! là il était libre, et surtout ...; célibataire ! il sourit un instant, enfin il ne se souvenait de rien de cette soirée, juste qu'il avait bu ... beaucoup, et c'est tout. Il l'écoute ensuite discuter et il éclate de rire, il fait un grand oui de la tête, oui oui il savait tout ça, et il allait faire tout de même attention, car bon être marié, c'est pas la joie tout de même !

    Ouf alors, bon ok je vais essayer de rester les pieds sur terre, et surveiller tes arrières, quant à toi, tu surveilles mes arrières ! à deux on peut s'en sortir, j'en suis sur !

    *il lui sourit parlant de fleur, de vase, de grand cou, et il éclate de rire quand elle dit qu'elle avait les chevilles gonflée, il baisse automatiquement le regard pour regarder ses chevilles si fines en faite, il aimait regarder ce genre de chose, les jambes des femmes, pfiouuu, il sourit de toutes ses dents avant de redresser la tête et la regarder dans les yeux, la tête penchée sur le côté*

    ah ... et bien en tout cas, la modestie te va très bien ! donc je n'irais pas chercher un grand vase, mais simplement de jolies fleurs

    *il avait s'apprêter afin d'être le latino le plus sexy de Vegas, oui oui lui aussi était modeste ! mais bon il était moins fort que son amie ! enfin au moins ça l'éclatait tout ça. Dans sa tenue de soirée, pas comme un piwi habillé comme tout le monde, non non Edo faisait toujours les choses plus simplement possible, il avait vu Olivia, elle était très ravissante, mais en voyant sa réaction à son compliment, il sourit en coin*

    ferais tu ta gênée ? sache que ça te change et que ça te vas très bien et fais pas ta timide avec moi hein !

    *voulant savoir si ça allait pour sa tenue, il sourit quand elle lui dit que oui, qu'il était parfait comme ça, qu'il 'nétait pas comme les autres, ouf lui qui hésitait en plus ! il était content de ressembler à quelque chose et pas à un type prêt à se marier*

    ça me rassure ! car j'avoue que ce ne sont pas mes habitudes en faite

    il rit et la laisse prendre ses affaires, lui il prend son téléphone qu'il glisse dans sa poche et son portefeuille, ils allaient enfin rentrer dans le vif du sujet ..... Las Vegas ! C'est parti mon kiki ! il prend la main de son amie, de toute façon il n'avait pas le choix, sortant de la chambre, il sourit un instant, regardant un peu partout, suivant limite son Olive comme un petit chien. Il rit tout seul avant de se retrouver devant le Ceaser's Palace, ça c'est The palace ! il sourit et la regarde*

    Obligé !

    il sourit et entre avec elle, il regarde à nouveau partout, pire qu'un gosse à Disney, il s'installe avec elle à une machine à sous, commençant à jouer un peu avant de froncer les sourcils, elle arrêtait déjà ? il la regarder aller vers le bar pour prendre un verre, bonne idée, il avait soif lui aussi, mais elle trainait un petit peu, alors il se redresse de temps à autre pour la regarder, et la voir discuter avec un mec, ah non ! pas ça ! euh .... elle faisait encore ce qu'elle voulait non ? il s'assied et continue de jouer, de plus en plus vite, même si il ne gagnait pas vraiment, pour ensuite la voir revenir toutes joyeuse*

    et bien il me semble qu'il t'a bien faire rire celui là, tu es toute joyeuse, tu es sur que tu vas bien ?

    *il prend son verre et boit quelques gorgées, c'était étrange, elle partait, et pouf elle revient joyeuse comme jamais il ne l'avait vue, enfin bon c'est peut être une facette qu'il n'avait jamais vu, ce qui était peut être possible tout de même. Secouant la tête à sa question, non il ne gagnait pas du tout, dommage, il se redresse et lui colle un baiser sur la joue avant de regarder ce qu'il y avait d'autre*

    non pas vraiment, je ne suis pas chanceux, et si je ne veux pas dépenser tout mes sous je ferais mieux d'aller voir ce qu'il y a d'autre, en tout cas merci pour ce verre, il te plaisait ce type au bar? en tout cas il est bien gentil de t'offrir un verre. Tu veux aller quelque part d'autre ?




_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Ven 11 Fév - 22:38

OMG ! Marié à Cage ! Sans oublier Ian... Alors là, ils avaient fait fort. Sincèrement, ils devaient être bien imbibés pour avoir fait une telle chose. Mais tout de même, elle aurait tout donné pour assister à cette scène, telle une petite souris. Rien que pour faire sa curieuse. Elle hocha donc de la tête lorsqu'ils se promirent de surveiller les arrières de l'un et de l'autre, afin d'éviter tout mariage précipité. Maintenant, il ne restait plus qu'à espèrer qu'ils aient encore les idées assez claires pour s'en rendre compte. Car ce soir, elle n'allait pas se contenter à boire du coca et à manger des Pringles. Ah non non ! Après qu'il l'ait complimenté sur sa tenue, il en remit une couche. Il l'avait grillé. Fais pas ta timide, fais pas ta timide... Elle ne faisait pas sa timide, c'est juste qu'elle n'avait pas l'habitude de ce genre de compliments alors forcément ça gênait. Elle était quand même garçon manqué sur les bords.

Je ne fais pas ma gênée.

Dit-elle en détournant le regard, heureusement qu'elle n'était pas une de ces filles qui rougissaient pour un rien, elle se serait trahie en deux secondes. Elle sourit quand il lui avoua que cette tenue n'était pas dans ses habitudes non plus. Non mais ça lui donnait un petit côté classe, limite latin lover à la Enrique Iglesias. Une fois que les compliments ont fusés, ils sortirent enfin en direction du Caesar's Palace où le casino les attendait. Alors qu'elle avait laissé Edouardo aux machines à sous, elle ramena les boissons après avoir tapé la causette à un homme du coin. Elle se sentait drôlement légère, un peu comme si elle flottait sur l'eau. Son esprit était des plus vides, tous ses soucis s'étaient envolés : sa perte de mémoire, cet étrange homme qui hantait ses pensées, ce sentiment d'être perdue. Tout n'était plus que futilités. Là, une seule chose l'intéressait : s'amuser comme une petite folle. Elle but une nouvelle gorgée de champagne et quand elle se tourna vers Edouardo qui s'adressait à elle, elle ouvrit de grands yeux, interloquée. Ce n'était plus la tête d'Eddy qu'elle avait en face d'elle, non non, elle avait devant elle... ENRIQUE IGLESIAS (la fille qui n'a pas buggué dessus). Elle le regarda avec de grands yeux de cocker énamourés, ne prêtant que trop peu d'attention à ce qu'il disait. A vrai dire, elle ne comprenait pas trop ce qu'il disait. Pourquoi lui parlait-il en espagnol hein ? Elle plissa des yeux et se força à se concentrer.

Le type ? Quel type ?

Elle se retourna et vit le fameux type du bar, un blond aux yeux bleus, qui continuait de la fixer avec attention. Brad Pitt bien entendu XD. Elle le montra du pouce, arquant un sourcil avant de secouer la tête.

Ahhhhhh luiiiiiiiiiiii ! Noooooon, non pas du touuuut. Il me plaît pas. Je n'aime pas trop Brad Pitt, tu sais.

Elle but une énième gorgée de champagne et se releva de suite lorsqu'il lui proposa de faire autre chose. Oh bah s'ils perdaient, autant aller ailleurs. Olivia n'aimait pas perdre de toute façon.

On peut essayer de faire la roulette là, non ? ça peut être cool.

Elle montra d'un signe de tête la roulette puis s'y dirigea d'un pas joyeux. Sauf qu'elle fit vite demi-tour parce qu'elle avait oublié son pot de jetons, ainsi que son sac. Ah une vraie tête-en-l'air. Elle revint donc, en gloussant, et récupèra ses affaires avant de se diriger jusqu'à la roulette, saluant le croupier qui avait la même tête que Johnny Depp. Elle regarda le tapis de jeu et guetta quel numéro mettre.

Tu mets quel numéro ? Ohhhhh le 37, il a une bonne tête le 37 !

Elle mit la totalité de ses jetons sur le 37. Soyons fouuuus... Puis elle observa Edouardo faire son choix et ce jusqu'à ce que le croupier Johnny lâcha le fameux "les jeux sont faits". Il fit alors tourner la roulette et Olivia tenta de suivre la petite boule. Ce qui expliquait le fait qu'elle tournait rapidement la tête, un peu comme la figurine du chien que l'on met sur la plage arrière d'une voiture What a Face. ça lui en donnait mal à la tête. Mais quand elle reposa ses yeux sur le tapis de jeu, elle lâcha un...

NON ! Le 23... c'est mieux le 23 !

Et soudainement, la totalité des jetons qui étaient sur le 37 disparurent avant de réapparaître sur le 23. Oups, son don lui avait échappé. Elle afficha tout de même un sourire satisfait, malgré les protestations des autres joueurs et même si le croupier lui lança un regard suspect. Ce dernier croyait tout simplement qu'elle les avait bougé discrètement. Heureusement, sinon son don aurait été mis à jour. Le croupier appela alors discrètement les vigils qui devaient traquer les tricheurs, les fauteurs de troubles et compagnie. Quand elle vit trois hommes plutôt baraqués se diriger jusqu'à la table, elle resta bouche bée. Elle avait devant elle, Arnold Shwarzenegger, Sylvester Stallone et Bruce Willis qui la regardèrent d'un air méfiant. Ouhlà... ce n'était pas bon. Elle s'aggrippa au bras d'Edouardo et lui lança discrètement.

Ils viennent pour nous. COUUUUUUUUUUURS !!!!!!!!!!!!!

Elle commença à courir jusqu'à l'entrée, à vitesse étonnante malgré ses escarpins. Elle avait l'impression de voler. Et bien entendu, la chanson I believe I can fly résonnait dans sa tête. Elle se dirigea jusqu'à la sortie avant de s'arrêter net devant l'entrée.

Ah... n'oublions pas nos vestes.

Elle avait dit ça d'un air normal comme si elle n'était pas poursuivi par les trois hommes, comme si tout ce qu'il se passait était d'une normalité incroyable. Elle remercia rapidement l'homme de l'entrée et reprit sa course jusqu'à la sortie. Et même lorsqu'ils furent sortis, elle courut un bon moment pour être sûre qu'ils les avaient perdus. Elle s'arrêta net et se retourna brusquement, heurtant de tout son long Edouardo, ce qui la fit reculer de plusieurs pas. Elle posa alors les mains sur ses genoux, tentant de reprendre son souffle avant d'éclater de rire.

Ohlalala j'ai l'impression d'avoir quinze ans, sauf qu'à cette époque, ce n'était pas trois vigils que je semais mais les flics...

_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Sam 12 Fév - 13:04




    voyant sa petite tête, il avait compris, ça devait la choquer, et il ne lui en voulait pas puisque lui il était des plus choqué, il avait poussé un cri en voyant qu'il était en calebar dans le même lit que deux autres hommes ! donc voilà, c'était la vie à Vegas, enfin là si il se retrouve marié à une femme, c'est quand même mieux, mais il ne se voyait marié qu'à Noémie à vrai dire, car oui il l'aimait toujours même si elle l'avait quitté, il n'allait pas la haïr, il n'y arrivait pas, il secoue la tête, de toute façon, ça n'arrivera jamais, elle est partie, elle a vu Liam, et puis voilà, comme il l'avait dit à son ami quand il lui a envoyé un texto, c'est qu'il n'avait plus d'espoir, certes il voulait lui envoyer un texto, mais il n'osait pas, il avait peur, peur qu'elle ne réponde pas, ou bien qu'elle réponde mais sans grand intérêt. Enfin là, il était à Vegas, et c'était son but, s'amuser, boire, s'éclater, se déchirer, tout avec son amie qui était gênée même si elle dit le contraire*

    ok alors si tu n'es pas gênée, car franchement, tu vas en faire tomber plus d'un !

    [i]et si ça se trouve il va tomber lui aussi, alors il allait regarder où il met les pieds pour éviter de se trébucher alors qu'il la regardait, il pouvait mater non ? il était un mec après tout. Il se balade avec son Olive dans les petites rues étroites de Vegas pour se retrouver dans The Palace ! installé à une machine à sous le temps qu'elle aille chercher à boire, mais quand elle était là sous ses yeux, quelque chose avait changé, et puis son regard et tout, elle avait vu qui ? Elvis ? et quand il lui demande qui était le type à qui elle avait parlé, et bien elle fut un peu étonné, et dans le vague, euh ... elle venait d'aller chercher à boire et discutait avec un type donc bon.


    celui du bar va ! tu n'as pas été très loin du sais

    *C'est alors qu'elle parle de Brad Pitt, euh, elle se croit où elle ? à Hollywood ? il éclate de rire, soit elle le faisait exprès, soit elle avait bu déjà de trop ! pourtant elle n'avait pris qu'une coupe de champagne mais bon c'était un peu étrange tout de même ! enfin elle était joyeuse, et heureuse, du coup ça lui faisait plaisir*

    Ah d'accord, c'est vrai j'avoue que c'est mieux avec moi ! je suis bien plus craquant que lui hein ! Allez vient on va à la roulette alors, voir si notre chance est avec nous !

