un forum pas comme les autres, libre et amusant.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .


 

 The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   Ven 28 Fév - 23:32

The stars, the moon, they have all been blown out
Erin ∞ Cyanur.


"La vérité c’est qu’on s’emmerde profondément parce qu’on a plus rien à désirer."

La nuit venait à peine de tomber et un jeune homme ouvrait à peine les yeux. Il avait passé le plus clair de la journée à dormir profondément. Il était ainsi la plupart du temps, la nuit était plus appréciable, apaisante et paisible pour les âmes torturées, on y trouvait une sorte de réconfort à trainer dans l'obscurité. Mais pour Cyanur, il était temps de se nourrir, c'était la faim qui l'avait tirée de son sommeil profond. Et la nuit avait une autre qualité pour ce jeune homme, la capacité de camoufler toutes les horreurs que l'on pouvait apercevoir le jour. Le jeune homme était ce qu'on pouvait appeler pour communément, un vampire. Ou même, un buveur de sang, une créature de la nuit, un monstre sortit tout droit de l'enfer. Bref, des surnoms qu'ils appréciait autant les uns que les autres vu qu'il acceptait sa condition plus que tout au monde. Mais pour ce soir il était temps d'aller abreuver sa soif, cet incendie qui s'était reveillé dans le fond de sa gorge, mais avant comme chaque fois, il allait jouer, le poison était un fin chasseur et malgré le fait qu'il pouvait crever de soif, la patience était une de ses qualités quand cela pouvait concernait ses proies.

C'est tout naturellement après une bonne douche et s'être soigneusement préparé qu'il prit le chemin du bar de la ville, paire de jeans, veste en cuir. La panoplie parfaite du bad boy. Cyanur ne s'était jamais prétendu méchant, il était lui tout simplement. Pas la peine de s'emmerder avec des adjectifs et compagnie, suffisait de le voir, son attitude fière et nonchalante parlait pour lui. Une fois attablé au bar, il commanda un double whisky, glace. Et son regard sombre commença à se balader parmi toutes les personnes présentes. Et ce soir il y avait du monde qui était venu, profiter et faire la fête. Mais ce soir une vie s'éteindrait pour le plus grand plaisir du poison. Quoi ? C'était sa condition, alors autant y prendre un peu de plaisir, il n'allait pas bouffer des lapins ou des chats ou même des écureuils pour faire mignon dans son CV, comme certains de ses congénères. Hors de question. Le sang d'une victime apeurée, larmoyantes et suppliantes était quand même beaucoup plus jouissive qu'un pauvre petit animal dans un forêt.

Son verre fût servit, sans un regard pour la serveuse il continua son petit manège, bien des regards féminins était posés sur lui. Il n'y avait plus qu'à se servir, ce petit sourire fin au coin des lèvres, la partie pouvait commencer pour ce soir. Et il sentait que cette soirée allait être particulièrement agréable. Ni une, ni deux. Le jeune homme s'approcha d'une jeune femme brune, et la discussion était simple, elles étaient toutes pareilles, naïve, sans aucune méfiance dés qu'un beau garçon pouvait poser les yeux sur elles. C'était tellement navrant, si Cyanur aurait pu, il en aurait rit jusqu'au larmes, rien que d'y penser. Il aurait pu l'hypnotiser mais c'était trop simple pour lui et pas digne d'un chasseur. A peine quelques minutes de discussion et il lui proposa de venir fumer une cigarette dehors, à l'arrière du bar, la ou il savait que personne ne trainerait. La brune accepta, le jeune homme ne connaissait pas son prénom et il s'en contre foutait comme de ses premières chaussettes. Une cigarette qu'il glissa entre ses lèvres pour l'allumer quelques secondes après, une fois à l'extérieur.

Mignonne, un beau sourire, bien roulée. Si Cyanur avait eu un peu moins soif peut être qu'il aurait profité de ses charmes et de ce qu'elle avait à offrir mais non pas ce soir. Ce seras pour une autre fois, les belles filles ne manquaient pas dans cette fameuse ville. Tirant quelques lattes tout en ayant un semblant de discussion avec elle, la demoiselle n'était pas rassurée dans le fond, son rythme cardiaque s’accélérait au fur et à mesure que les secondes s'écoulaient, douce mélodie aux oreilles de notre cher vampire. Il jeta sa cigarette à terre pour s'approcher d'elle, démarche sûre, sourire presque effrayant vu le visage que la jeune femme commençait à avoir. Mais elle n'eut pas le temps de quoi que ce soit que le Samuels s'était déjà emparé de son corps et ses canines étaient plantées dans son cou pour se délecter de ce nectar rougeâtre qu'elle possédait dans ses veines, il n'y avait personne à l'horizon, autant dire qu'il était tranquille pour l'instant. La femme se débattait mais contre un vampire, la pauvre elle n'aurait rien pu faire, peut être le comprendrait t'elle avant de rendre son dernier souffle ?

   
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   Sam 1 Mar - 0:54




The stars, the moon, they have all been blown out.
« Tout existant naît sans raison, se prolonge par faiblesse et meurt par rencontre. »”

Erin venait de terminer son tour de garde à l'hôpital. Elle n'allait pas rentrer chez elle. Pas maintenant. Pas ce soir. Pour une fois, elle n'avait qu'une envie : vivre comme toute jeune fille de son âge. Sortir, boire, s'amuser, draguer même. Elle ne savait pas de quoi allait être fait le lendemain, autant vivre à l'instant présent pour n'éprouver plus aucun regret. Une simple mise sur arrêt dans une vie étrange où elle n'était qu'un pantin. La jolie blonde traversa les quartiers, le regard baissé, sans aucune idée de l'endroit où elle allait terminer. Elle ne voulait rien planifier, seuls son instinct et ses pas la mèneraient là où elle devait être. Arrivée devant un bar, elle redressa la tête et un léger sourire s'afficha sur ses lèvres. Elle connaissait très bien cet endroit. Pour cause, c'était l'établissement d'un très bon ami. C'était le signe qui lui montrait que l'amitié était probablement le remède pour tous les maux. Il ne lui restait plus que cela et c'était bien la raison pour laquelle elle chérissait tous ses amis.

Connaissant l'établissement comme sa poche, elle ne prit pas l'entrée principale. D'un pas léger, elle contourna le bar jusqu'à arriver dans une impasse un peu plus sombre, où se trouvait la porte arrière réservée aux employés. L'endroit était calme, rares étaient les personnes que l'on croisait. C'était un coin que certains couples, friands de nouvelles aventures, pouvaient qualifier "d'intime". Quand elle se pointa à l'angle de l'impasse, elle s'arrêta net. Une nouvelle fois, un couple s'adonnait à des activités peu recommandables dans des lieux publics. Du moins, c'était l'impression que cela donnait, à première vue. Gênée, la demoiselle recula d'un pas et lança un :

Euh... désolée.

Erin leva les yeux au ciel et s'apprêta à faire demi-tour. Mais un bruit provenant de la jeune femme brune, un simple murmure où elle demandait de l'aide interpella notre jolie blonde. Posant ses yeux verts sur le jeune homme, Erin comprit rapidement. Un vampire... C'était un vampire ! Sa condition de sorcière lui permettait de les reconnaître rapidement. Du moins, quand elle prenait le temps de s'attarder sur eux. Son sang se glaça. Jusqu'à présent, elle n'avait croisé que très peu de vampires et à vrai dire, elle menait des relations cordiales avec eux. Mais ici, c'était différent. Entre savoir qu'un vampire s'abreuvait de sang humain et le voir de ses propres yeux, la réaction était différente. C'était déroutant. Des monstres à l'état pur.

Lâche-la !

Cela n'allait pas fonctionner, c'était certain. Comment vouliez-vous qu'une jeune femme de 50 kilos tout mouillé puisse lutter contre un vampire à la force surnaturelle, tout cela avec un simple ordre ? C'était tout simplement impossible. Le dégoût s'empara d'elle. Il allait la tuer ! Erin le ressentait au plus profond de son être. Ce n'était pas une simple volonté de se nourrir, c'était une volonté de tuer. Une vive chaleur commença à la submerger. Son regard était noir. Bravo... il l'avait mise en colère. Serrant les dents et les poings, elle lui lança :

Je t'ai dit... LÂCHE-LA !

Face à ses derniers mots, son pouvoir prit le dessus. Tout cette facette d'elle-même qu'elle détestait, toute cette part obscure qui l'aveuglait et lui faisait commettre des actes horribles, même si, à cet instant, cela avait pour but de sauver une personne. Avec force, le vampire fut séparé de sa victime et éjecté contre le mur en face. Quelques précieuses secondes s'offraient à elle pour ordonner à la jeune femme de quitter les lieux.

Va-t'en. Vite !

Elle s'approcha d'elle et l'aida à se relever, ne prêtant aucune attention au vampire. Et pourtant, une étrange lueur brillait dans les yeux d'Erin. Elle était hors d'elle, hors de contrôle. Comme si elle était prête à commettre l'acte irréparable...
  ”

© charney


_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   Sam 1 Mar - 19:06

The stars, the moon, they have all been blown out
Erin ∞ Cyanur.


" Caricature ; c’est ce que tu es, la caricature du pauvre mec qui a tout, mais qui n’est rien."

Se nourrir, en cette seconde, c'était son instinct qui avait totalement prit le dessus. Il n'y avait que cela qui était important et vital, si bien qu'il entendit à peine une personne s'approchant du lieu ou ils se trouvaient. C'était donc impossible de se nourrir en paix bordel ! Ni une, ni deux. Voila que Cyanur était entrain de recevoir des ordres par une femme, d'après ce qu'il entendait, il n'avait même pas prit la peine de lever la tête, elle voulait mourir elle aussi ou elle était tout simplement suicidaire ? Le jeune Samuels détestait qu'on le dérange en plein repas, décidément de nos jours, plus aucun respect pour les gens qui mangent. La demoiselle croyait que le vampire allait lui obéir ou c'était une blague humaine ?