    *il trouve une table où ils peuvent s'installer, souriant quand elle prend autant de joie pour jouer, la laisser miser lui il ne met pas tout d'un coup, mais juste un tout petit peu sur le 9, oui car ça aurait fait 9 mois avec Noémie, certes ça ne lui avait pas réussi, mais on ne sait jamais que la chance serait avec lui ce soir ! il fronce les sourcils quand il voit que les jetons de son amies avait changé de place alors qu'elle n'avait rien fait, il lui donne un coup d'épaule, secouant la tête, avant de l'entendre crier de courir, omg ! il attrape ses jetons et file avec elle tout en courant, ils se font poursuivre par les gardes avant de voir Olive s'arrêter pour parler de veste comme si on avait le temps ! *

    laisse tomber ta veste on est dans la Mer*e ! allez vient !

    *c'est là qu'elle commence à courir pour se prendre de plein fouet, son ami, Edo, qui lui fait quelque pas en arrière manquant de tomber, il lui prend la main pour sortir complètement du Ceasar Palace car là c'était mieux, il sourit en la regardant, faut pas s'arrêter ! alors il continue de marcher maintenant, regardant après un bon petit bar, oui il avait soif*

    vient j'ai soif, il y a le Coyote Ugly ! je vais me rincer l'oeil tout en buvant un bon verre, j'ai besoin de me décontracter. Enfin sauf si tu veux aller ailleurs, et on y va !




_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Sam 12 Fév - 21:21

En faire tomber plus d'un ? A vrai dire, ce n'était pas son but... Elle avait bien dit qu'elle aurait mieux fait de rester en jean. Mais bon, à Las Vegas, la tenue de soirée était de mise. Quoique... Tomber au sens propre, ça pourrait être drôle, mais au sens figuré, un peu moins. Enfin soit, Olivia savait très bien repousser les hommes un peu trop lourds de toute façon. Mais bon, retournons à l'instant présent, au Caesar Palace. Une fois qu'elle a compris de quel homme il parflait, elle avait lâché un gros "aaaaaaah ouiiiiiii" avec une telle joie que ça se voyait comme le nez au milieu de la figure qu'elle était pêtée. Elle avait remarqué qu'Enrique, euh Edouardo, la regarder avec un air bizarre. Bah quoi ? Elle était bien, très bien. Beaucoup plus qu'elle ne l'avait été depuis bien longtemps. Elle éclata de rire lorsqu'il affirma qu'il était bien plus craquant que Brad Pitt, ce qu'elle confirma par un hochement de tête effréné.

Oh ouiiiii ! J'ai toujours trouvé qu'Enrique était beaucoup plus beau que Brad.

Elle sourit de toutes ses dents, se dirigeant avec lui jusqu'à la roulette où elle ficha son bazar en à peine deux minutes. Un véritable record. Elle tourna la tête vers Edouardo lorsqu'il lui donna un coup de coude, son visage exprimant une telle innocence que ça en paraissait faux. Elle n'avait rien fait hein ! Ce n'est pas de sa faute si les jetons bougeaient tout seul. Absolument pas sa faute. Une fois que les vigils s'approchèrent d'eux et qu'ils commençèrent leur course, elle secoua la tête aux paroles d'Edouardo concernant la veste.

Non non non... On va attraper froid sans veste, ta mère ne t'a jamais dit qu'il fallait toujours bien se couvrir hein ?!

Elle daigna tout de même le suivre, ou du moins, elle se fit légèrement entraîner par son ami. Elle le suivit jusqu'à un petit bar, le Coyote Ugly. Coyote... Coyote...

Ah c'est là qu'il y a les Coyote girls, non ? Allons-y, comme ça, tu pourras te rincer l'oeil comme tu l'as dit.

Etant donné qu'elle n'était pas dans son état normal, le fait qu'Edouardo voulait se rincer l'oeil ne la choqua pas. Pourtant, ça aurait dû la choquer. Il n'était pas pris ? Bah... du moment qu'il s'amusait ce soir. Elle sourit en coin, bah qui dit "coyote girls", dit forcément hommes. Ce soir, elle avait envie de faire des connaissances alors tant qu'à faire. Elle l'attrapa par la manche et entra dans le bar, de sa démarche toujours aussi sautillante. Elle s'avança jusqu'au bar et se commanda une vodka, histoire de passer à quelque chose de plus fort. Du moment qu'elle restait sur son petit nuage où tout était beau, c'était le principal. Elle sauta sur un des tabourets et tourna la tête en voyant les Coyote girls à l'action, les mecs devant elles, les langues pendues.

Ah il vous en faut peu pour vous les hommes ! De l'alcool, de la musique et quelques jolies filles et ça vous fait passer une bonne soirée.

_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Dim 13 Fév - 10:41




    *oula, elle était loin elle ! ou avait elle vu Enrique ? il regarde autour de lui, lui il pale de lui même, et elle elle parle d'un chanteur, ouais pourquoi pas, en tout cas si elle croit qu'elle a en face d'elle Enrique, et bien ça ne peut que le complimenter, et le faire sourire, mais aussi .... éclater de rire. Enrique plus beau que Brad Pitt, et bien au moins il sait à quoi s'attendre maintenant, soit elle avait bu un verre bien trop fort pour elle, soit on lui a mis quelque chose dans son verre, il grimace ça doit être le Brad Pitt en fait ! il soupire avant d'aller vers la roulette*

    merci pour le compliment, mais je ne suis qu'Edouardo moi ...

    *il sourit tout en s'installant sur une chaise libre, et quand il avait misé quel a roulette était en marche, là Olive fait une grosse bêtise avec son don, ils allaient passer pour des tricheurs ! et c'est ce qu'il se passe, ils courent encore et encore, jusqu'à ce qu'elle veuille aller chercher leur veste il secoue la tête, il fallait oublier de toute façon, il ne faisait pas très froid*

    nous sommes adultes ma belle, et il fait beau donc pas de soucis pour les vestes

    *Tout en avançant, il cherchait un endroit où s'installer afin de boire un verre, de fêter leur voyage une nouvelle fois, etc, il tombe sur le Coyote Ugly peut être pas pour son Olive ça, mais il lui propose tout de même et au pire ils iront ailleurs, il sourit quand elle accepte d'y aller, si il faut, il veut bien voir son amie aller sur le bar et danser tient ! Edo partait en vrille, oui il avait toujours trouvé Olivia très attirante, mais c'était son amie, et il ne devait pas penser à ce genre de chose*

    Ouais mais et toi ? faut que tu t'amuse aussi !

    *Il se laisse entrainer à l'intérieur du bar, où il y avait pas mal de monde, mais wouah, c'était un endroit génial ici ! il n'allait pas regretter d'être passé par ici en tout cas ! il sourit et regarde son amie qui n'avait rien dit sur le faite qu'il voulait mater etc, ouf pour l'instant il voulait tout garder pour lui, même si son ventre tournait beaucoup avec cette histoire de rupture, il sourit et rit à la suite *

    et bien moi non, j'ai assez avec toi, mais je me vois mal te demander de bouger comme ça devant moi !

    *il sourit de toutes ses dents avant de commander deux verres champagne mais aussi la bouteille entière, il prend le tout et se tourne vers son amie et penche la tête sur le côté, un petit sourire aux lèvres. Fêter leur voyage était une bonne excuse à vrai dire, il voulait juste se bourrer la tête, et oublier cette douleur qu'il y avait dans son coeur*

    accepterais tu de fêter une nouvelle fois notre voyage ?




_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Dim 13 Fév - 22:36

Bah Enrique-Edouardo, ça ne change pas grand chose. Il suffit de changer le "n", le "i", le "q" et le "e" à Enrique, et ça donne Edouardo.

Et oui Olivia voulait avoir le dernier mot. Elle, elle avait Enrique devant elle, alors bon, s'il voulait qu'elle l'appelle Edouardo, c'est comme il le voulait. Elle n'était pas à un prénom près. Arrivés devant le Coyote Ugly, elle haussa de l'épaule à sa phrase, lui faisant même un signe de main nonchalant.

T'inquièèèèèètes ! Je sais m'amuser aussi. Et ce n'est pas un bar avec des filles qui se trémoussent sur le comptoir qui va m'arrêter. Bien au contraire.

Ils entrèrent à l'intérieur, et le simple fait de voir Edouardo sourire comme cela suffisait à la rendre toute guillerette. Du moins, encore plus guillerette qu'elle ne l'était déjà ! Elle s'avança donc en sautillant jusqu'un tabouret où elle s'assit, tournant la tête vers son ami. Elle éclata de rire à ses nouvelles paroles. Oh mais quel comique celui-là. Vraiment.

En effet, je te vois mal me demander de me trémousser comme elles le font... Je ne sais même pas si je serai capable. Non non non, j'en suis incapable. Gauche comme je suis, je ferai un véritable carnage.

Elle rit de nouveau, avant de le voir commander du champagne. Pas deux coupes, non, la bouteille entière. Ah voilà ! Il s'y mettait enfin. Que la fête commence. Les casinos, ce n'était pas pour eux, ça c'est sûr, mais ici, ils avaient trouvé leur place et la soirée s'annonçait d'être des plus agréables.

Et comment ! On va le fêter jusqu'à la fin ce voyage ! Même en revenant hein !

Tant qu'à faire. Elle prit la coupe qu'il lui tendit et la leva pour porter un toast avant de boire une gorgée. Elle regarda ensuite autour d'elle et se releva brusquement, en faisant claquer son verre sur le comptoir.

Tu permets ? Je reviens dans cinq minutes, histoire de me rafraîchir. Evite de trouver une femme avec laquelle te marier en attendant. Ou un homme... enfin, ne parle à personne, c'est mieux.

Elle sourit de toutes ses dents. Non mais bon, valait mieux éviter un mariage précipité. En cinq minutes, elle pouvait perdre la trace d'Edouardo. Comme les gosses sur la plage quoi. Elle se dirigea jusqu'aux toilettes mais se trompa de porte. Bien entendu... C'était digne d'Olivia ça. Mais pour une fois, elle ne tomba pas dans les cuisines ou le bureau du patron mais dans les coulisses des Coyote Girls. Elle entra discrètement et regarda autour d'elle, observant les différentes tenues. Jusqu'à celle qui attira son attention. Ohhhhhh ! Elle prit la tenue et la regarda. Une envie de l'essayer la submergea et elle céda ainsi à ses envies. Elle se regarda dans la glace et trouva sincèrement qu'elle avait l'âme d'une cow-girl au fond d'elle. Et oui, elle avait toujours rêvé de vivre au Far West, à l'époque des guerres entre cow-boys et indiens, à l'époque des saloons. Oh oui, une fille des saloons avec les jolies robes !!!!! Soudain, la porte s'ouvrit derrière elle et une des coyote girls entra dans la salle. Elle la regarda de haut en bas, lui lâchant d'un coup "ah t'es la nouvelle, file vite, c'est à toi". HEIN ? Olivia n'eût même pas le temps de riposter qu'elle fut jetée en-dehors des coulisses. Elle resta bête un instant, puis secoua la tête, le stress l'envahissant de plus en plus. Elle s'était mise dans une bonne galère. Elle croisa d'autres coyotes qui la poussèrent jusqu'au comptoir du bar. Ah bah là, elle n'avait plus le choix. Elle prit garde que son chapeau soit bien enfonçé sur sa tête, histoire de cacher son visage puis grimpa sur le comptoir. Les premières notes de musique commençèrent à sonner et dès la première seconde, tout son stress s'envola. A quoi ça servait de stresser ? Autant s'amuser à fond...



Elle resta dos au public un instant, la main gauche posée sur son chapeau, la droite ayant attrapé la bouteille de vodka que le barman lui avait passé. Elle la jeta en l'air et la rattrapa adroitement. Comme si elle avait fait cela toute sa vie. Finalement, être défoncée, ça améliorait les réflexes. Elle commença ensuite à se déhancher puis se retourna face au public, sur le rythme de la chanson. Elle se déhanchait avec sensualité, sans que ça soit vulguaire, conforme à l'idéologie des Coyote Girls. Elle s'approcha ensuite vers Edouardo, les talons de ses longues bottes claquant sur le comptoir puis s'accroupit près de lui. Elle lui mit son chapeau de cow-boy sur la tête, un petit sourire amusé sur les lèvres.

Surprise...



Elle lui adressa un clin d'oeil et se releva, recommençant à danser, tournoyant d'un côté puis de l'autre, longeant la totalité du comptoir dans une démarche assurée. Elle se baissait de temps en temps afin de servir les différents clients puis recommençait à danser encore et encore. Elle s'éclatait un max, fallait l'avouer !

_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Lun 14 Fév - 21:45




    *C'était une façon de voir les choses ! en mélangeant un peu les lettres, oui ! mais non lui c'était Edo, et c'était mieux en faite, quoi que, savoir qu'il avait la tête d'Enrique, pourquoi pas ! est ce que les femmes ne bavaient pas devant lui ? enfin pas sur vu que personne ne fondait devant lui, même sa copine l'avait quitté ! Soit, il était avec son Olive, sa meilleure amie, et c'était le plus important pour l'instant, et puis au moins elle arrivait à lui changer les idées ! *

    en tout cas, si on mélange le tout, ça pourrait le faire ! mais soit, je te laisse imaginer Enrique en ma personne !

    *Il éclate de rire, car oui là c'était fort et on ne lui avait jamais fait ce genre de remarque. Arrivant devant le Coyote, il penche la tête sur le côté, imaginant bien son amie faire la Coyote, mouhahahaha, il était déjà tout émoustillé ! oui oui ! il sourit en coin avant d'entrer dans le bar, s'asseyant avec elle sur un tabouret, et commanda du champagne, c'était jour de fête ! une fois fait, il rit à ce qu'elle dit, rhooo mais elle exagère ! pour sur, elle pouvait le faire ! elle n'était pas si gauche que ça ! *

    pourtant je t'imagine très bien entrain de danser comme elles !

    *Il lui verse un verre de champagne pour fêter tout ça ! leur voyage, sa rupture, même si elle ne le sait pas ! en fait c'était pas une fête pour sa rupture, mais quelque chose qui allait pouvoir faire taire son coeur ! les bars cest mieux que le casino alors il allait se lâcher le petit Edo ! *

    Dans ce cas .... je ne vais pas dire non ! j'ai envie de boire un peu, c'est rare, mais là .... j'ai envie de lâcher un bon coup ! et puis on est à Vegas quoi

    *Il boit son verre C*l sec avant de se servir un nouveau verre, avant de l'entendre lui demander quelques minutes le temps d'aller voir madame pipi, il lui fait un geste de la tête avant de se servir un nouveau verre et lui adresser un petit sourire *

    promis je ne parle à personne, juste avec ma bouteille, et les yeux rivés sur les nanas qui dansent !

    *il la regarde partir un instant, quant à lui, il s'enfile quelque verres, en envoyant des textos à Noémie, mais les réponses n'étaient pas favorable, elle partait pour de bon sur New York ! en plus elle était malade et elle ne voulait rien lui dire ! il prévient Liam tout de même avant de fermer son téléphone et boire C*l sec son verre, se reprenant un nouveau verre, attendant que son Olive arrive, elle était longue tout de même ! puis là il dut se frotter les yeux plusieurs fois, une nana ressemblant fortement à son amie était sur le bar à danser, il se lève, s'approchant avec la bouteille en main, il avait du boire un peu trop, buvant une gorgée à la bouteille directement, c'était mieux ! Limite il avait la bouche ouverte, penchant la tête sur le côté pour mieux regarder ce qu'il avait en face de lui, oh mon dieu Olivia ! c'était elle, et quand elle fait "surprise" il sourit largement*

    wow ! j'ai cru rêver un instant tu es ... wow, j'ai pas de mot !

    il commence à bouger sur place, dansant au rythme de la musique buvant encore un peu, puis il attrape le verre de son amie pour lui en verser dedans et lui tendre tout en dansant comme un malade

    youhouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu




_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Mer 16 Fév - 16:29

Ouais bah non...

Non non non non non et non. C'était tout simplement inimaginable de danser comme des Coyotes Girls. Elles avaient trop la classe, elles. Olivia, elle était aussi raide qu'un manche à balai. Du moins, quand elle était sobre... Un peu guillerette, elle était capable du meilleur. Une fois, après un apéro bien arrosé avec Jimmy et la bande, elle s'était incrustée dans un concours de GRS et avait même terminé à la première place. Bon ok, elle n'avait pas eu le droit au trophée étant donné qu'elle ne s'était pas inscrite, mais bon, c'était le geste quoi. Ce jour-là, ses muscles avaient tout de même pris un sacré coup alors forcément, elle évitait tout ce qui était artistique à présent. Enfin... C'est comme les résolutions du nouvel an, on ne les tient jamais et à peine avait-elle vue LA tenue, Olivia oublia toutes ses promesses qu'elle s'était faite. En deux-trois mouvements, elle se retrouva sur le comptoir à se dandiner, devant une troupe de mecs à la langue pendue. A la réaction d'Edouardo, elle éclata d'un grand rire joyeux. Elle était vraiment aussi imprévisible que cela ? Elle esquissa un petit sourire en coin.

Il ne vaut mieux pas avoir de mots...

Bah oui, elle s'était retrouvée là par sa faute hein ! (la mauvaise foiiiii) Monsieur lui avait lançé, inconsciemment, un véritable défi. Un défi qu'Olivia se devait de relever haut la main. Dieu merci, elle n'était pas vraiment dans son état normal, et en fait, il valait mieux pour elle d'oublier tout ce qu'elle faisait à présent. Une fois qu'elle a servi tous les clients, elle revint vers Edouardo qui lui tendit une coupe de champgane. En échange, elle lui donna la bouteille de vodla qu'elle tenait en main. En cadeau quoi.

Merci !!!!!

Elle but une gorgée de champagne et reprit sa danse. Un vrai vent de folie s'était inflitré dans le bar. Clients et Coyote girls se mélangeaient, et même le barman était à fond. Il s'était mis lui aussi à danser sur le comptoir en faisant pêter le champagne. Oh, elle allait l'épouser celui-là ! Olivia avait toujours eu un faible pour les barmans donc forcément ! Elle retourna vers Edouardo qui dansait comme un malade et lui tendit la main pour qu'il la rejoigne sur le comptoir. Elle dansa alors avec lui un bon moment, tournoyant d'un côté puis de l'autre et sans se casser la figure. Et ouais ! Tout se passait à merveille, du moins, jusqu'à ce que son portable se mit à sonner. La sonnerie des Bronzés font du ski commença à résonner à plusieurs reprises, lâchant des "Quand te reverraiiiiiiiiis-je, payyyyyys merveilleuuuuuuux" sans fin. Quel était l'abruti qui la faisait sonner ? Elle leva les yeux au ciel et s'apprêta à remettre son tél dans sa poche, quand elle reçut un texto d'un inconnu. "Olivia... c'est moi..." Ok... il la prenait pour un devin. Comme si elle pouvait reconnaître la personne à travers un simple texto. Ah qu'est-ce qu'elle n'aimait pas les gens qui disaient "c'est moi". C'est moi ? OK. Mais c'est qui "moi" ? Elle lut la suite puis arqua un sourcil et répondit une réponse à côté de la plaque. Elle mit ensuite son portable sous le nez d'Edouardo, ne lui laissant même pas le temps de le lire.

Regarde ! C'est mon mécanicien !! Celui à qui j'ai laissé ma moto. Apparemment, il s'est barré il y a 4 mois. Dès que je le revois, je l'éclate !

Ah toute la gentillesse d'Olivia ! Non mais bon, il exagérait le bougre. Il se barre avec le fric de ses clients et revient telle une fleur. Elle reçut un nouveau texto de la même personne, signé cette fois-çi. Caleb... Caleb... Caleb. Ah bah elle croyait qu'il s'appelait Juanito. Elle haussa l'épaule, ne voulant pas trop se casser la tête avec cela. Elle ne prit même pas la peine de répondre au deuxième texto, d'autant plus qu'elle ne comprenait pas pourquoi "son mécano" lui disait ça. Elle ne se foutait pas de lui. Elle garda son portable dans la main avant de le lancer par-dessus son épaule en hurlant...

NASDROVIA !

A la tienne, en polonais. Allez savoir comment Olivia arrivait à parler polonais What a Face. Elle attrapa une nouvelle bouteille de vodka qu'elle ouvrit, prenant tout de même la peine de laisser un gros billet sur le comptoir. Elle attrapa un verre et versa une dose assez convenable. C'est-à-dire en remplissant les trois quarts du verre qu'elle tendit à Edouardo. Elle se servit ensuite, la moitié du verre, pour être "sage", le buvant c*l-sec. Ce qui lui arracha littéralement la gorge. Sans oublier le coup de chaud qu'elle venait de se prendre. Elle en devenait toute rouge, les yeux légèrement brillants. Elle montra la sortie à Edouardo, levant son index et son majeur pour lui demander de sortir avec elle deux minutes. Pas la peine de parler, ils se comprenaient grâce aux gestes. Elle descendit du comptoir et tenta de se frayer un chemin vers la sortie, la bouteille de vodka toujours en main. Une fois dehors, elle inspira un bon coup, la douce fraîcheur de la nuit la refroidissant un bon coup. Elle s'appuya contre un mur et se tourna vers son ami. Ohlala lui aussi commençait à être bien joyeux. Il en avait mis du temps.

Franchement, c'est de la folie ce pub. ça c'est du vrai Las Vegas. Comme quoi, pas besoin de casinos et compagnie. Un peu de simplicité ne fait pas de mal de temps en temps.

Bon si elle ne s'arrêtait pas là, elle allait partir dans un débat sur la simplicité. Elle regarda autour d'elle et son regard s'arrêta sur un endroit particulier. Un endroit qu'il fallait absolument visiter quand on vient à Las Vegas. Une chapelle de mariage ! Elle commença à sautiller et regarda Edouardo.

On va là-bas, s'il te plaîiiiiiiit ? On va là-bas ? Juste pour voir, hein ? Je ne me suis jamais mariée à Las Vegas, moi, alors je peux profiter du spectacle...

_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Mer 16 Fév - 20:51




    *Il éclate de rire elle était têtue tout de même, mais bon c'était Olivia ! on viendrait lui demander à faire un striptease en public pas sur qu'il accepterait tout de même non plus ! il la laisse filer vers les toilettes pour la voir revenir quelques temps plus tard sur le bar à danser, bien sur Edo en était bouche ouverte ! car bon Olivia était déjà sexy à la base, et puis là dans cette tenue .... il ne pouvais pas rester indifférent ! la regardant danser, il boit son champagne pour se remettre les idées aux claires ... oui oui comme si ça allait arranger les choses ! c'est sur il n'avait pas de mot à tout ça, pourtant, il pourrait trouver des choses à dire : t'es canon, tu les fais tous baver, dont moi ! soit tout un tas de truc pareil *

    d'accord pas de mot !

    *il lui avait sourit de toutes ses dents lui donnant par la suite un verre de champagne et en échange il avait droit à la bouteille de vodka qu'il entame un bon coup aussi, un bon petit mélange, !!!! il dansait dans tout les sens, la tête lui tournait pas ce n'était qu'un détail, tout le monde dansait, alors lui aussi ! et puis là il voit la main de son amie vers lui et il lui prend sans réaliser ce qu'il faisait ! mais il commence à danser à nouveau, se dandinant comme un fou autour des femmes et de son olive, et puis là tout se fait briser, le téléphone sonne, mais pas le sien il grimace un instant, enfin riant tout de même car la sonnerie voilà quoi ! bien remarqué en tout cas, il fronce les sourcils tout de même car ça avait l'air étrange surtout quand il se reçoit le téléphone dans l'oeil quasi ! il lit et fait une drôle de bouche *

    Il abuse ! tu aurais du l'emmener au miens au moins il est sincère le mon mécanicien et je l'éclate avec toi si on le croise ! car là il faut pas abuser ! comment peut on arnaquer les gens comme ça !

    *Il n'aimait pas qu'on se foute de la tête de ses amis ! et surtout quand ça concerne Olivia ! non mais ho ! il sourit un instant tout de même, il était là pour s'amuser pas se prendre la tête avec un mécanicien; En voyant le téléphone voler et l'entendre parler en il ne sait quoi il voulu crier un coup mais trop tard le téléphone avait volé ! oups. Il sourit en la voyant prendre une bouteille de vodka et laisser un billet avant de servir un bon verre pour lui qu'il prend et qu'il boit C*l sec. Il grimace un bon petit coup, pouah, c'était pas très fort, mais bon il n'était pas habitué à boire en faite, alors il allait être dans un état pitoyable, d'ailleurs, ça commençait surtout ! en voyant la tête de son olive, il comprit qu'elle voulait sortir, il la suit tout en descendant du bar, elle avait gardé la bouteille en main et il la suit pour respirer un bon coup d'air frais à son tour, car là pfiou il marchait plutôt pas très droit. *

    ce bar est le plus merveilleux que j'ai jamais vu, surtout avec toi entrain de danser sur le bar, pfiouuu je te jure j'ai toujours chaud rien qu'en te regardant !