Mais apparemment elle avait plus d'un tour dans son sac celle ci puisque le poison fut projeté loin de sa victime et fit un corps à corps avec le mur. Outch. Grognant de manière mécontente, il mit quelques longues secondes avant de complètement reprendre ses esprits et de se relever, ses yeux sombres observaient sa proie partir en courant et ses yeux se posèrent sur celle qui avait osé l'envoyer valser. Blondinette qui apparemment avait des pouvoirs, une petite sorcière si ce n'était pas mignon, protégeant la veuve et l'orphelin. Cyanur leva les yeux au ciel, ah ses sorcières ! Toutes les mêmes décidément ! Durant ses longues années, le brun en avait côtoyés pas mal mais leurs délires avec la nature à protéger le moindre humain, très peu pour lui. Il préférait les sorcières qui avait osés franchir l'autre côté du mur. Elles étaient bien plus libérées et c'était sûrement avec elles que Cyanur avait fait les meilleures fiesta. Dans tout les sens du terme, bien entendu.

S'approchant de la blondinette, il la toisa de haut en bas sans aucune gêne. Mignonne, bien foutue. Le genre de Cyanur en tout point. Pour une nuit hein, pas pour la vie, il ne fallait pas non plus demander le beurre, l'argent du beurre et le fils de la crémière ! Et celle ci semblait être colère colère mais du genre de la bonne colère, c'était le sentiment que le brun déclenchait souvent d'ailleurs, un fin sourire s'était dessiné sur les lèvres. Bordel c'est vrai qu'elle était franchement belle cette fille, mais le poison ne perdait pas de vue, qu'elle était une sorcière et malgré le fait qu'il aurait pu la blesser facilement avec ce genre de personnes, il fallait se méfier.


" Je dois t'applaudir ma jolie ? Comment ça va se passer, tu vas me ramener Harry Potter et ses copains pour éliminer le méchant vampire ? J'avoue que ça me plairait j'ai toujours eu un faible pour Hermione, ce serait l'occasion tiens ! "

Un rire froid et sans sentiments particulier s'échappa des lèvres du jeune homme. Parfois il ressemblait clairement à un gros taré quand il partait dans ses délires. Mais qu'importe, le jeune homme s'en fichait. Tournant lentement autour de la jeune femme, comme un chasseur autour de sa proie, l'observant de son regard aiguisé. Il aurait pu se perdre à l'observer, derrière ses prunelles semblait se renfermer tellement de choses. Cyanur était du genre observateur et dans cette situation, il ne fallait pas perdre ce contact visuel.

" Bon tu te détends et tu me laisse aller finir de grailler ou ça se passe comment ?"

 
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   Dim 2 Mar - 0:56




The stars, the moon, they have all been blown out.
« Bien souvent courir après ce qui nous fait plaisir signifie abandonner ce qui est juste à nos yeux. »”

Erin était ce genre de femme à s'attirer des ennuis, alors qu'elle ne les cherchait absolument pas. Comme si la malédiction qui planait sur sa famille n'était déjà pas suffisante ! Néanmoins, elle avait appris à foncer, quelque soit les conséquences. Foutue pour foutue, autant faire les choses correctement. Ce fut donc sans aucune hésitation que la demoiselle avait usé de ses pouvoirs pour libérer la jeune femme du vampire sanguinaire. Ce bruit de corps heurtant un mur était presque un son agréable aux oreilles de la blondinette. Alors qu'elle devrait être choquée de ses faits et gestes, il s'avérait, au contraire, qu'elle jubilait. Elle avait des moments comme ceux-là, où elle prenait plaisir à faire du mal aux personnes qui l'entouraient. Cela avait commencé avec son premier petit ami, qu'elle avait blessé inconsciemment. Mais sur le coup, elle avait aimé prendre le contrôle de la situation, entendre son cri de douleur, se rendre compte que, face à elle, il n'était qu'un pauvre petit humain destiné à n'être qu'un pion. Elle en avait honte. Aujourd'hui encore. Mais au fond, était-elle vraiment capable de renier sa véritable nature ? Malgré les paroles réconfortantes de ses proches, elle en doutait de plus en plus.

Après s'être assurée que la jeune femme avait bel et bien disparu, Erin se retourna et posa ses yeux verts sur le vampire qui s'était relevé et s'approchait d'elle. Un grand brun, musclé comme il le fallait. Remarquant qu'il l'observait de la tête aux pieds, la jeune femme croisa les bras contre sa poitrine, exaspérée, prête à lui lancer une réplique cinglante. Et pourtant... Quand elle croisa ses yeux sombres, profonds, obscurs, à l'image de son âme, ce fut une décharge électrique qui submergea Erin. Un électrochoc qui la laissa pantelante. Pourquoi ? Pourquoi les créatures les plus sombres étaient aussi les plus séduisantes... ?! Mais fière comme elle était, elle garda contenance. Depuis qu'elle avait appris sa destinée, elle s'interdisait de succomber aux charmes masculins. Elle n'avait jamais faillit jusque là. Elle avait connu, certes, quelques nuits effrontées, mais elle tenait à faire cavalier seul. Quand il ouvrit la bouche, ce fut une voix suave qui perça le silence pesant de la nuit. Un son qui pouvait vous faire faire n'importe quoi. Mais heureusement, elle était plus attentive au fond qu'à la forme. Erin haussa les sourcils, un fin sourire blasé se dessinant sur les lèvres.

Je ne savais pas que les vampires avaient autant d'humour ! Je suis à deux doigts de m'écrouler par terre, tellement c'est drôle...

Elle secoua la tête, réprimant un frisson quand elle entendit ce rire froid, à vous glacer le coeur, tellement c'était dénué de toute sentiment positif. Alors qu'il tourna autour d'elle, telle un chasseur face à sa proie, Erin ne lâcha pas son regard. Il était hors de question qu'elle baisse les yeux devant un homme, vampire de surcroît. Ce serait paraître pour un être faible. Ce qu'il n'était jamais bon de faire savoir. A ses nouvelles paroles, la jeune femme esquissa un nouveau sourire, presque amusée cette fois. Elle passait d'une émotion à une autre avec une facilité déconcertante, comme si elle était à chaque fois confrontée aux deux parts d'elle-même. Sur un ton assuré, elle lui répliqua :

Bon tu te détends et tu retournes gentiment chez toi ou ça se passe comment ? - Oui, elle se foutait littéralement de lui. Toujours dans cette optique, elle ajouta : - Ce serait tellement dommage si je venais à abîmer un aussi beau visage, prends donc la bonne décision...

Ce n'était pas propre à elle de sortir de telles choses. La Erin qu'elle était, aurait probablement clôturer la discussion en lâchant une ou deux menaces sans réelles utilités et ce, avant de s'en aller. Mais à cet instant, elle n'avait pas envie de bouger. Il jouait dans la même cour qu'elle. Et c'était ce qui était d'autant plus plaisant.  
 ”

© charney


_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   Dim 2 Mar - 13:56

The stars, the moon, they have all been blown out
Erin ∞ Cyanur.


" A partir de ce jour, j'étais foutu, j'étais accro. Dépendre de quelqu'un d'autre que de moi-même, m'affaiblir, me torturer, c'était tout ce que je redoutais. "

C'est que la petite sorcière cherchait la petite bête dis donc, le sourire de Cyanur se faisait discret mais la soirée allait être sûrement encore amusante qu'il se l'était imaginé. Son regard sombre se perdait à observer cette jeune femme, d'une beauté si particulière, le jeune homme s'étonnait lui même de s'arrêter autant sur son visage qui semblait à première vue angélique, mais il ne faut jamais se fier aux apparences. C'est comme si ses membres s'étaient complètement engourdis, sûrement à cause de la chute, le poison n'était pas franchement du genre à être séduis par une femme autrement que pour l'avoir dans son lit. L'amour ? C'était quoi l'amour franchement ? De l'ennui, de la Mer*e à l'état pur, c'est ce que les gens se sont inventés pour ce sentir moins seuls. Et le Samuels n'était pas franchement friand de tout ça, cette niaiserie et tout le tralala, cela lui donnait juste la gerbe. Pourquoi se prendre la tronche à être soumis à l’être aimé alors qu'une panoplie de friandise s'offre à lui tout les jours ? S'attacher à quelqu'un, succomber, pouvoir ressentir quelque chose, c'était la phobie du beau brun. Il ne voulait être l'esclave de personne, il voulait rester pour l'éternité, maitre de lui même et libre comme l'air. C'était ce genre de créature comme il avait en face de lui qui faisait succomber les hommes, un regard à devenir fou dans la seconde ou vous le croisez. Un sourire à tomber par terre, et il suffisait de la regarder de haut en bas pour comprendre qu'en plus d'être une sorcière, la blonde était mystique.

Mais ne perdons pas de vu, l'objectif premier. Ne pas se faire arracher la tête par la petite sorcière qui semblait vouloir rire et se foutre de sa gueule. Tant mieux, ils allaient rire ensemble tiens ! Celle ci venait de faire remarquer qu'elle n'était pas au courant que les vampires avaient autant d'humour et qu'elle était à deux doigts de s'écrouler de rire. Cyanur eut un fin sourire malicieux en l'observant, glissant une main dans sa poche arrière, il en sortit une cigarette qu'il glissa entre ses lèvres. Un autre tic de la part du vampire, si il n'était pas déjà mort, le beau serait sûrement déjà mort d'un cancer du poumon avec tout ce qu'il pouvait fumer dans une journée. L'allumant et après avoir tiré longuement dessus, il s'exclama en la fixant.


" En même temps petite sorcière tu ne dois pas beaucoup fréquenter de vampire. Mais tu as de la chance ce soir ! Tu es tombée sur le plus marrant, et le plus sympa aussi. Pour un si beau vol plané beaucoup t'aurais brisé ta jolie petite nuque."

Sourire presque effrayant qu'il avait au coin des lèvres en prononçant la fin de ses paroles. Il avait tué pour moins que ça, pour un regard qui ne lui plaisait guère et crac. Plus personne. Cyanur était de ce genre la, tu ne me plait pas, je t'élimine. Il ne s’embêtait avec rien, ni personne. Mais en regardant la petite sorcière, la blonde ne quittait pas son regard sombre, le poison savait qu'elle n'avait pas peur, il avait un ressentit bien plus mitigé quand il essayait de l'analyser. Ton assurée, posture confiante et son rythme cardiaque n'était pas si emballé que cela, on avait vu pire. Nouvelle petite réplique cinglante qui eut pour mérite de faire lever les yeux au ciel à Cyanur qui fumait calmement sa cigarette, elle croyait au père Noël ou ? Ou sûrement à la petite souris. Décidément, encore une nouvelle fois, il ne comprendrait jamais les sorcières et encore moins leurs menaces qui sonnaient aux oreilles de Cyanur comme un véritable jeu ou on pouvait enfin véritablement s'amuser.

" Mais c'est qu'elle essaye de faire des menaces ou je rêve ? J'adore !" Sourire qui paraissait presque joyeux mais qui définissait juste une parfaite folie qu'il ne s'évertuer pas à cacher. La jolie n'avait pas oublier de mentionner son beau visage. Elles craquaient toutes, mais ça fais pas de mal de le préciser. Finis de rigoler, le poison s'élança et avec sa rapidité caractéristique du vampire, il entraina avec lui, la sorcière contre le mur sur lequel elle l'avait envoyer quelques minutes auparavant. Le corps de Cyanur surplomber sans aucune difficulté celui de la demoiselle, cependant sa peau brulait au contact de cette demoiselle, bien que sur son visage, rien ne le trahisse. Cette sensation était étrange mais il n'avait pas le temps de se poser des questions, il observa la demoiselle dans un sourire en lui murmurant.

" En effet, il serait dommage d'abimer un aussi beau visage que le tien, je suis complètement d'accord. Tu veux t'amuser ce soir ? Tester tes petits pouvoirs ? Voir jusqu’où tu peux aller ?" Le regard de Cyanur restait toujours plongé dans les yeux si envoutant de cette parfaite inconnue. Sa main posée tout prés de sa tête contre le mur. Il murmura de nouveau. "Avoue le. Tu le ressens au fond de toi, cette envie irrépressible de voir ce que tu es capable de faire."

Le poison aimait jouer avec les nerfs des gens, mais avec la lueur au fond des yeux de la petite sorcière c'était encore plus appréciable. D'ailleurs en parlant de petite sorcière, il ne connaissait même pas de son prénom. Depuis quand s’intéressait t'il à ce genre de détail futile ? Franchement, il n'avait pas eu sa dose de sang et c'était entrain de lui déglinguer encore davantage son cerveau déjà bien amoché. Pour l'instant, il n'avait pas envie de la croquer, ses pulsions étaient plutôt tranquilles à ce niveau la. Il voulait juste voir ses réactions, et voir si le jeu allait pouvoir continuer. Oui tout était matière à jouer aux yeux de notre poison.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   Lun 3 Mar - 0:11




The stars, the moon, they have all been blown out.
« Trop souvent, ce qu’on désire le plus au monde, est justement ce que l’on ne peut pas avoir. Le désir parfois, peut vous briser le cœur, vous anéantir. Le désir peut faire de votre vie un enfer. »”

Bizarrement, les deux jeunes gens ne pouvaient départir leurs regards de l'un et de l'autre. Ils s'observaient et s'analysaient mutuellement. A un tel point qu'elle était prête à baisser les armes. Tout ce qu'elle se refusait depuis tant d'années. Mais il était un vampire, une erreur de la Nature, un monstre sanguinaire. Des faits qui faisaient qu'elle devait laisser de côté cette étrange attirance. Cela n'apportait jamais rien, si ce n'était des problèmes supplémentaires. Et pourtant, en restant ici, en parlant avec lui, Erin savait qu'elle se mettait dans une situation délicate. Elle ouvrait la voie à des aspects plus sombres de sa personnalité. Plus sombres, certes, mais aussi plus combattifs, plus déterminés, plus joueurs. Elle n'était pas réputée pour être une femme fatale, piquante. Au contraire, elle était connue pour sa douceur, sa gentillesse et son empathie. Mais au fond d'elle se cachait aussi cette part plus manipulatrice, plus obscure, plus dévergondée. Une part que ce beau brun ténébreux était sur le point de réveiller. La jolie blonde l'observa prendre une cigarette, qui ajoutait la dernière touche à son allure de bad boy. Il devait faire une hécatombe parmi la gente féminine, c'était certain. Les femmes étaient bien connues pour tomber dans les bras des mauvais garçons. A sa réponse, Erin esquissa un léger sourire, son regard toujours ancré sur lui, comme si c'était un défi qu'elle devait relever. Elle secoua légèrement la tête, presque amusée. Il n'était pas le seul qu'elle fréquentait, malheureusement pour lui. Et elle en connaissait des biens plus sympas. Mais pas la peine de répliquer sur cela.

C'est la chance de ma vie, dis donc ! Bizarrement, mon instinct me dit que, même si tu es le plus sympa et le plus marrant des vampires comme tu le dis, tu es du genre à briser de jolie petite nuque pour moins que ça. Pourtant, je suis toujours là. C'est parce que ton vol plané a été fait avec style.

C'était presque avec fierté qu'elle répliquait cela. Erin était persuadée qu'elle en imposait. Il faut dire qu'elle avait tant d'énergie en elle. Elle était destinée à devenir une des plus puissantes sorcières de sa génération. Forcément, elle en jouait et adorait passer pour la petite sorcière toute gentille, presque vulnérable. D'ailleurs, ce fut sur ces pensées-là qu'elle proféra une ou deux menaces bien cachées. La jeune femme n'avait pas envie de sortir la grosse artillerie, mais s'il l'embêtait de trop, elle n'hésiterait pas. Du moins, c'était ce dont elle voulait se persuader... Mais ce vampire affichait une telle obstination. Il était si sûr de lui, si sûr de sa condition. C'était à croire que personne n'avait réussi à se mettre en travers de son chemin. Il y avait un début à tout, non ? Quand il parla de "menace", une moue angélique s'afficha sur le visage d'Erin. Ce genre d'expression qui poussait à éprouver deux fois plus de méfiance.

Je dirais plutôt "compromis", mais si tu veux appeler ça des "menaces", je t'en prie. Il y a une part de vérité, malgré tout.


Le sourire que le brun afficha eut, tout de même, le mérite d'adoucir la jeune femme. Que lui arrivait-il ? C'était tout bonnement se faire avoir. C'était puéril, digne d'une adolescente face à ses premiers émois. Mais surtout, c'était très dangereux. Face à ses pensées, son attention fut détournée quelques secondes. Quelques petites secondes qui suffirent au vampire pour prendre le dessus. Subissant sa force vampirique, elle se retrouva plaquée contre le mur, face au jeune homme, dont son corps faisait barrage. Un simple contact qui déstabilisa Erin, de nouveau électrisée. Elle ne savait pas où elle allait, mais c'était certain, elle sombrait. Ce qui était délicieusement appréciable... Elle redressa la tête afin de croiser de nouveau ce regard qui l'obnubilait tant. Le début de sa phrase fit sourire la jeune femme. C'était comme s'ils jouaient à savoir qui serait le plus fort dans cette bataille à conditions égales. Ou presque. Mais la suite de ses paroles bouleversèrent Erin. Dans le mauvais sens, bien évidemment. Il avait mis le doigt sur le point sensible : l'étendue de ses pouvoirs. Bien sûr, elle ne savait pas encore jusqu'où elle pouvait aller, mais pour ce qu'elle avait déjà vu, elle savait que ce n'était pas une bonne idée.

Tu ne me connais pas, tu ne sais absolument rien de moi. Tu ne sais donc pas ce que je peux ressentir.
Redressant sa main, ses doigts attrapèrent le col de sa veste en cuir, tirant le jeune homme vers elle. Elle approcha ses lèvres de son oreille, où elle murmura doucement : Tu sais, tu parles d'amusement, mais je pourrais faire de ta vie un enfer, te briser, te faire souffrir, te détruire et même t'anéantir. Et ce, en un simple claquement de doigts. Ne me pousse pas à le faire.

Comme pour donner un sens à ses paroles, elle frôla la joue du jeune homme. Un contact pas comme les autres, puisqu'une vive chaleur s'empara de ses doigts, au point de faire ressentir une brûlure extrême au beau vampire.

Ne me tente pas.

© charney


_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   Lun 3 Mar - 18:56

The stars, the moon, they have all been blown out
Erin ∞ Cyanur.


"Tout ce temps, tous ces visages, tous ces cris de jouissance, ces étreintes sans âmes au petit matin quand la nuit n'est plus, le jour n'est pas encore, ton orgasme prend fin, et tes yeux se dessillent, ta chambre n'est qu'un bordel, Baudelaire est mort et, dans tes bras, il n'y a qu'une Put*in."