    *Tout en parlant, il se rend compte qu'elle regarde la chapelle, omg non pas ça olive ! enfin pourquoi pas, une simple visite ça peut le faire ! il était peut être marié une fois là bas, mais il était célibataire surtout, il sourit en coin et s'avance avec elle vers la chapelle, certes il avait promis de refuser mais là, il avait la tête ailleurs et surtout il était complètement bourré, passant ses bras autour de sa taille, il liu dépose des baisers dans le cou tout en lui chuchotant*

    je me suis marié un jour là bas, et maintenant je suis célibataire qu'est ce qu'il peut arriver ? allez ramène tes fesses on va voir ça !

    *il venait de le dire à son olive, il était célibataire, avec l'alcool ça sortait tout seul, passant ses bras autour de sa taille, il la colle près de lui, il l'aime son olive, et cest sa seule amie, la seule la vrai ! celle qu'il ne voulait pas perdre du tout, il dépose encore des bisous partout tout en rejoignant la chapelle. il sourit en regardant son amie et lui caresse la joue*

    tu sais je ne me souviens pas trop à quoi ça ressemble, alors allons y à deux !

    *il entre dans la chapelle avec elle et sourit encore plus, en faite, c'était tout petit, et ce soir il n'y avait que quelques personnes de présente, il se pince les lèvres, la tête tournant un bon coup, il ne se souvient pas de ce jour où il avait mis un pied dans un endroit pareil, en tout cas ..... ça allait faire un an!*





_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Ven 18 Fév - 15:33

Elle esquissa un joli sourire en le voyant la suivre sur le comptoir du bar, à s'éclater comme un fou. Parfois, elle trouvait qu'Edouardo était bien trop sérieux, alors le voir se lâcher comme cela, et bien, ça lui faisait drôlement plaisir. Quand il se mit à rire vis-à-vis de sa sonnerie, elle arqua un sourcil. Bah quoi, elle était classe sa sonnerie, non ? En hiver, c'était les Bronzés font du ski, en été, c'était la Macarena. Juste pour se mettre dans l'ambiance. Elle le regarda d'un petit air désolé, car bon, avec la douceur innée d'Olivia, Edouardo avait été à deux doigts de se recevoir le portable dans l'oeil. Elle fit un petit signe de la main, nonchalant, à ses paroles sur le mécano.

oh t'inquiètes, j'ai l'habitude ! Va savoir, je dois attirer les escrocs.

Non mais bon, savoir qu'il voulait l'accompagner pour "éclater son mécano", franchement, ça la touchait. Si ce n'est pas une déclaration d'amitié ça ! Elle n'avait plus qu'à l'ajouter à la longue liste des personnes contre qui elle avait une dent. Une liste longue de deux pages, c'est pour dire ! Enfin soit, cela ne servait à rien de se casser la tête avec ça. Ce qui avait un rapport avec le campus devait rester au campus. Tout comme ce qu'il se passait à Las Vegas devra rester à Las Vegas. Et puis, ce Caleb, elle ne le connaissait pas. Lui oui, elle non. Si ça se trouve, c'était son voisin voyeur qui passait sa journée à essayer de la reluquer. Ouais, ça devait être lui XD. Surtout qu'il avait disparu ces derniers temps. Elle lui sourit de toutes ses dents après qu'elle ait lançé son portable. Bah un portable de plus ou de moins, ce n'était rien, pas la peine de réagir comme ça. A moins qu'il voulait qu'elle hurle en russe. Une prochaine fois. Une fois sortis, elle continua d'observer Eddy qui marchait de moins en moins droit. Petite nature va ! Même pas capable de tenir l'alcool ! Et après, ça se croit fort, capable de se défendre tout seul. A coup sûr, si la mafia débarquait à présent et les kidnappait, limite Edouardo se jetterait volontairement dans la voiture. Elle lui tendit la bouteille de vodka, écarquillant les yeux lorsqu'il évoqua sa prestation sur le comptoir du bar.

Heyyyyyy ! Interdit d'en parler ok ? ça restera à jamais dans ce bar.

Elle sourit en coin, secouant de la tête lorsqu'il avoua avoir toujours chaud. Les mecs, je vous jure ! Enfin ce n'était pas un problème, s'il fallait utiliser les glaçons pour le refroidir, elle n'avait pas peur. Elle changea bien vite de sujet avec la chapelle, souriant de plus belle lorsqu'il accepta de l'accompagner. Un ange ! Elle tourna la tête vers lui lorsqu'il passa ses bras autour de sa taille et qu'il déposa des baisers dans son cou. Bon au moins, blottie contre lui, elle avait un peu moins froid. Car bon, avec la tenue qu'elle avait en haut, il ne fallait pas s'étonner si elle attrape la crève dans les jours à venir. Mais quand même, ça se voyait qu'elle n'avait pas la tête toute claire. D'habitude, elle aurait été gênée qu'il l'approche autant. Les marques d'affection et elle, ça faisait au moins cinquante. Quand il évoqua son célibat, elle hocha simplement de la tête, ne tiltant pas sur le coup. Il fallait un temps de réaction.

Ah bah dans ce cas rien ne peut arriver ! Allons-y !

Elle sourit de toutes ses dents puis poussa la porte de la chapelle, où quelques personnes se trouvaient déjà. Dont un couple en plein mariage. D'ailleurs, le marié était même déguisé en Elvis. Hum... trop banal quoi ! Elle resta un instant sur place, la tête penchée, les bras croisés contre la poitrine en observant la céremonie. Quand soudain...

QUOI ?

Toute l'assemblée sursauta et la mariée la foudroya du regard. Oups, apparemment, elle avait choisi de se manifester au moment où le maître de cérémonie demandait si quelqu'un s'opposait au mariage. Elle leva les deux mains en signe d'excuse, puis lâcha au deux mariés un "je vous souhaite tout le bonheur du monde XD" avant d'attraper Edouardo par le col et l'entraîner à droite, où une porte se trouvait. Elle ouvrit la fameuse porte et tomba sur un placard à balais. Assez étroit certes, avec un bazar pas possible et surtout très sombre, mais bon ça suffira bien. Du moment qu'ils ne gâchent pas d'autres mariages. Elle le traîna toujours par la chemise et le plaqua contre le mur. Elle ferma la porte derrière eux, les plongeant dans l'obscurité. Elle commença à tâtonner contre le mur, quand un grand boum retentit, berçé par de doux jurons lançés par Olivia. Quand elle trouva enfin la lumière, qu'elle alluma bien vite, elle tenta de remettre en ordre les seaux qu'elle venait de faire tomber. Une fois qu'elle cessa de se prendre pour la version féminine de M. Propre, elle se tourna vers son ami. Elle se pinça l'arête du nez, les yeux fermés comme si une migraine la martelait. Sauf qu'en fait Olivia réfléchissait, et dans son état actuel, c'était un vrai miracle que ses neurones puissent encore marcher. Si elle avait bien entendu, Eddy était désormais célibataire et il avait fallu attendre qu'il soit bourré pour qu'il lui lâche ça comme une bombe. Zut quoi, ils étaient à Las Vegas, pas à Hiroshima.

Tu m'as bien dit que tu étais célibataire ? Et c'est juste maintenant que tu me le dis ? Mais... mais... MAIS EUUUUUUUUUH. Tu exagères, hein, oui oui, tu exagères vraiment, vraiment, VRAIMENT !

Oui c'était sa façon de montrer sa réprobation. C'est qu'il exagèrait le bougre (au cas où on ne l'ait pas compris XD). Elle prit la bouteille de vodka et but une gorgée c*l-sec. A croire que c'était elle qui s'était fait larguée ou qui venait de larguer, elle ne savait pas encore. En tout cas, ça montrait qu'elle était solidaire avec Eddy lol.

C'est elle qui t'a laissé ?

Elle plongea son regard dans le sien et une fugace lueur sadique s'afficha dans ses jolies prunelles. Si c'était le cas, elle avait trouvé une certaine personne à ajouter sur sa liste des gens contre lesquels elle avait une dent What a Face. Non mais m*rde quoi, on ne laissait pas Edouardo ! Il était si choupinou, il était grand, fort, viril, il avait des joues qu'on avait envie de pincer (LOL) et en plus de cela, il avait des faux airs avec Enrique Iglesias (encooooore XD), du moins, si on se trouve à trente mètres de lui. Là, oui la ressemblance pouvait paraître frappante. Non mais bon, là, sa copine avait fait une erreur. Des hommes comme lui, ça ne se trouve pas au recoin de toutes les rues ! Et ça, ça méritait d'ajouter l'ex d'Edouardo sur sa fameuse liste. Oui, protectrice la petite Olivia ^^

_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Sam 19 Fév - 20:07




    *Il avait eut tout de même le réflexe d'esquiver le téléphone qui venait de voler, il avait rit, car il avait surtout eu chaud, souriant ensuite à ce qu'elle dit, tout en secouant la tête de gauche à droite, non non non, Edo n'était pas un escroc, c'était promis, il ne lui arrivera aucun mal, il ne pourrait profiter d'elle comme ça, d'ailleurs il trouvait ça absolument dégueulasse de profiter d'elle ! *

    Je ne suis pas un escroc, donc tu peux attirer des gens bien !

    *En tout cas il l'aidera sans soucis à l'écraser ce type, car là, il trouvait ça honteux ! enfin tant qu'elle continue de vouloir s'amuser, lui ça lui allait, et puis ils étaient en vacances, fallait absolument profiter de tout ça ! c'était pas pour les mois qu'on partait dans un lieu magique comme ici . Il lui adresse un sourire, oui lui il était là pour oublier tout ce qu'il se passait sur le campus, de toute façon il y serait, il serait entraine chialer comme un gamin sous la couette suite à sa rupture avec Noémie. Il l'avait suivi dehors, ça faisait du bien car là il avait la tête qui tournait beaucoup, mais il s'en foutait en faite ! il avait dit qu'il s'amuserait et c'est ce qu'il fait jusqu'à présent. Il sursaute alors qu'il lui fait un compliment, faisant une petite moue toute triste*

    faut pas casser mon plaisir comme ça ! et puis je dirais rien, ça reste entre nous, mais tu ne pourras pas m'empêcher de te dire là maintenant que tu étais parfaite sur ce bar à danser na !

    *Il sourit de toutes ses dents avant d'accepter d'aller voir la chapelle avec elle, la prenant dans ses bras pour avancer jusque là, il pose des baisers sur sa tempes lui disant qu'il ne risque rien puisqu'il était célibataire, elle rétorque sans réfléchir, ouf elle n'avait rien capté ! il sourit à nouveau sortant son iphone pour regarder le message qu'il avait reçu, c'était Moéra, il rit, au moins elle n'avait pas oublié qu'elle devait prendre de ses nouvelles si elle n'en avait pas ! en tout cas, il éclate de rire tout en entrant dans la chapelle, elle avait quoi ? un chien ? un chat ? non un bébé ?????? omg ! ça devait être ça ! elle avait adopté ? elle l'avait trouvé ? pfiouuuu quand il rentre, obligé il va la voir. Une fois entré, il regarde autour de lui des gens étaient justement entrain de se marier, et c'est là qu'Olivia réalise tout ce qu'il se passait, et lui comme un con il lâche tout en s'avançant dans un coin*

    Moéra a un bébé ! enfin si j'ai bien compris !

    *Il était tellement à l'ouest qu'il ne remarque même pas qu'Olivia les a entrainé dans un placard à balais c'est quand il entend du bruit, qu'il réalise qu'il fait noir qu'il regarde partout partout, il était effectivement dans un endroit très étroit, avec une femme plus que craquante, bourré comme il était, il laisse ses mains se balader touchant sans le faire exprès la poitrine de son amie, lâchant un oups, restant ensuite statique à ce qu'il se passait, il n'osait plus bouger pour éviter de faire tomber quoi que ce soit. C'est là que la lumière fut ! oui oiu Olivia avait trouvé la corde pour allumer ! il se retrouve néanmoins en face à face avec elle, plus proche, il ne l'avait jamais été. Mais elle recule un peu pour commencer à ranger ce qu'elle avait fait tomber, jusqu'à ce qu'elle se pinc l'arête du nez, ah ça, ça sent la réflexion, il penche la tête sur le côté, qu'est ce qu'elle avait capté en faite ? car son HEIN dans la salle de mariage voilà quoi. L'écoutant ensuite, il fait un oui de la tête, elle avait l'air en colère parce qu'il ne lui avait rien dit, il attrape les larmes aux yeux, car oui il ne voulait rien dire pour ne pas perdre espoir à un retour, mais là c'était fini, réellement fini. Il prend la bouteille pour boire à son tour une gorgée bien méritée, il respire un bon coup avant de pouvoir lui répondre*

    Oui c'est elle qui ma quitté, et je n'avais jamais rien dit pour la simple et bonne raison que je continuais d'espérer, et que quand je rentrerais elle m'attendrait chez moi, mais c'est vraiment fini avant qu'on ne parte du Campus pour venir ici. Elle m'aime, je l'aime, et elle me quitte, j'ai pas tout compris, j'ai mal, mal au coeur, mal au ventre, c'est pour ça que j'essaie de m'amuser un maximum afin de garder la tête haute, mais la faiblesse est présente toute de même. Mais ... tu sais quoi ???? on s'en fou ! moi je t'aime hein ! alors on va continuer à s'amuser c'est tout

    *il sourit à nouveau avant de penser à ce qu'il vient de dire, en faite il s'en fout pas, mais il ne voulait pas déprimer comme ça maintenant, voilà pourquoi il restait souriant malgré tout, il dépose un baiser sur la joue de son Olive avant de la regarder droit dans les yeux. Olivia avait l'air pensive, et aurait voulu savoir ce qu'il y avait dans le cerveau de son amie, mais il la prend dans ses bras pour la coller tout contre lui il était bourré fallait pas liu en vouloir, et puis bah cest sa faute à elle, elle n'avait pas besoin d'enfiler cette tenue sexy qui lui allait terriblement bien*

    Mais je vais bien promis ...