L'humanité devenait si triste, c'est sûrement pour cela que Cyanur n'avait jamais regretté sa condition. En même temps quand vous n'avez aucun avenir devant vous, sauf peut être une mort certaine, le fait d'avoir une nouvelle chance de s'en sortir était une bénédiction. Cela avait été le cas pour le brun, son histoire était banale à ses yeux, des parents qui abandonnent des gosses pour une raison ou une autre, il y en as encore tout les jours, il n'était pas un cas isolé. L'horreur de chaque foyer, tout le monde savait que ses enfants n'avaient pas une vie heureuse. Le jeune Samuels n'avait pas supporter, et dans ses moments la. Le seul côté qui vous attire réellement, qui parait si délicieux et plus simple que tout, ce n'était pas le bien. Le fait de sombrer, dans le néant, la ou la douleur n'existe plus ou penser ne vous sauveras pas. Délicieux cercle vicieux ou même le fait qu'il soit humain l'avait déjà séduis. Cette femme qui avait fait de lui ce qu'il était aujourd'hui, c'était sûrement la seule qu'il respecterait toute sa vie, aussi longtemps durerait t'elle. Le poison savait être reconnaissant, elle lui avait offert la chance d'être quelqu'un d'autre, d'être plus puissant que le commun des mortels.

Pour la plupart des gens qui connaissaient l’existence des êtres surnaturels, il n'était qu'un monstre sortit de la bouche de l'enfer, belle définition. Il avait vu durant ses années, beaucoup souffrir du fait d'être un vampire, ils n'étaient tous que des pauvres fou. C'est sûrement ce que la belle pensait de lui, qu'il n'était juste qu'un être sanguinaire, bon à finir avec un pieu dans le cœur. Durant une fraction de seconde, le brun fronça les sourcils, pourquoi s'inquiétait de ce qu'elle pense de lui ? Il s'en fichait, stop fin des pensées bien trop intrusive. C'était sûrement un truc de sorcières ça. Le poison avait l'impression de s'être pris une douche froide depuis qu'il avait croisé le regard de cette envoutante sorcière. Même si Cyanur avait plus d'une cinquantaine d'années, au court de toutes ses personnes rencontrées, des nuits dans les bras de ses inconnus à juste assouvir le pêché de chairs, ses sourires, ses paroles. L'amour ne s'était jamais présenté. Sûrement parce qu'il n'avait jamais conçu de pouvoir ressentir autre chose que de l'indifférence. Triste existence que de grandir sans amour, mais pour lui. Il n'avait toujours vu que le côté négatif de la chose. Le Samuels avait toujours été un solitaire et peut être que les choses finiraient par changer. Personne ne pouvait prévoir la continuité des choses et surtout du destin.

Les filles flirtent avec les bads boys, mais elles ne les ramènent pas chez elles. C'est les gentils qu'elles épousent c'était bien connu. Rien qu'à regarder cette petite sorcière. Bien sous tout rapport, la fille rêvée de toutes les belles mères pour leurs fils. Cependant derrière cette apparence, Cyanur sentait qu'il y avait autre chose qu'elle s’évertuait à garder bien caché. Parfois son sourire devenait malicieux mais d'une manière plus piquante, plus machiavélique. C'était souvent le dur choix que les sorcières avaient à faire, le bien, le mal. Aux yeux de Cyanur, personne ne devrait s'embêter à faire un choix dans la vie. Chacun devrait ce qu'il lui plait. La blonde répliqua qu'il y avait une part de vérité quand le brun parlait de menaces, le jeune homme hocha simplement la tête en lui adressant un clin d’œil, elle avait envie de jouer, le poison était le premier à adorer ça alors ils allaient bien s'entendre, enfin si un des deux ne finissaient pas raide mort à la fin.

Le corps de Cyanur restait contre celui de la demoiselle, cette chaleur assez étrange ne le quittait pas et il essayait d'en faire abstraction sinon cela allait vite lui taper sur le système. Quand le poison ne comprenait pas, il s’énervait et très rapidement. Et les paroles du brun semblèrent avoir un effet assez particulier sur la demoiselle, sans le savoir il avait mit le doigt sur un point sensible. Elle commença à lui dire qu'il ne la connaissait pas et blablabla, le sourire fin et très arrogant de Cyanur ne faisait que s'agrandir au coin de ses lèvres. Il avait raison en cet jeune femme, dans son intérieur il devait avoir une tempête qui faisait rage sans cesse pour garder le contrôle d'elle même. Les mains de la jeune femme attrapèrent le col de sa veste, le souffle de la jeune femme lui provoqua un long frisson, un léger grognement ne put s'échapper de ses lèvres, elle était suicidaire ? Approcher son cou ainsi à un vampire comme lui ? Cyanur pouvait sentir la délicieuse odeur de son sang qui coulait dans sa jugulaire. Ses instincts s'étaient réveillés en flèche et les paroles qui suivirent eurent pour but de le faire rire légèrement. Elle parlait d'enfer ? De lui faire du mal ? Il n'avait jamais eu peur de personne, ce n'est pas aujourd'hui qu'il allait commencer devant elle.

Fermant un court instant les yeux, comme si inconsciemment il essayait de contrôler ses pulsions, de ne pas lui faire cela. Généralement quand le vampire commençait à mordre une victime, il ne savait pas s'arrêter avant qu'elle ne soit au sol, raide morte. C'était la première fois qu'il pouvait ressentir le fait de ne pas vouloir faire mal.
"C'est toi qui parle d'enfer ma jolie ? Avec ta petite dégaine de fille parfaite et gentille, qui fais mumuse de temps en temps avec ses pouvoirs pour se sentir puissante. Laisse moi te dire que tu ne sais rien de l'enfer." Mais ses pensées de ne pas faire son méchant vampire pour ce soir s'arrêtent brusquement lorsqu'il sentit ses doigts sur sa joue. Nouveau frisson, puis brulure cuisante. La salope. Dans la seconde, le visage de Cyanur changea et sans aucune difficulté, le jeune homme planta ses canines aiguisées dans le cou dans la demoiselle. Son corps s'appuya contre celui de la demoiselle, il savait très bien qu'elle pouvait l'envoyer valser quand elle voulait mais qu'importe. Lui en quart de seconde, il pouvait lui briser la nuque. Les pouvoirs pouvaient être à égalité. Son sang, qu'il aspira longuement, personne ne s'attaquait à lui. Surtout pour ça. Bordel, cette sorcière son sang était aussi délicieux qu'elle. Il n'en n'avait sûrement jamais gouté un aussi bon. Quelque chose le gênait tout de même sans qu'il arrive à mettre le doigt dessus. Était t'il possible que cette conscience qu'il faisait tout le taire essaye de le faire chier dans un aussi bon moment ? Sûrement. Le brun fronça longuement les sourcils, se faisant violence comme il pouvait, il se détacha plutôt brusquement d'elle, reculant de quelques pas avant de murmurer, le souffle quelque peu court.

" Ne me tente pas de laisser ton délicieux corps, ici, sans vie."

 
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   Mar 4 Mar - 21:46




The stars, the moon, they have all been blown out.
« C’est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous. »”

Qu'est-ce qu'elle faisait encore ici ? Erin n'était pas ce genre de femme à taquiner la gente masculine, à jouer comme elle jouait en cet instant. Et si elle faisait cela uniquement parce qu'au plus profond d'elle, elle en avait envie ? Après tout, elle avait toujours été la bonne copine, la gentille infirmière, la douce petite amie, la personne qu'il fallait avoir auprès de soi. Elle en avait peut-être ras-le-bol, peut-être qu'elle cherchait autre chose. Quelque chose de plus fort, de plus dangereux, de plus sombre. De l'adrénaline et du frisson à l'état pur. Cette impression de frôler le bord du gouffre, c'était ce qu'elle ressentait à cet instant. Pire même, elle avait envie de plonger droit dedans. Quitte à emporter ce bel inconnu avec elle. Tout était toujours plus fou, plus drôle lorsque l'on était plusieurs, n'est-ce pas ? Le regard d'Erin aurait pu s'attarder sur n'importe qui. Mais il avait fallu qu'il s'arrête sur ce brun ténébreux, qui l'intriguait énormément. Des tas de questions se bousculaient en elle et l'envie de percer ce qui se cachait derrière ce regard sombre était des plus fortes. Mais elle n'avait pas le droit. Elle n'avait pas le droit de succomber aux charmes d'une créature de la nuit. Ce serait se jeter dans la gueule du loup. Même si elle savait qu'un jour ou l'autre, elle finirait comme lui, elle voulait retarder ce moment le plus possible. C'était la raison pour laquelle elle ne laissait rien transparaître, comme si elle lui était indifférente. Erin était très forte à ce petit jeu. Tout au long de son existence, elle avait dû garder ce masque, ce voile sur ses sentiments. Elle avait dû garder la tête haute en comprenant que son père ne serait jamais un vrai père pour elle. Elle avait dû rester fière en comprenant qu'elle avait des pouvoirs machiavéliques en elle. Elle avait dû être impassible lorsqu'elle avait quitté son premier amour, puis sa famille. Aujourd'hui ne dérogerait pas à la règle. Elle allait cacher ses réels ressentis. Comme toujours...

Pourtant, la proximité subite du vampire avait tout pour l'envoûter. Il l'envoutait déjà, c'était indéniable. Mais combien de femmes avait-il conquis ? Beaucoup, probablement. Il fallait être aveugle ou très difficile pour ne pas avouer les charmes qu'il avait. La femme la plus sage pourrait devenir une tigresse, ne serait-ce que pour un seul regard de sa part. Erin pourrait même être un nom à ajouter sur sa liste. La tension entre eux était présente, si intense. C'était physique, électrique. Si elle avait été ce genre de femme dévergondée, elle aurait déjà pris les devants. Mais ce n'était pas le cas et c'était bien la raison de sa lutte intérieure. Or, malgré cette bataille qui faisait rage elle, c'était à croire que ses efforts étaient vains C'était sa part la plus sombre qui prenait peu à peu le dessus. N'y avait-il pas plus dangereux que d'approcher son cou des crocs d'un vampire ? Elle savait que c'était risqué, mais elle s'en fichait royalement. Elle le testait. Elle s'amusait même. Quand bien même il viendrait à la vider de son sang, il lui rendrait service. La jeune femme n'avait rien à perdre. Elle n'avait presque rien à faire sur cette planète. En entendant sa réponse, Erin répliqua directement :

Je suis destinée à pourrir en enfer. Et ce n'est pas ma dégaine de fille parfaite et gentille qui changera quelque chose. On ne t'a jamais dit de ne pas te fier aux apparences ?

On pouvait sentir le sourire sur ses lèvres. Mais bien évidemment, à force de trop jouer avec le feu, elle avait fini par trouver le vampire. Une simple brûlure sur sa joue et voilà que ses crocs se plantèrent dans son cou. Elle étouffa un gémissement de douleur, bien décidée à ne pas prouver qu'il l'avait atteinte. Ses doigts se resserrèrent sur la veste du vampire, alors qu'elle se laissait sombrer. Durant quelques secondes, tout instinct de survie avait disparu. Alors qu'elle ferma les yeux, une vive chaleur s'empara d'elle. Ses pouvoirs reprenaient le dessus, comme si c'était eux qui décidaient de l'avenir de la jeune femme. Qui décidaient quand elle devait se battre ou quand elle devait abdiquer. Un vent violent commença à se lever et à s'engouffrer dans la ruelle où ils se trouvaient. C'était bien évidemment Erin qui était à l'origine de cela. Les quatre éléments étaient sa spécialité, mais elle n'était jamais allée jusqu'à un tel point. Contre toute attente, le vampire s'éloigna d'elle. Erin se laissa glisser contre le mur, les yeux fermés, muette. Les dernières paroles du jeune homme arrachèrent un rire à la blondinette. Non pas un rire malicieux, joueur, ou blasé comme elle avait eu auparavant, mais un rire froid, dénué de sentiments. La tête baissée, elle se redressa, ses longs cheveux cachant son visage. Quand elle releva la tête, ce n'était plus deux yeux verts, remplis de douceur, qui fixa le vampire, mais un regard noir. Au sens propre comme au sens figuré. Ses prunelles s'étaient obscurcies, à l'image de cette âme tortueuse qui dormait en elle. D'un ton froid, elle rétorqua :

Oh mais dis-moi, le vampire sanguinaire est en train de s'adoucir ! Te rends-tu compte que tu as laissé filer deux victimes, ce soir ? - Le vent continua de souffler, encore plus fortement - Tu es en train de perdre la main, petit vampire.

A ses dernières paroles, elle commença à murmurer une incantation. Le genre d'incantation qu'elle pensait ne pas connaître. Le genre d'incantation destinée à insuffler une douleur insupportable, invivable, mais pourtant pas réelle, dans l'esprit de sa victime. Quand elle vit le jeune homme se tordre de douleur, elle, elle jubilait. Comme quoi, il y avait du bon dans cette partie d'elle-même si obscure ! Et pourtant... Alors qu'elle projetait de le faire souffrir encore de longues secondes, la jeune femme commença à éprouver du remord. Une petite voix s'insuffla en elle, la poussant à s'arrêter. Fini le sortilège. Le vent était retombé. Au milieu de la ruelle, la jeune femme tentait de reprendre son souffle. Dans son regard, on pouvait lire de la peur, de la culpabilité. Mais surtout de la colère. Beaucoup de colère. Un simple murmure s'échappa de ses lèvres :

Désolée...

Elle ne savait même pas pourquoi elle s'excusait. Il venait de la mordre, quand même ! Elle reprit son sac et courut jusqu'à la porte arrière du bar, qu'elle ouvrit brusquement pour s'engouffrer dans l'établissement. Elle voulait le fuir. Fuir ce regard sombre, par peur d'y lire du dégoût. Comme si ce qu'il pensait d'elle l'importait ! N'importe quoi ! Bousculant un employé, elle prit la direction de la salle principale et s'avança jusqu'au comptoir. Alors que le barman, son ami, la salua avec un grand sourire, elle demanda simplement :

Sers-moi ce que tu as sous la main ! Si c'est fort, ça me va. Laisse-moi la bouteille même...

Surpris, il lui demanda si tout allait bien. Une Erin qui buvait, c'était très rare. Mais la jeune femme l'envoya bouler, avec un regard qui, apparemment, suffit à le faire taire. Il lui passa la bouteille, la mine inquiète. La jeune femme s'en empara, lui lâcha un merci, prit son verre et partit s'installer à une table reculée. Elle passa une main sur son cou et grimaça au contact de la blessure sanguinolente. Décidément, cette soirée avait foiré jusqu'au bout !

© charney


_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   Mar 4 Mar - 23:22

The stars, the moon, they have all been blown out
Erin ∞ Cyanur.


"A a les yeux pleins d’étoiles et un sourire séraphique qui dissimulent ses mauvaises intentions."

La tension était si palpable, même Cyanur pouvait la ressentir. Ce n'était pas quelque chose qu'il pouvait comparer avec les nombreuses conquêtes qu'il avait eu durant ses longues années, c'était beaucoup plus puissant, inexplicable presque mystique à ses yeux. Sans qu'il n'en comprenne les raisons, ni le sens. C'était insupportable aux yeux d'un jeune homme qui avait toujours éradiqué le moindre sentiments de sa vie. C'est comme si cette sorcière lui avait jeté un envoutement auquel il ne pouvait se détacher, le corps du poison contre celui de cette délicieuse jeune femme, si il n'était pas autant préoccupé par ce qui allait se passer, le brun ne se serait pas gêné pour le lui faire comprendre. Le Samuels n'était pas quelqu'un qui avait froid aux yeux, bien au contraire, quand il voulait quelque chose, il savait le faire comprendre et de manière très directe et franche. C'était de manière juste objective, Cyanur avait un réel succès auprès de la gente féminine, elles tombaient toutes dans le panneau et pour la plupart qui s'y étaient risquées, elles s'était cassés les dents et le cœur. Jamais l'amour n'avait été au rendez vous et heureusement. Les pensées de l'homme s’arrêtèrent net en entendant de nouveau les paroles de la demoiselle ? Destinée à pourrir en enfer ? Et ne jamais se fier aux apparences ? Elle le prenait pour un débile de première catégorie ? Dans cette jeune femme, il voyait tellement de choses et ce n'était pas que de la gentillesse. Cette lueur qui brillait dans ses deux prunelles émeraudes, c'était sûrement effrayant pour la plupart mais pas pour lui, c'était encore davantage envoutant.

Le vampire avait réussis à lâcher sa proie, c'était la première fois depuis qu'il était devenu ainsi que le poison n'avait pas tué et même si cela le troublait du plus profond de son âme maudite il n'en fit rien paraître. Son visage crispé reprit sa forme initiale une fois qu'il eut réussis à calmer ses pulsions et surtout la colère qu'il avait ressentit à cause de cette petite sorcière qui voulait avoir un cobaye pour tester ses petits pouvoirs. Cependant lorsque la voix de la demoiselle résonna de nouveau, le brun fronça les sourcils. On aurait dit sa voix mais féminin, dénudé de tout sentiments. Juste l'obscurité. La blonde était clairement entrain de se foutre de sa gueule sur le fait qu'il l'avait laissé en vie, un simple soupire s'échappa de ses lèvres, l'envie irrépressible de lui péter sa nuque devenait juste dingue. Juste pour qu'elle se taise enfin, Cyanur était du genre à n'avoir aucune patience et encore moins depuis la présence de la sorcière. Entrain de perdre la main, pour une fois, la belle avait clairement raison et c'était quelque chose qui déplaisait fortement au brun.

Cependant quand elle se releva et que le Samuels put enfin l'observer, murmurant encore des incantations de sorcières. Et Mer*e, il en avait marre pour ce soir des trucs de sorcières ce qu'elles pouvaient être chiantes avec leurs pouvoirs celles la ! Sans comprendre, il fut envahis d'une douleur, juste insupportable qui le fit se crispé de tous ses membres, son visage vampirique revenant au galop, il s'en était pris des raclées par des sorcières mais celle la était sûrement la plus monumentale. Le vent était incontrôlable, tout comme elle d'ailleurs. Au bout de quelques secondes qui lui paraissaient une Put*in d'éternité, la douleur était partit et le jeune homme souffla longuement, ayant finis sur les genoux tant son sortilège était puissant. Un simple murmure, une excuse d'après ce qu'il avait cru comprendre et le temps que le vampire puisse reprendre ses esprits, elle était partie.

Devait t'il la suivre? Cyanur savait ou elle était. C'est comme si son odorat extrêmement développé avait marqué l'odeur de cette fille au fer rouge dans sa tête. Un fin sourire se dessina de nouveau sur ses lèvres alors qu'il s'alluma une nouvelle cigarette et remis correctement sa veste, le jeune homme fit de nouveau irruption dans le bar. Pour une fois, il ne venait pas comme ça, à la recherche d'une simple fille, non le poison savait ce qu'il voulait et c'était elle. La demoiselle l'avait intrigué comme jamais quelqu'un dans ce monde n'avait réussis. S'approchant du bar, il s'approcha d'une serveuse pour plonger son regard si sombre, usant de son pouvoir pour qu'elle lui donne une des meilleures bouteilles de whisky. Et comme si de rien n'était, le brun alla s'assoir en face d'elle. D'ailleurs il n'était pas seul à apprécier l'alcool pour ce soir, enfin pour le vampire c'était du matin au soir, chacun son truc.


" J'avoue que tu en imposes quand même. Le truc du vent et tout, c'était la classe ! Encore un peu et j'avais peur, à deux doigts de me chier dessus, je te promets."