_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Dim 20 Fév - 22:25

C'est parce que tu es une exception, voilà tout.

Non mais c'est vrai, Olivia attirait les gens peu recommandables. Entre son ex, braqueur, ses potes, braqueurs, son mécano ex-tolard lui aussi, il y avait de quoi se poser des questions... En fait, Edouardo était vraiment le seul ami qui était sérieux. Un ange à lui seul, le genre de bande que sa mère aurait voulu qu'Olivia ait. Enfin soit, pour rien au monde, elle changerait son passé et ses relations. Quand il continua sur sa prestation sur le bar, elle esquissa un sourire en coin. Bon, à moins de le bailloner, elle ne pourrait pas l'empêcher d'en parler. Et puis bon, il lui avait dit que ça resterait entre eux, alors forcément, c'était ce qui lui importait. Une Olivia dansant, peu vêtue, sur un bar, devant une traînée d'hommes. Décidément, ce n'était qu'en étant bien joyeuse qu'elle ferait ça. Après être entrés dans la chapelle et qu'elle capta ce qu'il avait dit sur son célibat, elle arqua un sourcil quand il parla de Moéra. Bah aux dernières nouvelles, ce n'était pas avec Moéra qu'il était, non ? Et... elle avait quoi ? Un bébé ? Edouardo lui avait fait un gosse ? XD. Oui Olivia s'emmêlait les pinceaux et s'inventait carrément un nouveau monde. Mais nooooon, Edouardo était avec Noémie. Elle arqua un sourcil et resta dubitative quand elle entraîna Eddy dans le placard à balai.

Un bébé ? Un vrai bébé ? Du genre celui qui braille tout le temps, qui bave et qui vous vomit dessus ? C'est toi le père ? What a Face

Ok, ils avaient un dialogue totalement incompréhensible. Elle, elle tentait de lui parler de son célibat, lui enchaînait sur Moéra et son bébé. Alors forcément, il en fallait peu à Olivia pour qu'elle parte dans de grands délires. Non mais c'est que c'était vachement casse-tête cette histoire. Une fois installés dans le placard, elle le sentit tout près d'elle et tenta de bouger, prétextant chercher la lumière. Et là.... elle sentit les mains d'Edouardo sur sa poitrine. Non mais oh ! Ce n'était pas par ici la lumière. Par pure réflexe, sa main partit bien vite. Mais dans le noir, elle rata le visage d'Edouardo et s'écrasa contre le mur, faisant tomber de nouveaux seaux. De l'extèrieur, les gens allaient demander ce qu'ils étaient en train de fabriquer. Et là, ça pouvait porter à confusion... Elle lâcha tout de même un nouveau juron, ponctué d'un cri de douleur tandis qu'elle se massa la main. Elle trouva enfin la lumière, qu'elle alluma bien vite afin de ranger et finir de faire un boucan d'enfer. Non mais bon, elle voulait éviter de laisser croire aux gens dehors qu'ils étaient des jeunes mariés qui profitaient déjà de leur nuit nuptiale (XD). Elle inspira un bon coup, préfèrant ne pas le blâmer pour ses mains baladeuses. Il y avait plus important... Et puis, elle avait trop mal à sa main là et elle ne souhaitait pas renouveler l'expérience. Elle l'écouta avec attention, s'en voulant de lui avoir fait du mal en l'obligeant à s'expliquer. Elle lui laissa volontiers la bouteille de vodka, se mordillant la lèvre en aperçevant ses larmes au yeux. Aïe... Elle se rapprocha de lui et passa ses bras autour de son cou pour le serrer contre elle.

Désolée pour ma réflexion. Je comprends pourquoi tu n'as pas voulu le dire tout de suite... Elle lui déposa un baiser sur la joue et le relâcha, lui adressant un petit sourire réconfortant. Je sais que ce n'est pas facile, que tu risques d'avoir mal plusieurs jours, semaines, voire même quelques mois. Mais si vraiment elle a fait ça, alors qu'elle dit toujours t'aimer, c'est qu'elle n'était pas faite pour toi. Tu es un mec génial Eddy et là, elle laisse passer une jolie chance pour elle d'avoir une belle histoire d'amour. C'est elle qui s'en mordra les doigts un jour ou l'autre. Toi, tu as tout pour toi et je sais qu'un jour, tu en trouveras une qui sera faite pour toi.

Non mais sérieusement, elle en voulait un max à Noémie. Olivia n'était pas tendre dans ses propos, mais c'était la sincérité de la jeune femme. Fidèle à elle-même. Certes, elle n'avait pas ses idées au clair, mais elle espèrait le réconforter un peu. Quand il la prit dans ses bras, elle resserra son étreinte, gardant un petit sourire sur ses lèvres quand il lui affirma aller bien.

Je l'espère. Tu sais que tu peux compter sur moi Eddy. Quoiqu'il arrive...

Bizarrement, elle comprenait ce qu'il ressentait. Elle avait l'impression d'avoir vécu la même chose que lui. Mais elle ne savait pas où, ni avec qui XD. Jimmy... c'est elle qui l'avait quitté et ça avait la meilleure chose pour elle. Elle lui caressa doucement la joue puis lui prit la main. Finalement, ça allait finir sur une soirée déprime s'ils continuaient. Elle tenta alors de changer de sujet.

Tu veux qu'on sorte ? Ok, j'aime bien ce placard... mais c'est un peu austère, non ? Et on rate tout le spectacle...

De toute façon, ils auront l'occasion d'en parler tranquillement, tous les deux, quand ils auront les idées au clair. Et surtout quand son ami se sentira d'attaque pour lui en parler bel et bien. Dans ce cas, elle sera là pour lui changer les idées, pour le faire rire, pour parler de tout et de rien, pour délirer et pour le remettre sur pieds. C'était ça, l'amitié...

_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Lun 21 Fév - 22:18




    *Il sourit à ce qu'elle dit, lui exceptionnel ? dans ce cas il allait tout faire pour qu'elle n'ait voir personne d'autre que lui afin qu'elle soit en sécurité et protégée contre les escrocs, il penche la tête sur le côté tout en la regardant, elle était quelqu'un de bien et elle devait mériter quelqu'un de bien, oui Edo avait peut être la tête dans le chou avec l'alcool, mais là et bien il avait bien tout compris quand même*

    moi exceptionnel ? merci en tout cas, mais tu es quelqu'un d'exceptionnelle toi aussi, et tu mérite qu'on te prenne pour une femme raisonnable et pas une femme qu'on utiliser pour le pognon !

    *il lui avait sourit, oui elle était quelqu'un d'important pour lui, c'était sa meilleure amie quoi, et une meilleure amie qu'il avait du mal à lâcher, c'était un peu comme si elle lui appartenait. Personne ne pouvait lui faire du mal, la toucher, non elle était précieuse, elle le comprenait, ils s'éclatent ensemble, il sera toujours là pour elle, et c'était réciproque. Alors qu'il lui déballe qu'il était célibataire et qu'il se foutait de rentrer dans une chapelle ou non, elle avait réagit, mais entre temps il avait reçu des textos de Moéra, disant ensuite à Olivia qu'elle avait un bébé, c'est alors qu'elle rétorque directement, il la regarde un instant restant les yeux bien grands ouverts*

    un petit être a dorloter qu'elle m'a dit, et sache que ça ne peut être mon enfant car de un j'ai pas couché avec elle, ensuite bah y a pas de deux !

    *Il se fait emmener dans un petit placard qu'il n'avait même pas capté ce qu'Olivia faisait, un noir total, une main baladeuse, et un main qui vient de frôler son visage, omg !!!! elle voulait le gifler ? oh oh ! il n'avait pas fait exprès c'est bon ! bon il n'allait rien dire, chance pour elle qu'il ne l'avait pas reçue cette claque mais il crie un coup pour savoir si ça allait car sa main n'avait pas rejoint sa joue, mais le mur ! il cherche sa main pour la prendre et tout mais non il n'osait trop chercher pour éviter de la toucher une nouvelle fois sans le vouloir. La lumière fut et il regarde la main de son amie avant de grimacer, il en parlera plus tard, il la regarde un instant, tout le boucan qu'ils venaient de faire, pourrait faire croire aux gens qu'ils ne faisaient pas que discuter. Il la regarde un instant, avant de lui expliquer sa rupture, en bref, car ça faisait assez de mal comme ça, la resserrant quand elle passe ses bras autour de son cou, enfouissant son visage dans son cou tout en l'écoutant parler, elle ne pouvait pas savoir tout ça, donc il n'allait pas lui en vouloir, lui rendant son baiser sur la joue, il la regarde de décaler un petit peu*

    tu ne dois pas t'en vouloir Olive, et puis tout ce que tu dis, je ne sais pas si pas si l'amour est fait pour moi, j'ai tellement souffert, je l'aimais tellement, je l'aurais épousé, je lui aurais fait des enfants, tout ça je n'osait lui dire car je savais qu'elle avait peur du sérieux. Mais là c'est réellement terminé, elle est partie à New York, pour aller à l'hôpital, je ne sais même pas ce qu'elle a, et elle refuse de me le dire. Mais bon soit on est là pour s'amuser, et passer du bon temps ensemble !

    *Il la resserre dans ses bras, oui il avait mal, terriblement mal, mais avec l'alcool ça s'estompe, pour l'instant en tout cas, après quand il rentrera chez lui, ça sera autre chose, mais bon, voilà c'était la vie, là il voulait profiter de Vegas, il lui dépose un baiser dans le cou avant de redresser le visage et la regarder dans les yeux, essuyant une mini larme qui coulait*

    Merci mon olive, c'est réciproque, tu peux compter sur moi aussi !

    *il lui serre la main alors qu'elle lui prend, oui il l'avait déjà aidé à surmonter sa rupture, il aurait préféré que l'accident n'arrive jamais, elle avait perdu une partie de sa mémoire, et ça ne lui plaisait pas trop, enfin pour lui le plus important, c'était qu'elle aille bien, mais bon, soit, il accepte de sortir, car la déprime c'était pas pour maintenant, il lui dépose un baiser sur sa main qui avait rencontré le mur tout à l'heure et lui sourit*

    allez vient on va voir la suite des mariages, la déprime ça sera pour après, en tout cas, si on était dans un petit lycée, j'aurais aimé rester dans un placard avec une jolie nana !

    *il sourit avant de sortir du placard souriant de toute ses dents aux gens qui passaient par là, il éclate de dire, les gens avaient bonne imagination, il attire son olive près de lui et la resserre dans ses bras pour rejoindre la petite foule pour les mariages il regarde un instant partout avant de se poser sur une chaise plus loin à regarder le mariage*



_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Ven 25 Fév - 0:44

C'est gentil. Merci. Mais ne t'en fais pas, il ne m'utilise pas...

Elle esquissa un petit sourire à ses paroles. Ses compliments l'étonnaient un peu. Exceptionnelle ? Une femme raisonnable ? Le serait-elle vraiment un jour ? Probablement que non...Ou alors si, le jour où elle aura un mari, trois gosses, un chien et une maison. Mais pas avant. Olivia avait beau éviter de côtoyer ses anciennes relations, elle finissait toujours dans les coups foireux. Et le mécano qui se barre faisait partie de ces coups foireux. Enfin bon, ce mécano était quand même son pote, il n'était pas parti avec son fric vu qu'il lui faisait tout à l'oeil. Eh oui il avait des vues sur elle depuis belle lurette, et ce pauvre gars pensait réellement qu'en lui faisant toutes les réparations gratos, elle finirait un jour dans son lit. Rien que cette pensée la fit rire. Ah que c'était beau l'espoir ! Donc bon, elle n'était pas une de ces femmes qui se faisaient avoir au premier coup d'oeil. Elle était trop futée pour cela. Quand il enchaîna sur le bébé de Moéra, elle s'emmêla réellement les pinceaux. Au point de croire que c'était le bébé d'Edouardo, et que ça aurait été une bonne raison de rupture entre lui et Noémie. Mais non pas du tout. Elle s'était fait un scénario digne des Feu de l'amour à elle toute seule.

Donc un vrai bébé ? Mais... c'est le sien ?