Un léger rire s'échappa du jeune homme, déglingué du cerveau ? C'était juste un faible mot. Cyanur était bien pire que ça. N'importe qui après une scéne pareille ce serait enfuis en courant, mais pas le beau brun, non c'était plus fort que lui, sa curiosité était piquée à vif et cet étrange sentiment semblait le prendre aux tripes alors impossible qu'il laisse passer ça pour ce soir, c'était sûr. Tirant longuement sur sa cigarette, il se servit un verre bien généreux de whisky tout en l'observant, contrairement à l'humeur presque joyeuse de notre vampire, la demoiselle semblait être à l'opposé. Un léger froncement de sourcil quand il repensa à quelque chose, le brun plongea son regard dans celui de la demoiselle en lui murmurant.


"Cyanur. Je dirais presque que je suis enchanté. Mais presque."

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   Mer 5 Mar - 23:10




The stars, the moon, they have all been blown out.
« On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer.... »”

Durant ces quelques minutes, Erin était devenue incontrôlable. Ce n'était pas comme si une force inconnue avait pris possession d'elle. Cela aurait déjà été plus rassurant. Mais ce n'était pas le cas. Durant ces quelques minutes, c'était elle, vraiment elle qui avait voulu anéantir ce vampire. Outre la joie de le voir souffrir, son objectif était clair : elle voulait le massacrer, le voir disparaître une bonne fois pour toutes. Elle qui n'avait jamais fait du mal, même pas à une mouche ! Sa colère avait été plus forte que tout. Heureusement, elle avait pu se réfréner, suite à un brusque sursaut de conscience. Mais elle savait que cela ne serait pas toujours le cas. Petit à petit, ses pouvoirs allaient prendre le dessus sur elle et ce, peu importe la personne qui se trouverait devant elle. C'était bien l'une des raisons qui avaient fait qu'elle avait quitté son Irlande natale : elle ne voulait pas blesser les personnes qui comptaient le plus à ses yeux. Un vampire, ça allait, un membre de sa famille, beaucoup moins. Même si au fond d'elle, user de ses pouvoirs sur ce vampire était beaucoup moins agréable qu'elle ne l'aurait pensé. Sûrement cette étrange attirance. Une fois éloigné de lui, c'était certain, elle retrouverait tout ses esprits et ne se soucierait plus de cette créature de la nuit...

Mais fidèle à elle-même, elle n'avait pas pu s'empêcher de s'excuser pour ce qu'elle avait fait. On ne la changerait décidément pas. Tout cela avant de s'enfuir au plus vite, sans un dernier regard pour lui. Elle ne le reverrait peut-être jamais plus et c'était probablement la meilleure chose. Ce qu'elle avait ressenti auprès de lui, c'était bien ce qu'elle redoutait le plus, ce qu'elle s'interdisait le plus. Trouvant refuge dans le bar, elle prit place à une table, à l'écart de tous. Ses yeux verts observaient de manière songeuse les personnes qui l'entouraient. Des sourires, des rires, de l'insouciance. Elle donnerait tout pour vivre une soirée "banale", où elle oublierait un bref instant ce qu'elle était et ce qu'elle pouvait faire. A ses pensées, elle prit la bouteille, regardant enfin ce que son ami lui avait refilé. Vodka. Mouais, ça ferait l'affaire. Elle espérait surtout être requinquée. Depuis que cet abruti de vampire lui avait aspiré quelques bonnes gorgées de sang, Erin se sentait à plat, comme si elle n'avait plus aucune énergie. Si elle s'écouterait un peu plus, elle serait vite rentrée chez elle pour s'affaler sur son lit. Mais son moral, lui, resterait à zéro. C'était pourquoi elle préférait choisir la solution de facilité : s’enivrer pour tout oublier, pour mieux oublier. Elle se servit une dose généreuse d'alcool, prit le verre en main et... s'arrêta net en voyant quelqu'un s'installer en face d'elle. Le vampire. Erin arqua un sourcil, surprise bien évidemment. Qu'est-ce qu'il foutait là ? En simple réaction, elle se contenta de boire son verre d'un trait, esquissant une grimace et réprimant un frisson. Elle avait bien besoin de ça pour le supporter, et ce, sans qu'elle ne pète de nouveau un câble. Entendant ses paroles, la jolie blonde fronça les sourcils. Il se fichait d'elle, non ?

Je vais prendre ça pour un compliment ! - Même si ça ne l'était pas forcément, se doutant qu'il en fallait plus pour effrayer ce vampire, autant tourner les choses dans le bon sens. - Je dois avouer que tu y es pour beaucoup. Rares sont ceux qui me marquent au point de me faire sortir de mes gonds.

Un fin sourire sarcastique se dessina sur les lèvres de la demoiselle. Là, bien évidemment, elle parlait tout aussi bien d'un point de vue physique que mental. Non seulement, il avait marqué la jeune femme par sa capacité à être détestable, mais aussi par cette morsure dans le cou qui allait probablement lui faire une belle cicatrice. La jeune femme haussa des épaules et se servit un nouveau verre. A ce rythme-là, elle serait bonne pour dormir sur la banquette. Redressant la tête, elle croisa le regard du bel inconnu. Pas ça ! Voilà qu'elle se perdait de nouveau dans ses prunelles noires. C'était à croire que l'attirance qu'elle avait ressenti dans cette ruelle n'était pas la conséquence d'une simple recherche d'adrénaline. Même là, tranquillement installée à cette table, elle ressentait de nouveau cette tension. Comme si ce regard sombre avait quelconque pouvoir sur elle. Elle se pinça les lèvres, soutenant malgré tout son regard. Cyanur. Original... Elle avait désormais un prénom à mettre sur ce visage.

Erin. Enchantée malgré tout. Oui... malgré tout.

Elle prit son verre, le souleva, comme si elle faisait mine de trinquer et but une gorgée de sa boisson. La blondinette fronça brièvement les sourcils, alors qu'elle reposa son regard sur Cyanur.

Maintenant que les présentations sont faites en bonnes et dues formes, tu peux me dire ce que tu viens faire là ? Je me doute que tu dois avoir mieux à faire.

Erin était ce genre de femme à répliquer franchement. Il y avait tout un tas de tables libres, voire même de tables où de jolies femmes attendaient seules, en recherche de l'homme parfait pour une nuit. Mais il avait fallu qu'il vienne à la sienne, la table de la "parfaite et gentille fille". Ce qui, en soit, l'intriguait grandement, surtout après ce qu'il s'était passé.


© charney


_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   Dim 9 Mar - 15:50

The stars, the moon, they have all been blown out
Erin ∞ Cyanur.


"« C’est donc cela, la vie d’adulte : construire des châteaux de sable, puis sauter dessus à pieds joints. »
"

Et puis, tout n'était pas si important. Des claques dans la gueule il en prendrait encore, puis ce qui avait vraiment surpris le jeune homme, c'était comme elle avait perdu le contrôle aussi rapidement et surtout si soudainement, c'était comme si une certaine obscurité s'était échappé pour que la blondinette s'en serve. Cyanur n'avait jamais rien vu de semblable, il sentait une certaine retenue, durant leur "échange" on aurait pu voir deux personnes complètement différentes. Une jeune femme, posée, gentille, la main sur le cœur avec une conscience bien trop évidente et une autre jeune femme piquante, sûre d'elle, amusante, aimant jouer avec le feu et avec la mort. Le poison en connaissait un peu niveau sorcière et il savait que la tentation d’acquérir et de se servir de ses pouvoirs était une constant. La barrière entre le contrôle et la déchéance de passer du côté obscur, la ou les ancêtres ne les soutenaient plus était si mince, mais sur cette sorcière cela semblait être complétement différent, c'était juste dingue.

C'est bien entendu qu'en tant que vampire complètement suicidaire et déglingué que Cyanur avait rejoins la jolie jeune femme. Il ne pouvait aller contre cet espèce de ressentis qui le prenait jusqu'au fin fond de ses tripes. Il avait une réelle envie de la bouffer comme d'être près d'elle, c'était plutôt étrange et complètement insensé. Bouarf, connaissant le jeune homme c'était juste sûrement de l'envie. Le brun ne savait pas mettre de mots sur des sentiments positifs, surtout avec une demoiselle. La luxure, c'était la seule chose qu'il connaissait, la tendresse, la douceur, ou encore toutes ses conneries, jamais il n'en n'avait été témoin. Jamais personne n'avait su combler sa solitude au point qu'il se sente entier, le Samuels ne souffrait pas, il se détachait de tout et c'était bien plus simple ainsi non ?


" Je prends vraiment ça pour un compliment, c'est de l'entrainement pur et dur de savoir faire chier les gens comme ça."

Nouveau sourire malicieux en sa direction, le pire c'est que ce qu'il disait été la pure vérité, Cyanur se satisfaisait de faire chier les gens, de créer une réaction, même négative. Erin, voila un prénom sur ce visage magnifique et énigmatique. Inconsciemment le vampire eut un léger sourire, puis leva son verre comme pour trinquer le poison fit de même dans un rire plutôt ironique, buvant son verre C*l sec aussi, s'en servant un nouveau avant que même qu'il n'ai finis d'avaler sa gorgée. Alcool fort, c'était sûrement ce qui calmait le plus les pulsions d'un vampire et ses envies sanguinaires, le brun n'était pas franchement rassasié de sa brève soirée mais pour l'instant ça suffirait, la demoiselle lui était plus intéressante que sa soif, du moins pour l'instant.