Bizarrement, cela l'étonnait que Moéra ait un bébé. Un bref instant, l'image de vampires lui revint en tête et elle fronça les sourcils. Elle perdait vraiment la boule ces temps-ci. Comme si les vampires existaient... Et pourtant, en elle, elle en était certaine, elle croyait à l'existence de ces créatures. Mais elle n'osait en parler à Edouardo, de peur de passer pour une folle. Si seulement sa mémoire ne lui avait pas joué des tours. Installés dans le placard, elle continua à être songeuse. Du moins jusqu'à la main baladeuse d'Eddy. Une main innocente certes, mais par pure réflexe, la main d'Olivia était partie chercher vainement la joue de son ami. Elle sursauta à son cri, la main en feu après l'avoir frappé contre le mur. C'est que ça fait mal un mur ! Au moins, il ne lui reprochait pas le fait d'avoir essayé de le frapper. Sa poitrine, c'était un peu comme un genou lors d'un examen médical. Lorsque le médecin frappe dessus avec son petit marteau, la jambe part à une vitesse étonnante, par réflexe. Et bien pour sa poitrine, c'était pareil XD. On la touchait et sa main partait, par pure réflexe aussi. Enfin bon, pour le moment, le principal c'était Eddy. Elle grimaça à ses paroles, secouant légèrement de la tête.

C'est normal que tu doutes à présent. C'est tout frais, Noémie est dans ta tête, dans ton coeur. C'était sérieux entre vous. Toi, tu imaginais même l'avenir avec, et forcément, ça déçoit... Mais tu sais, on est tous fait pour l'amour. Un jour ou l'autre, il faudra se relever et aller de l'avant. Il y a des tas d'autres femmes dans le monde, tu en aimeras peut-être une, deux, trois autres femmes, voire plus, voire même certaines en même temps (XD), avant de trouver LA bonne. Et tu la trouveras j'en suis sûre.

Plus elle parlait et plus elle avait l'impression de dire des bêtises. Surtout le "on est tous fait pour l'amour...", c'était à s'en rouler par terre. Finalement, être bourrée, ça ne la rendait pas plus sentimentale que ça. Elle n'avait jamais vraiment aimé, du moins, pas à sa connaissance, et à vrai dire, elle ne cherchait pas à aimer quelqu'un. Mais Ed', sentimental comme il était, elle était sûre qu'il retrouverait bien vite l'amour. Derrière cet homme avec un côté latin loveur, viril, charmeur se cachait un coeur d'artichaut, avec des perspectives d'avenir. Et cela finirait bien par faire craquer une jeune femme. Quand elle recula, elle aperçut une mini-larme couler sur sa joue et cela lui serra le coeur. Elle lui essuya du bout des doigts et lui déposa un baiser sur la joue, lui proposant de bouger un peu. Certes, elle n'était pas contre la soirée déprime, à tenter de remonter le moral de son ami, mais elle n'avait pas emmené le Nutella alors ça ne le faisait pas, mais vraiment pas. Le Nutella, c'était LA chose à avoir en cas de déprime. Alors quoi de mieux que des mariages pour se changer les idées ? Ils pourraient toujours en rire, ou parier combien de temps ça allait durer avant le divorce. Quand il accepta, elle le gratifia d'un sourire, se retournant vers la porte assez brusquement. Ce qui fit tomber de nouveau les balais, mais cette fois, Olivia commença à râler et préféra les laisser à terre. Elle roula des yeux d'un air amusé au paroles de son ami.

Ouais... bah cesse de penser à ça, on n'est pas dans un lycée de toute façon.

A peine eût-elle ouvert la porte qu'elle sentit des regards taquins se poser sur eux. Euuuuuuh... Elle les regarda d'un air désabusé, agaçée par l'imagination débordante des gens. Comme si un homme et une femme, maladroits dans le cas présent, ne pouvaient pas rester dans le placard d'une chapelle à discuter. Non forcément, tout de suite, les gens allaient vers la facilité. Elle serra la main d'Edouardo et foudroya du regard tout ceux qu'elle croisa avant de s'installer sur une chaise, les bras croisés contre sa poitrine. Elle posa son regard sur les mariés et écarquilla les yeux. Ce n'était plus une mariée en Marilyn et un marié en Elvis qui se trouvaient là. Mais Marilyn Monroe et Elvis Prestley en chair et en os. Elle cligna des yeux à plusieurs reprises, mais l'image ne changeait pas. Après un bref moment de lucidité dans le placard avec Eddy, Olivia faisait une véritable rechute. C'est que Brad Pitt avait mis la dose dans son verre ! Elle regarda la cérémonie avec émotion, lâchant de temps en temps à Eddy des "tu te rends pas compte, ils ne sont pas morts..." ou des "c'est mignoooooon" à la Gad Elmaleh. La cérémonie lui arracha même quelques larmes. Pire encore, elle s'imagina durant un bref instant devant l'autel et au lieu de l'effrayer, cela lui donnait envie de franchir le pas. Comme quoi, ses pensées n'étaient vraiment mais vraiment pas nettes. A la fin de la cérémonie d'Elvis et Marilyn, elle remarqua que c'était le dernier couple. Elle commença à se relever, prête à s'en aller quand son regard se posa sur l'autel, sur lequel elle buggua un instant. Puis subitement, elle se retourna vers Edouardo, et lui lâcha de manière directe, avec un naturel déroutant, un...

Epouse-moi... What a Face

Spoiler:
 

_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Sam 26 Fév - 11:00




    Il y a quelques minutes tu me dis vouloir lui arracher la tête et maintenant tu me dis qu'il ne t'utilise pas ? je vais surveiller ça de près tu sais ça ? on ne touche pas à mon Olive !

    *Il voulait prendre soin de sa meilleure amie, c'était comme ça, fallait pas lui en vouloir, mais sachant qu'elle aussi avait déjà souffert d'une rupture, et qu'elle avait un ex en cavale, et bien ça ne le rassurait pas du tout ! il devenait accroc à elle. Peut être parce qu'il n'a plus qu'elle, et sa soeur de coeur qu'il devait voir en rentrant sur le campus. Prendre soin des personnes qu'il aime était important pour lui, déjà qu'il avait perdu une femme qui lui était cher, il ne voulait pas perdre les deux autres ... oui que des femmes, Edo et son harem ! Il fait un geste de la tête concernant Moéra, enfin il n'en sait rien pour lui c'était clair ! mais vu son état dans l'alcool, il avait peut être mal compris ....*

    oui un vrai bébé, enfin je suppose, et ... le sien ? bah je trouve ça rapide ! il ne faut pas 9 mois pour avoir un bébé ? donc elle du l'adopter ....

    *et puis quelque chose était louche dans l'histoire, Ian est un vampire, Moéra un vampire, est ce que ça peut avoir un bébé ? Il secoue la tête un instant, il verra ça en rentrant, surtout qu'il était si il avait bien compris, le parrain ... donc bah c'était mieux de savoir ce qu'il s'est passé, avant de s'avancer dans les aventures vampiriques dont il ne connaissait pas grand chose .... Dans cette petite pièce où elle l'avait emmené, dans le noir, il avait eu la main baladeuse, pas fait exprès, mais la main d'Olivia avait failli se retrouver dans sa joue, sauf qu'elle a loupé son coup pour se retrouver dans le mur, il avait grimacé un bon coup mais elle n'avait rien vu, il était désolé bien entendu .... La lumière fut et il commence à lui expliquer sa rupture avec Noémie chose qui n'était pas des plus simple pour lui*

    oui elle est encore bien trop présente dans ma tête, dans mon coeur comme tu viens de le dire, c'est dur pour moi de me dire que quand je rentrerais au campus, elle ne soit plus là, j'ai toujours du mal à me dire que c'est fini. Aimer à nouveau, oui je suis sur que ça va arriver, mais je ne cherche plus l'amour à vrai dire, les deux autres femmes qui m'intéressaient ne sont pas vraiment libre, toi tu es ma meilleure amie, et Moéra va se marier ... donc je n'ai plus qu'à aller plus loin et voir si une femme cherche un homme .... enfin soit, je ne cherche plus l'amour, c'est mieux en faite ....

    *Il racontait un peu n'importe quoi, enfin non, il avait réellement flashé sur Olivia, même si son amour pour Noémie est bien plus puissant que son don même ! quant à Moéra, bah ... vu ce qu'il avait fait il y a quelques mois d'ici, il ne pouvait plus rien dire à ce sujet, il avait été fortement attirée par elle, c'était comme ça. Laissant couler une larme sur sa joue, c'était difficile pour lui, mais il sait qu'avec ce voyage à Las Vegas, tout irait mieux, il ne voulait pas déprimer, il voulait rester les pieds à terre, tout comme ce que Olivia venait de faire tomber une nouvelle fois, il avait éclaté de rire, car là c'était tellement étroit que même les galipettes cétait pas possible ici ! il sourit à ce qu'elle dit, oui le lycée, ils y étaient pas ! alors autant se changer les idées, et profiter un maximum de tout ce qu'il y avait ici même à Vegas*

    oui allez vient on sort d'ici et on rejoint la salle des mariages pour profiter un petit peu, fini les dépressions, j'ai envie de m'éclater moi !

    *il rejoigne la salle des mariages, où tout le monde les regardes et il sourit de toute ses dents l'air de dire : oui oui on a fait plein de choses dans ce placard à balais !" il sourit tout en serrant la main de son amie pour aller s'assoir et regarder partout, riant à ce qu'elle dit, oui ils ne sont pas mort, on revit ici à Vegas, il faisait des gestes de la tête, comme un pantin, l'alcool faisait bien effet sur son cerveau, car il disait oui à tout ! Alors que le mariage se termine, plus personne n'était présent sauf ... eux, alors il se redresse pour sortir de là jusqu'à ce qu'il reste en bug à ce qu'elle vient de dire, mais comme Edo disait oui à tout .... il la regarde avec un petit sourire en coin, s'approchant d'elle il lui prend les mains et lui répond ....*

    Oui ....

    *pris dans son élan, il rejoint ses lèvres pour l'embrasser, c'était ce qu'on faisait à une demande en mariage non ? il la resserre fortement contre lui, comme si c'était l'amour de sa vie, oui peut être que sa meilleure amie était sa meilleure femme ! il se décale un instant avant de prendre sa main et se diriger vers l'autel, il chipote dans sa poche, il avait gardé une petite bague qu'il avait acheté pour Noémie, et attend que le prête commence à parler, il allait se marier avec sa meilleure amie ! youhouuuuuuuu un lien qui va les unir jusqu'à l'éternité ! *


_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Lun 28 Fév - 22:08

Elle haussa l'épaule d'un air nonchalant, à vrai dire elle ne voulait pas vraiment s'attarder sur ce sujet. Son mécano utilisait les gens oui, mais pas elle. Il n'avait pas interêt de toute façon. Il connaissait Olivia sur le bout des doigts et il savait jusqu'où elle pouvait aller si on manquait à sa confiance. Non, non, elle lui reprochait simplement le fait d'être parti sans un mot. Voilà tout... Mais bon, ça la touchait de voir qu'Edouardo prenait garde à ce qu'elle soit en sécurité, à ce qu'on ne lui fasse pas de mal. Elle n'en avait pas l'habitude alors forcément, ça l'étonnait toujours. Toutefois, elle en restait chamboulée, car derrière ce petit air de dure toute fière qu'elle essayait de garder se cachait un véritable coeur d'artichaut. Et Eddy arrivait toujours à toucher les points sensibles.Quand il parla de Moéra, elle resta songeuse. Un vrai bébé ? Elle leva les yeux vers son ami, hochant vaguement de la tête à ses dires.

Bah si, aux dernières nouvelles, c'était 9 mois. Donc forcément, si nos calculs sont bons, tu aurais déjà dû te rendre compte si elle avait une brioche dans le four (XD). Tu en sauras plus quand tu rentreras sur le campus...

Elle lui fit un petit sourire, elle aussi avait des choses à régler une fois qu'elle sera sur le campus, mais pour le moment, seul Las Vegas comptait. Las Vegas, et surtout Edouardo. A ses paroles, elle fit une légère grimace. Elle n'aimait pas l'entendre dire cela. Elle n'aimait pas le voir souffrir comme cela. Elle aimait beaucoup trop son ami et voir qu'une femme l'avait fait souffrir la mettait sur ses grands chevaux. On ne faisait PAS de mal à Edouardo ! ça non. Alors elle espèrait de tout coeur qu'il retrouverait confiance en l'amour et qu'il trouvera une femme parfaite pour lui. De toute façon, elle y veillerait. Quitte à menacer dès le début ses prochaines conquêtes ! Elle lui adressa un regard réconfortant, sa main resserrant la sienne pour lui montrer qu'elle serait toujours là pour lui. Lorsqu'il évoqua les autres femmes qui l'intéressaient, elle ne tilta même pas quand il l'inclua dedans. Il l'avait bien dit lui-même, elle était sa meilleure amie. Elle hocha donc simplement de la tête, gardant un vague sourire sur les lèvres.

Je crois comprendre ce que tu ressens. Tu n'as pas envie de chercher l'amour pour le moment et à vrai dire, je ne peux que t'approuver. C'était peut-être sadique ce que je vais dire, mais après une histoire d'amour égale à celle que tu as vécu avec Noémie, il est normal de souffrir. Tu es un homme, avec un coeur et franchement, si tu n'aurais pas réagi de cette manière, je me serais posé des questions. Tout cela pour dire que ce n'est pas la peine de chercher l'amour, on dit toujours que ça te tombe dessus au moment où on ne s'y attend pas. A voir si c'est vrai maintenant.

Elle esquissa un joli sourire, seul l'avenir le leur dira. De toute façon, si à 30 ans, ils sont toujours célibataires, elle lui demandera de lui faire un gosse (MDR). ça sert à ça aussi les meilleurs amis, non ? Non mais sérieusement, elle envisageait de lui changer les idées ces prochains jours. Et ce, même en revenant de Las Vegas. Elle avait encore pleins d'idées dans la tête et Eddy était le meilleur compagnon de route. Si ça continuait, ils allaient faire le tour du monde tous les deux... Une idée merveilleuse quand on y pensait. Fallait qu'elle prépare ça ! Une fois qu'il accepta de sortir lui aussi et qu'ils regardèrent le mariage, elle se retourna vers lui et le demanda en mariage. Bien entendu, elle s'imaginait qu'il allait refuser ou autre. Mais NON ! Hein ? Quoi ? A sa réponse, elle resta un peu bouche bée avant d'esquisser un énorme sourire. Bah maintenant, autant aller jusqu'au bout. Elle s'apprêtait à lui sauter dans les bras quand il lui prit les mains et qu'il... l'embrassa. Elle resta bête un petit instant, droite comme un piquet, les mains relevées comme si elle ne savait pas où les poser.A vrai dire oui, elle ne savait pas où les poser. Elle ne s'était pas attendue à cela, et en temps normal, elle l'aurait peut-être baffer. Mais là, c'était Edo et Edo, c'est Edo. Elle passa finalement ses bras autour de son cou et lui rendit son baiser. Ce n'était pas un baiser comme les autres... C'était tout en amitié. Oui oui, les amis s'embrassaient aussi, c'était d'une incroyable normalité, voyons. Tout cela pour dire qu'il n'y avait pas une once d'amour dans ce baiser, peut-être un peu de fougue et beaucoup d'affection. Mais bon, ça la mettait tout de même dans tous ses états. Quand il se recula, Olivia eût les yeux vagues durant une bonne dizaine de secondes avant de secouer la tête.

Euh... ah oui, allons nous marier.

Elle se fit entraîner vers le... c'était quoi en fait ? Un prêtre ? Bah le marieur, ça suffira. L'homme les regarda avec un grand sourire en leur demandant s'ils voulaient se marier, ce à quoi Olivia répondit avec un grand oui. Elle baissa un instant son regard et observa sa tenue. Bah la robe blanche, ça sera pour la prochaine fois. Au moins, elle avait la bague. Olivia gardait toujours l'anneau d'un ami proche qu'elle avait perdu il y a quelques années. Elle se souvenait parfaitement de ses paroles. Son ami avait toujours voulu qu'elle offre cet anneau à un homme qu'elle appréciait réellement. Et qui mieux qu'Edo pouvait convenir. Elle regarda alors le marieur qui commença la cérémonie. Sa main ne lâchait pas celle d'Edouardo. Au bout de quelques minutes, il posa THE question à Olivia.

- "Olivia Johnson, souhaitez-vous prendre pour époux Edouardo Verastegui ici présent ?"

Elle se retourna vers Edouardo et le gratifia d'un grand sourire.

- Je le veux.
- "Edouardo Verastegui, souhaitez-vous prendre pour épouse Olivia Johson, ici présente ?"

Elle garda ses grands yeux bleus ancrés sur lui, une lueur de défi s'y décelant. Qu'il dise non et il verra What a Face. Non mais sérieux, elle en avait le coeur tout battant, un peu comme si elle craignait qu'il dise non. Ce qui était totalement débile... en fait la situation était déjà assez débile à l'origine. N'était-ce pas eux qui avaient dit, quelques heures auparavant, qu'ils s'empêcheraient de rentrer dans une chapelle ? Ah décidément, ils ne pouvaient pas compter l'un sur l'autre...

_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Jeu 3 Mar - 21:09




    *Il était entrain de réfléchir à ce qu'elle vient de dire concernant Moéra, oui bon si il calcule, 9 mois, déjà ça fait le temps qu'il aurait du être avec Noémie, il a rencontré sa soeur de coeur bien plus tard, quelques mois après quand même. Il l'a vue en petite tenue, enfin en maillot de bain, il ne sait plus, mais en tout cas, elle avait un corps parfait ! elle était un vampire, donc elle ne pouvait avoir d'enfants, si on en suit le roman de Stephenie Meyer, peut être qu'il se trompe que tout ça n'existe pas vraiment. Enfin il fait un grand oui de la tête, il verra bien quand il rentrera et ira la voir pour voir ce bébé dont elle lui avait fait part de son envie qu'il soit le parrain. En tout cas si c'est vraiment ce qu'il lui avait dit, avec un chat, un chien et bien il en rira forcément ! *

    Tu as raison, je vais attendre de rentrer pour le savoir, car là, franchement, je n'y comprends rien !

    *Parler de sa rupture avec Noémie lui avait très fortement brisé le coeur, mais fallait que ça sorte un jour, et c'était aujourd'hui sous l'effet de l'alcool, on dit tout et n'importe quoi, sauf qu'ici c'était bel et bien la vérité, alors bon, au moins c'était tombé sur sa meilleure amie, qui prenait sa défense, et qui savait quoi dire pour le remettre sur pieds. La preuve elle vient de lui dire tout ce qu'il pouvait ressentir, là de toute façon, l'amour il ne veut plus rien savoir pendant un certain temps, si un jour ça lui tombe dessus ok il verra, mais pour l'instant, il ne pouvait offrir son coeur à n'importe qui. Il lui adresse un tout petit sourire*

    c'est tout à fait ça, pour l'instant je souffre bien trop que pour me dire que l'amour je le retrouverait un jour, j'ai envie de profiter et comme tu l'as dit, il parait que l'amour peut me tomber dessus quand je m'y attendrais le moins, nous verrons ça !

    *Pour lui l'amour n'était peut être plus si important que ça à vrai dire, peut être qu'il fera don de son sperme, ça pourrait aider des familles, il se fera gigolo, et tout, comme ça, il se fera des sous, et ne tombera pas amoureux, quoi que, quoi que, car dans un film ça tourne à l'amour aussi, les contes de fée, faudrait ne plus y croire. Il réfléchi un instant, de toute façon en y réfléchissant bien ... Aly l'avait jeté, Noémie pareil, il s'était intéressé à Moéra, et elle l'avait jeté ! au final, tout le monde le jette, pourquoi ? il devrait aller voir un psy, il doit y avoir un truc de pas net chez lui en faite, son coeur bien trop puissant ? il devrait faire de la chirurgie et diminuer l'espace de son coeur. Il décide de sortir de ce petit endroit tout minuscule pour deux, et regarde le mariage avec son Olive jusqu'à ce qu'elle le demande en mariage. Et comme un débile, il accepte. Merci le coeur brisé et l'alcool mélangé ! deux amis complètements déprimés ensemble à Vegas voilà à quoi ça ressemble ! en tout cas il s'était levé, mais en la voyant réagir, il grimace, elle ne voulait pas ? bon bah tant pis ! mais elle accepte tout de même, bah oui pourquoi pas ! deux amis liés par l'effet du mariage de Vegas le pied non ? Arrivé devant le type qui allait les marier, il tenait la main de son amie, il n'allait pas la lâcher aussitôt ! ça y est c'est parti, il allait commencer ses questions, il sourit un instant, elle avait dit oui, c'est à lui maintenant, en entendant la question, il fait un geste de la tête, accompagné d'un ...... *

    Je le veux !

    *Il ne cesse de regarder celle qu'il était entrain d'épouser c'est à dire, sa meilleure amie, peut être la vrai femme de sa vie ! il sourit un instant, car oui maintenant il ne pouvait que sourire, après une bonne discussion voilà quoi, il se pince les lèvres attendant la suite bien entendu c'est alors que le prête s'y remet*

    Vous pouvez échanger les alliances et lâcher ce que vous avez sur le coeur, faites vos jeux ... euh ... vos voeux !

    *Il regarde à nouveau son Olive tout en lui prenant la bonne main et lui enfiler cette bague qui n'était destiné qu'à elle maintenant, il se pince les lèvres avant de sourire, ouais bon des voeux, ça allait être dur de réfléchir alors que la tête d'Edo était entrain d'exploser. Il se racle la gorge tout en lui serrant la main, il était heureux à cet instant, pourquoi ? il n'en savait rien ! *

    Mon Olive, et bien je n'étais pas vraiment prêt à tout ça, mais j'ai quand même des choses à te dire. Ca fait un certain temps que je te connais, quelques mois, où j'ai approfondi mon amitié avec toi. J'ai toujours été la pour toi, car tu es quelqu'un que j'aime plus que tout. Tu as toujours sur me faire rire, me remettre sur pied. J'ai passé des moments merveilleux, des rires, des pleurs, des câlins, sans oublier mon petit singe qui est dans ma valise, car même si j'ai oublié la moitié, celui là, il est bien avec moi. Je suis nul dans les discours, j'espère que tu ne m'en voudra pas, je n'étais pas du tout préparé, mais une chose que je peux ajouter, c'est que je ne veux pas te perdre, peu importe ce qu'il se passe ....

    C'est à vous Olivia ...

_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Jeu 3 Mar - 23:43

Elle avait tout simplement hoché de la tête à ses paroles sur l'amour. Qui vivra verra, c'était un adage des plus véridiques à cet instant précis. Et puis bon, ils avaient le temps pour se miner le moral avec tout cela. Car oui, même elle se minait le moral avec les sentiments. C'est que c'est vachement déprimant l'amour ! Suffit de voir l'état dans lequel était Eddy pour se rendre allergique à l'amour. Si c'était pour souffrir, non merci. Toutefois, en observant son ami, elle se questionna sur ce qui le laissait tant songeur. Rahhhh qu'est-ce qu'elle n'aimait pas ça ! Alors pour lui changer les idées une bonne fois pour toutes, quoi de mieux qu'une bonne demande en mariage ?! Ils étaient quand même à Las Vegas, l'endroit où il fallait absolument se marier ! Et ils étaient vraiment en train de le faire. Preuve qu'ils étaient bel et bien défoncés... Une fois que le marieur leur posa la fameuse question et qu'elle répondit oui, elle releva la tête vers Edouardo, attendant alors sa réponse. Et quand il répondit oui, elle fût soulagée. Bon ok, si il avait dit non, elle ne lui en aurait pas voulu. Elle aurait peut-être pris le bouquet qui traînait sur la table et le lui aurait balançé à la tête, comme dans les films, mais elle ne lui en aurait pas voulu. Non non non. Elle lui adressa un énorme sourire et laissa le marieur continuer. Faites vos jeux ? Ouhlàààààà, ils étaient tombés sur un prêtre bien joyeux lui aussi. Quand elle vit Eddy fouiller dans sa poche, elle refila alors sa bouteille de vodka au marieur, juste pour quelques instants, histoire d'avoir les mains libres. Qu'il n'essaye même pas de siffler leur bouteille ! Elle lui tendit sa main, la bonne en plus, et laissa son ami glisser la bague à son doigt. Ce qui lui arracha quelques larmichettes de joie. Se marier à son meilleur ami, elle n'y aurait jamais songé mais maintenant que c'était fait, elle ne le regrettait absolument pas. De toute façon, elle ne comptait pas se marier "en vrai" alors autant s'amuser en le faisant avec une personne qu'elle appréciait plus que tout. Elle releva ses grands yeux bleus jusqu'à lui et l'écouta avec attention. ça la touchait énormément, assez pour qu'elle lâche un...

C'est si mignooooooooooon.... hein... oups....

Elle avait croisé le regard du marieur et s'était arrêtée net. Elle se contenta simplement de sourire comme une débile, repensant à ses paroles qui l'avait drôlement émue. Pas besoin de grand discours, ce qu'il venait de lui sortir était d'une énorme sincérité et cela, c'était le plus important. Quand le marieur lui laissa la parole, elle s'éclaircit la voix et s'apprêta à commençer sa tirade. S'apprêta tout simplement... car bon Olivia et sa capacité de concentration, ça faisait deux.