"J'avoue que coucher avec toi ne me dérangerais pas le moins du monde, déjà. Bien au contraire." Un nouveau sourire en regardant Erin, bien sur qu'il était sérieux, nouvelle gorgée de son whisky avant de répliquer. "Tu m'intrigues, tu as une lueur dans les yeux plutôt étrange, tu ne contrôles que très peu tes pouvoirs du moment ou t'énerves. Pouvoirs impressionnants. Oui je suis complètement intrigué. Sans compter comme tu es très agréable à regarder, cela rajoute davantage de charme à ce petit mélange explosif."

Haussement de sourcil, tout en finissant son verre. Il n'allait pas lui raconter des bobards. Le vampire avait énormément de défaut mais pas celui d'être menteur, Cyanur n'avait sûrement pas les bonnes manières de dire les choses mais au moins quand il avait quelque chose à dire, c'était dit. Le regard sombre du poison quitta les émeraudes de la demoiselle pour regarder autour d'eux. Le bar était juste plein ce soir, ils faisaient la fête, profiter, encore profiter de ce temps qui passe si vite, toujours à repousser les limites plus loin, le brun eut un sourire, si il avait encore faim, la fin de la soirée serait sûrement un banquet pour lui. Une jeune serveuse s'approcha d'eux avec un objet à la main, c'était une fille que le Samuels avait hypnotisé, au moins elle faisait ce dont il avait envie, c'était clairement utile quand on été un grand flemmard comme lui. Le jeune homme attrapa sa guitare bien gentiment rangée dans sa house et la posa derrière lui, contre le mur. Dans un murmure il remercia la jeune femme en lui indiquant qu'ils allaient avoir besoin d'autre chose à boire très bientôt. La petite brune souris de toutes ses dents avant de repartir au bar pour exécuter la demande du vampire.

" Donc, nous disions. Juste une question, pourquoi tu t'es arrêté de me martyriser ? Tu avais la liberté de m'éliminer ce soir."



Code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   Lun 10 Mar - 18:57




The stars, the moon, they have all been blown out.
« When you feel my heat, look into my eyes. It's where my demons hide. Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide. »”

Si Erin écoutait un tant soit peu sa raison, cela ferait déjà bien longtemps qu'elle aurait quitté le bar. Mais pourquoi continuer à être raisonnable alors qu'elle avait tout simplement l'envie - ou plutôt la curiosité, oui c'est ça, la curiosité - d'en savoir plus sur lui ? Il fallait arrêter de se voiler la face et admettre que oui, elle voulait rester près de lui. Et ce, même si c'était un vampire et qu'il pouvait se montrer insupportable. La jeune femme avait bien trop laissé sa vie de côté, s'évertuant à être une fille sage, sérieuse, appréciée de tous. Pour une fois, elle avait envie de foncer la tête la première, de suivre son instinct... quitte à se prendre un mur au passage. Ce regard sombre, cette attitude de bad boy arrogant, c'était de l'adrénaline à l'état pur, un peu de piquant dans une vie bien trop sage. Et cela, la part la plus sombre d'elle-même l'avait bien compris. Taquine, elle avait presque fini par lui faire un compliment, ce qui n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres, affichant ensuite une petite moue attendrissante.

Dans ce cas, ton entraînement a su porter ses fruits. Tu es un vrai chieur, ça, je le confirme. Je dirais même que j'en suis bluffée, presque jalouse.

Ce n'était pas donné à tout le monde de savoir embêter les gens.  Et ce n'était pas Erin qui était forte à ce petit jeu, ce qui était bien dommage en soi. Après avoir bu d'un trait son verre, la demoiselle s'en servit un nouveau, même si elle savait qu'elle devrait arrêter. Le service à l'hôpital, demain, risquerait d'être difficile, très difficile. Mais elle s'en fichait royalement, elle était dans le mouvement et ne comptait pas s'arrêter pour le moment. Pour autant, ce n'était pas une raison pour ne plus être lucide. Elle avait encore ses idées bien en place. L'alcool l'aidait simplement à se désinhiber et à attaquer de front. Cet homme l'intriguait. Il avait la possibilité de passer une soirée avec les plus jolies femmes, à s'attaquer à de nouvelles victimes. Mais il avait fallu qu'il vienne à sa table, alors qu'ils s'étaient frités quelques minutes auparavant. Elle but une gorgée de sa boisson, son regard si intense, posé droit sur lui. Elle attendait sa réponse bien évidemment. Et quelle réponse ! Erin arqua tout d'abord un sourcil, se demandant s'il se fichait d'elle. Visiblement pas. Un rire s'échappa alors de ses lèvres, secouant légèrement la tête, alors qu'elle répliqua :

Tu es direct, toi ! ça change un peu ! Mais tu peux quand même rêver...

Elle n'était pas une sainte, certes, mais elle n'était pas non plus le genre de fille à foncer droit dans la gueule du loup. Il pouvait donc aller voir ailleurs. Néanmoins, ce fut une Erin plus attentive qui écouta la suite de ses paroles. Bizarrement, savoir qu'elle l'intriguait était assez réjouissant pour la jolie blonde. Elle termina son deuxième verre, se laissant davantage tomber

Je t'intrigue ? Juste pour un peu de vent, un petit sortilège tout simple et une lueur étrange dans les yeux ? Il en faut peu pour t'impressionner, Cyanur.  


Erin haussa les sourcils, sourire malicieux sur les lèvres. Il fallait cultiver le mystère. Elle lui avait déjà dit qu'elle finirait en enfer, il n'avait pas besoin d'en apprendre plus. La demoiselle tentait surtout de garder la tête haute. Il savait que, sous le coup de la colère, elle ne contrôlait pas ses pouvoirs et c'était bien ce qui inquiétait la jolie blonde. Il avait mis le doigt sur sa plus grosse faiblesse : son impulsivité. Ce qui n'était jamais bon. Suivant le regard du jeune homme, elle vit une des serveuses arriver avec une housse à guitare. Il était musicien ? La sorcière esquissa un sourire amusé. C'était le piège à femme dans toute sa splendeur ! Erin observa plus attentivement la serveuse, la trouvant bien docile. Pour ce qu'elle avait vu d'elle, la blondinette savait qu'elle n'était pas du genre à se laisser marcher dessus. Il l'avait probablement hypnotisé. Sans aucun doute, même. Erin leva les yeux au ciel, blasée par le peu de scrupules qu'il affichait. Il attira de nouveau l'attention de la demoiselle en lui posant une question. LA question. Oui, elle avait la possibilité de l'éliminer. Et pourtant...

Ce n'était pas l'envie qui me manquait. Sur le coup, j'avais envie de te faire la peau. Puis, je me suis dit que ce serait un gâchis pour tout Palm Bay de nous priver de ton existence. - Ok, Erin se foutait un peu de lui, même s'il y avait une part de vérité dans ses paroles. Elle n'avait pas voulu lui faire de mal - Sérieusement, je n'en sais rien. Probablement pour la même raison que toi. ça s'est fait comme ça, c'est inexplicable. D'ailleurs, je peux te poser la même question : pourquoi m'avoir épargnée ? A première vue, tu es du genre à ne laisser que des cadavres derrière toi et j'ai bien vu que tu t'étais fait violence pour ne pas me vider de mon sang.

© charney


_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   Lun 10 Mar - 21:26

The stars, the moon, they have all been blown out
Erin ∞ Cyanur.


« Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder. Résistez et votre âme se rend malade à force de languir ce qu'elle s'interdit.  »

En cet instant, le vampire aurait donné n'importe quoi pour pouvoir lire dans les pensées de cette jeune femme, le brun aurait très bien pu l'hypnotiser et lui poser une simple question, mais il n'en n'avait pas franchement envie. C'était assez étrange, même assis autour d'une table, cette tension était toujours aussi présente, c'était limite si au fur et à mesure que les deux jeunes gens s'observaient si ce n'était pas pire. Cyanur n'arrivait plus à détacher son attention, ni même son regard de cette jolie sorcière. Et secrétement il était entrain de s’énerver même si rien ne pouvait le trahir. C'était comme si cette immonde conscience qu'il s’évertuait à taire depuis toujours avait décidé de reprendre du service sans son consentement, et ce depuis cette morsure envers elle.

" Jalouse ? Mais non, un peu d'entrainement et tu seras parfaite. En plus, je suis un excellent prof."

Petit clin d’œil suivit d'un rire, ses paroles en disait long, il y avait un certain sous entendus et son regard lui montrait parfaitement. Le jeune homme n'avait jamais été un garçon sage, même durant son humanité. Bien au contraire. Si on pouvait regarder son âme, il était certain qu'elle serait pourrie jusqu'à la moelle. Pendant longtemps, juste après sa transformation sa vie avait été bien chaotique. Cyanur avait mit un moment avant de vraiment s'acclimater à sa condition, ce fut quelque chose de réellement difficile qu'il revivrait pour rien au monde. Ce fut énormément douloureux pour lui, de complètement changer de vision des choses, de se découvrir des dons mais aussi d'avoir cet incendie insupportable dans la gorge, c'était une douleur qui ne s'éteignait jamais vraiment et au fil des années, le poison avait du apprendre à maitriser cela. Parfois il y arrivait, parfois un peu moins, une vie vampirique était remplie de pulsions. Et Cyanur l'avait parfaitement compris, c'est bien pour cela que pendant au moins cinq années, ce fut fêtes à ne plus en finir, alcool et bain de sang à la fin. Le contrôle n'était pas vraiment son point fort. Et pour la première fois depuis une cinquantaine d'années, il avait réussis à se stopper. C'était assez déconcertant pour lui.

" Je peux rêver.. Tu parles, j'ai vu comme tu me dévorais des yeux. Tu es juste trop sage et trop bien élevée pour l'avouer, tout simplement."