Ah c'est à moi maintenant ? D'accord... Excusez-moi, je n'ai pas trop l'habitude de me marier. Vous avez une belle chapelle, vous savez, mais par contre, vous devriez agrandir le placard à balai. Hein ? Ah oui, les voeux. Pardon... Elle se retourna vers Edouardo et sourit de toutes ses dents. Eddy... Eddy... Eddy. Que dire ? Je t'ai rencontré dans un aéroport, un beau jour d'été, enfin je crois. Et quand je t'ai vu tout tristounet sur ton petit siège, avec ton billet en main, prêt à vouloir te faire la malle, j'ai voulu te secouer de toutes mes forces pour te faire ouvrir les yeux. Et depuis ce jour-là, je ne t'ai plus quitté. Entre des balades en motos, une virée en forêt et bien d'autres moments que j'ai dû oublier, j'ai appris à faire ta connaissance, à t'apprécier. Et je suis fière d'avoir trouver un autre boulet What a Face. Nous sommes pareils tous les deux, aussi poissards l'un que l'autre certes, mais avec les mêmes idées, les mêmes délires, d'ailleurs tu es sûr que tu n'es pas mon frère ? Parce que là, ça ferait bizarre, non ? Elle écarquilla des yeux et sentit le regard foudroyant du marieur sur elle. Bah quoi, c'était les voeux façon Olivia ! ça va, ça va... Tout cela pour dire qu'il n'y avait qu'avec toi que j'aurai pu me marier. On a fait fort là quand même, non ? Encore mieux que de se paumer dans une forêt à l'autre bout de l'état ! Bref, je suis heureuse d'avoir un futur mari tel que toi. Si attentionné, si digne de confiance, si gentil, si célibataire... Et une chose est sûre, c'est que moi non plus je ne veux pas te perdre, jamais, et ce peu importe ce qu'il se passe...

Elle lui adressa un sourire sincère, elle était pleinement sérieuse sur ses dernières paroles. Pourtant, ça ne faisait pas des lustres qu'elle le connaissait mais maintenant qu'il était entré dans sa vie, elle ne comptait pas le laisser en sortir. Il lui était indispensable, voilà tout. Elle regarda le marieur, attendant la suite, mais ce dernier s'évertuait à lui montrer son doigt. Qu'est-ce qu'il y a ? Il se l'était coinçé ? Mais soudainement, Olivia lâcha un grand "ahhhhhhhh". Elle allait oublier la bague. Elle détacha la chaîne qu'elle portait autour du cou et prit l'anneau qu'elle gardait toujours sur elle. ça faisait un peu Frodon dans le "Seigneur des Anneaux", mais bon, c'était le seul moyen de l'avoir toujours auprès d'elle. Elle prit ensuite la main d'Edouardo et lui glissa la bague au doigt. Elle entendit ensuite le marieur prononcer la deuxième fameuse phrase.

"Par les pouvoirs qui me sont conférés, je vous déclare à présent mari et femme. Vous pouvez vous embrasser."

Ah ! Euh... Il fallait se faire la bise ? Un smack ? Oh et puis hein, tout à l'heure, ce n'était pas un simple smack qu'ils avaient échangés. Ils n'étaient plus à un baiser près ! Elle se rapprocha de lui et posa ses deux mains sur ses joues pour déposer ses lèvres sur les siennes et l'embrasser, encore en toute amitié XD. Elle se retourna ensuite vers le marieur, prit la bouteille de vodka, le remercia et embarqua son mari hors de la chapelle. Elle agissait de manière tout à fait normal, comme si ce qu'ils venaient de faire était d'un commun déconcertant. Limite, on croyait qu'elle venait de faire ses courses. En sortant dehors, elle respira une bonne bouffée d'air puis se tourna vers Eddy et lui sauta dans les bras, en regardant sa bague d'un air radieux.

Casino : fait. Se faire jeter dehors : fait. Boire un coup au pub : fait. Danser sur le comptoir : fait. Mariage : fait aussi. ça te dit de rentrer ? Faut qu'on fête notre mariage !

C'est qu'il commençait à être tard, puis en petite tenue qu'elle était, fallait avouer qu'elle commençait à se les cailler. Et puis ils avaient la vodka et le room-service de la suite fonctionnait 7 jours sur 7, 24h sur 24. Tout pour faire la fête quoi !

_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6624
LOCALISATION : 92

Votre Personnage
GROUPE :: Mooves like jagger
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Ven 4 Mar - 22:23




    *Soit Olivia était nerveuse de ce petit moment, soit, elle était complètement sous l'effet de l'alcool soit, elle le faisait exprès, mais en tout cas, tout ça l'éclate, même si c'était sérieux, se marier à sa meilleure amie, voilà quoi. c'est elle la femme parfaite pour lui, mais bon, ici, il ne sait pas du tout ce qu'il est entrain de faire, se marier avec elle était peut être un grand pas dans sa vie, oublier que l'amour véritable n'existe pas, et que l'amitié, est la meilleure chose qui puisse lui arriver. Il regarde le prêtre d'un air désolé, mais vu l'alcool qu'ils ont ingurgité, voilà quoi fallait les pardonner, il regarder son amie dans les yeux, alors qu'elle commence à faire son petit discours, le sien était encore mieux que celui d'Edo, elle avait raison, ils étaient tout les deux les mêmes, enfin c'était peut être pour ça qu'il l'aimait bien cette fille. Il sourit de plus belle, car tout ce qu'elle vient de dire, est le complément du sien, il était même gêné de n'avoir pu faire aussi bien qu'elle, il serre ses mains qu'il avait gardé dans les siennes, et laissait son sourire prendre le dessus, c'était agréable à entendre tout ça. Ca l'aidait surtout à se dire qu'il n'était pas simplement un bête type trop romantique, etc etc. Il lui dira tout ce qu'il pense après, il rit quand le prêtre lui montre du doigt qu'elle avait oublié la bague, il lui laisse sa main afin de pouvoir lui enfiler il sourit encore, en entendant le prêtre terminer son discours pour enfin leur annoncer qu'ils étaient mari et femme, et qu'ils pouvaient s'embrasser, il serre les mains de son Olive et l'attire à lui pour recevoir ce baiser amical sur ses lèvres, il avait envie de plus, un vrai bon baiser, mais non, c'était suffisant, fallait pas trop demander Edo ! il lui caresse sa chute de rein avant de se détacher un instant, et lui sourire tout en sortant pour prendre l'air, mais aussi peut être rentrer vu l'heure, c'est à ce moment qu'elle lui saute dans les bras, et lui il l'accueil bien volontiers tout en l'écoutant*

    et bien nous avons fait pas mal de chose, et je pense qu'une bonne nuit de 'sommeil' serait peut être nécessaire pour une nuit de noce ! et merci pour tes voeux, ils étaient juste parfait, toi au moins tu as été plus loin que moi, tu as tout dit, et c'est réciproque ma belle !

    *Bien sur quand il disait sommeil, c'était uniquement pour les gens qui étaient autour et qui les regardaient comme si ils étaient des fous, mais oui ils l'étaient puisqu'ils venaient de se marier, il sourit à nouveau, lui prendant la main après l'avoir poser sur ses deux pieds, et s'avancer jusqu'à l'hôtel tout en passant ses bras, autour de ses épaules pour la réchauffer un peu, il faisait bon, mais pas au point de se balader en petit haut. Arrivé à l'hôtel, il monte jusqu'à leur étage et glisse le pass dans la porte pour rentrer, mais il n'y arrive pas, il réessaie, encore et encore, ne tenant plus trop sur ses pieds, et là, il se retrouve nez à nez avec un type bien le double de lui, omg ! il grimace avant de regarder son amie, en faisant oups avec sa main sur sa bouche tout en commeçant à courir comme si le type allait leur courir après, sauf que franchement, il s'en tapait et était déjà rentré dans sa chambre*

    faut qu'on cours !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


_________________

Olivia
Miranda
Moéra


« La seule façon d’oublier que je n’ai qu’une vie,
c’est d’avoir plusieurs femmes ... autour de moi ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   Ven 4 Mar - 23:42

Plus elle parlait et plus elle se rendait compte qu'elle disait vraiment n'importe quoi. Enfin bon, ça ne changeait pas des habitudes. Mais là, elle faisait fort. L'alcool, ce nétait vraiment pas pour elle. Mais bon, c'était Olivia et son franc-parler. Ce n'était pas en plein mariage qu'elle cesserait d'être elle-même. Loin de là. Et puis là, c'était essentiellement pour rire, au grand détriment du marieur. Bah c'est vrai quoi, Edouardo et Olivia n'étaient pas en couple, ils étaient simplement deux amis qui, pris dans un plein délire, s'étaient retrouvés dans une chapelle à se marier ! Ok, il y avait beaucoup d'humour dans cet acte-là, mais il y avait aussi une part de sincérité. Tout ce qu'elle disait n'était que la simple vérité. Elle avait trouvé un véritable ami, sans qu'il n'y ait de malentendus entre eux. De toute façon, c'était dans l'optique d'Olivia. Elle avait toujours cru à l'amitié fille-garçon et l'avait souvent privilégié à ses histoires d'amours. Bon certes, ils venaient de se marier... mais c'était en toute amitié non ?! Quand ils sortirent de la chapelle et qu'elle sauta dans ses bras, elle resta tout contre lui, ne se départissant pas de son sourire. C'était impossible. Elle hocha d'un grand signe de la tête à ses paroles.

Oh que oui, il faut aller dormiiiiiiir ! Et derien pour les voeux, c'était sincère mon cher. Les tiens aussi étaient adorables ! On est forts en impro, non ?

Elle regarda d'autres mariés près d'eux qui les regardaient avec curiosité. Elle arqua un sourcil du genre "bah quoi ?". C'est vrai qu'Edouardo et Olivia attiraient l'attention, de par leur attitude, Olivia à moitié dépoilée, une bouteille de vodka qu'elle tenait en main comme si c'était leur bébé. Ils étaient vraiment barges... Quand elle remit ses pieds au sol, elle passa son bras autour de la taille d'Eddy et avança gaiement en direction de l'hôtel. Bien sûr, elle chantonnait haut et fort la musique de la marche nuptiale qui lui résonnait en pleine tête. Elle allait en avoir pour 15jours avant d'oublier cette musique. Quand ils arrivèrent devant leur suite, elle laissa Edouardo sortir son pass afin d'ouvrir la porte. Sauf qu'il n'y arrivait pas. Ah les hommes, ils ne savent vraiment rien faire ! Heureusement que les femmes étaient là. Elle s'apprêtait à lui prendre le pass quand la porte s'ouvrit. Comme par magie... Sauf qu'ils tombèrent sur un grand molosse, type 2 mètres, bien baraqué, avec une tête d'évadé de prison ou de gorille de mafia. Le gars qu'on ne veut pas croiser dans un coin de rue en fait. Elle vit Edouardo partir en courant et arqua un sourcil.

Bah Eddy... Tu vas oùùùùùùù ? Ne me quitte paaaaaaaaaaaas !

Elle haussa les épaules et entra carrément dans la suite, comme si de rien n'était, le gars la laissant même docilement entrer What a Face. Bah quoi, elle voulait lui payer l'apéro. Sauf que le Eddy ne la suivait pas non non, il lui hurla même de courir. Elle regarda le gars et haussa l'épaule d'un air exaspéré, avant de lui faire un petit signe et courir à la suite de son ami. Pour une fois qu'elle voulait se faire des amis. Elle parvint à rattraper son ami et courut à ses côtés, jusqu'à arriver devant une nouvelle porte. La 1154, ah mais c'était leur suite ça. Enfin, elle croit... Elle posa ses poings sur ses hanches, un grand sourire aux lèvres, toute guillerette.

Il avait l'air sympa le mec, tu ne trouves pas What a Face ? Bon donne-moi ton pass s'il te plaît et laisse faire la pro.

Elle lui fit un petit clin d'oeil et ouvrit la porte de leur suitre, sans grande difficulté. Et puis là au moins, pas de gorille de deux mètres de haut. Juste une sorte d'appart' qui appelait à l'apaisement, au calme, au repos. Tout ce qu'Olivia n'aimait pas. Elle s'avança jusqu'à la chaîne hifi et l'alluma. Pas à fond non, par respect pour les voisins, mais juste assez pour qu'eux, ils en profitent. Un air de "Crazy in love" de Beyoncé se fit entendre, ce qui était suffisant pour Olivia... Elle commença à se trémousser et à se déhancher jusqu'au bar, où elle sortit les différents bouteilles qu'elle regarda attentivement. C'est qu'il y avait le choix.

Tu veux un cocktail maison ?

Elle sourit de toutes ses dents. Cocktail maison ? Hum, venant d'Olivia, il valait mieux s'en méfier. Elle pouvait se prendre pour Harry Potter et se croire en plein cours de potions avec Severus Rogue. Donc bon, c'était à ses risques et périls...

_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nuits de folie [Edouardo & Olivia]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nuits de folie [Edouardo & Olivia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» La folie des BAM ! [FINI]
» Mes jours sont plus sombres que vos nuits [commentaires]
» L’argent conduit à la folie !
» Crise de folie... |Libre|
» Olivia Kerner (Poufsouffle)


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIBERTY :: RP-