Sourire de convenance qu'il ne garda que quelques instants avant de descendre un nouveau verre de whisky. Ce soir il en avait clairement besoin, outre le fait qu'il avait envie de la bouffer, l'envie de lui sauter clairement dessus n'était pas omise. Mais il n'en ferait rien, du moins pour l'instant. La demoiselle était entrain de tomber les verres tranquillement elle aussi, le jeune homme ria légèrement avant d'attraper le verre de la sorcière pour lui servir un verre de son whisky. Généreux ? Oui il l'était ce soir, puis pour l'alcool autant partager. Plus on est fou, plus on ris non ?


" Blablabla, arrête ta flute vas. Tu te mens à toi même en me disant ça et je le sais très bien. Et crois moi que j'en ai vu d'autres comme toi, petite sorcière. Pas aussi sexy que toi, certes. J'avoue."

En même temps, elle ne connaissait pas le vampire, la blonde n'allait pas lui déballer sa vie et Cyanur en était parfaitement conscient, malheureusement la curiosité du jeune homme était piquée, alors il ne voulait rien lâcher, le poison voulait savoir ce qu'elle avait à cacher, ce qui pouvait expliquer cette facette étrange qu'il avait vu d'Erin. Ce que c'était étrange pour lui de mettre un prénom, d'ailleurs il aimait beaucoup ce prénom, cela lui allait à merveille. Cette pensée le fit froncer les sourcils et il se servit de nouveau un verre qu'il bu C*l sec. Ce qui était sûr c'est qu'il dormirait bien dans quelques heures. En cet instant, le garçon avait l'impression de se battre contre sa conscience, chose réellement dérangeante. Par contre il attendait la réponse de la demoiselle, pourquoi elle ne l'avait pas tué ? La jeune femme aurait pu l'éradiquer en juste quelques minutes. Le vampire ne faisait pas franchement le poids face à elle, au moins il était réaliste. Encore une bonne chose.

" T'as vu pour une tête de con, je suis plutôt attachant." Fausse moue attendrissante qu'il lui adressa avant d'éclater de rire. Cependant elle lui retourna la question, il s'alluma une cigarette et fut silencieux quelques secondes avant de répliquer. " C'est une bonne question. Non en effet, c'est la première fois que je réussis à m'arrêter depuis que je suis ainsi, tu es une petite chanceuse. On vas dire que la conscience que je fais taire depuis très longtemps s'est réveillée ce soir. Peut être à juste titre, je n'en sais rien. Je me suis fais vraiment fait violence, oui. Ce n'est pas comme si j'avais pu me nourrir correctement ce soir, la faute à une petite sorcière, tu la connais sûrement, ce qu'elle peut être chiante!"

Sourire malicieux. Autant s'amuser à la taquiner, elle était bien plus piquante lorsqu'elle était un peu en colère. Et Cyanur était très friand de cela, peut être parfois à tord, d'ailleurs.



Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   Mer 12 Mar - 0:19




The stars, the moon, they have all been blown out.
« L’immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu’exercent les autres. »”

Qui aurait pu croire qu'après cette brusque rencontre dans la ruelle, ils seraient à la même table à se chercher, se taquiner, à jouer à ce jeu dangereux pour l'un comme pour l'autre ? Sûrement pas Erin. Et pourtant, elle voulait profiter de ce moment à fond, comme si elle savait que cela ne durerait pas. Les gens allaient et venaient dans la vie d'Erin et s'y attardaient très peu. Ce qui semblait convenir à la jeune femme qui se contentait, du mieux qu'elle le pouvait, de l'instant présent. Elle ne connaissait que des relations éphémères et ce n'était pas plus mal. Cyanur ne dérogerait pas à la règle et ce, malgré cette étrange attirance qui était bien différente de tout ce qu'elle avait vécu jusqu'à présent. Alors qu'ils discutaient du statut de chieur confirmé du vampire, bluffant soit dit en passant, la réplique du beau brun fit sourire la demoiselle qui répondit, sur un ton amusé :

ça tombe bien, je suis une excellente élève.

Si elle s'écoutait un peu plus, elle serait déjà en train de se secouer pour éviter de dire de telles bêtises. Elle jouait avec le feu et cela allait probablement lui retomber dessus. Ce vampire avait le don pour faire ressortir en elle tout ce qui était piquant. Faudrait aussi arrêter de boire, pensa-t'elle en buvant une nouvelle gorgée de sa boisson. La conversation dévia alors sur les véritables intentions du jeune homme. Intention peu convenable, puisqu'il énonçait clairement son envie de la mettre dans son lit. Outre le fait qu'elle se soit fait griller en train de le dévorer du regard, Erin tiqua essentiellement sur les deux adjectifs qu'il utilisa pour la qualifier.

Tu n'as qu'à dire que je suis une sainte-nitouche, tant que tu y es ! Ok, tu es un très bel homme et ce serait mentir de dire que je ne te dévore pas du regard. Mais je ne suis pas branchée coureur de jupons. Appelle-ça être sage, bien élevée ou même être coincée, je m'en fiche royalement. Je ne suis pas folle au point de me jeter directement dans la gueule du loup.

Malgré sa bouille attendrissante, Erin n'était pas un ange. Elle avait connu quelques nuits enflammées, passionnées, mais cela avait toujours été dans le respect de soi et de ses valeurs. Sans compter qu'il fallait bien lui opposer un peu de résistance. Cyanur était très séduisant et charismatique, en un claquement de doigt, il pouvait avoir toutes les filles à ses pieds. Erin, elle, n'était pas ce genre de fille à se la jouer groupie auprès du premier bel homme qui passait. Il fallait savoir la charmer et la respecter pour pouvoir l'atteindre. Que cela plaise ou non. En revanche, ce n'était pas pour autant qu'elle s'empêcherait de le regarder encore et encore. C'était plus fort qu'elle. La belle blonde était un paradoxe à elle toute seule. Quand le brun lui servit un verre de whisky, la jeune femme ne refusa même pas. Foutue pour foutue. Elle poussa la bouteille de vodka vers lui et but une gorgée de sa boisson. L'alcool commençait réellement à assommer la demoiselle qui était réputée pour ne pas tenir l'alcool. Après avoir tenté de le convaincre, sans succès, que son petit tour de magie dans la ruelle était parfaitement maîtrisé, les langues commencèrent à se délier. Ce fut tout naturellement qu'elle répliqua :

Tu as croisé d'autres sorcières comme moi ? ça m'étonnerait... On a peut-être les mêmes capacités, je n'en doute pas. Mais pour elles, c'est probablement un choix réfléchi et assumé. Pour ma part, ce sont mes pouvoirs qui me contrôlent. Je suis maudite et je ne peux rien faire contre, hormis accepter cette part obscure en moi. Je ne te mentais pas quand je te disais que je pourrirais en enfer.


Sur ces dernières paroles, Erin pouffa de rire. Pourtant, sa malédiction était bien sérieuse et absolument pas risible. Mais voilà, la jeune femme savait très bien que cette fatalité finirait par lui coûter la peau, comme cela était arrivé à ses ancêtres. Autant le prendre à la rigolade, il ne lui restait plus que cela. Soit. La conversation prit un nouveau ton, encore plus sérieux, quand chacun voulut comprendre pourquoi l'autre l'avait épargné. Erin n'en savait absolument rien, c'était bien cela le problème. Elle ne pouvait même pas mettre ce retournement de situation sur le compte de sa gentillesse, bien sûr que non : elle avait voulu sa peau, c'était indéniable. Ce fut la raison pour laquelle, elle préféra le taquiner en lui disant ô combien la vie serait triste sans un personnage haut en couleur tel que Cyanur. A sa réplique, un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Attachant ?

Plutôt ouais...

Et c'était bien cela qui était le plus dangereux. Il était sûr de lui, charmeur, cynique, légèrement psychopathe sur les bords, mais c'était parfaitement le style d'homme à qui une femme pouvait s'attacher. Derrière ce regard sombre se cachait tant de vécu, d'épreuves probablement bien difficiles qui avaient forgé ce caractère si particulier, si je-m'en-foutiste. Déconcertant. Et surtout très redoutable. Quand il se décida à répondre à la question, Erin, bien que son esprit était embrumé, décortiqua chacune de ses paroles. Chanceuse ? Sûrement ! Sa conscience s'était réveillée ? Voilà qui était étrange. Pourquoi à ce moment précis ? Pourquoi avec elle ? Il devait avoir de longues années de vie derrière lui et sûrement quelques bains de sang. La demoiselle préférait mettre leurs réactions respectives sur le coup de l'instinct. Un coup du sort, tout simplement. Son regard intense planté sur lui, elle répondit simplement :

Fais attention, tu pourrais presque devenir gentil !

On sentait bien évidemment la pointe d'amusement dans sa voix. Elle se doutait bien qu'il n'allait pas prendre un virage à 360 degrés et devenir un gentil petit vampire. Ce serait inespéré. Et c'était bien ce qu'il lui permettait de mieux apprécier le coup de chance qu'elle avait eu ce soir-là. Toutefois, alors que Cyanur avait si bien commencé, il ne put s'empêcher de la taquiner une nouvelle fois. Erin arqua un sourcil et croisa les bras contre sa poitrine. D'où elle était chiante ?!

Tu sais ce qu'elle te dit la sorcière chiante ? Va donc te trouver une nouvelle victime, qui comblera toutes tes attentes. Je n'en ai strictement rien à faire. Qui plus est, ce n'est pas le choix qui te manque ici. Vas-y, je ne te retiendrai pas !  


© charney


_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   Jeu 13 Mar - 22:08

The stars, the moon, they have all been blown out
Erin ∞ Cyanur.


« Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais. »

Les rencontres sont quelque chose de si étrange en moins d'un instant elles peuvent vous marquer au fer rouge dans ce qui reste de votre pauvre âme. Dépendre de quelqu'un tout ce qu'il pouvait redouter, Cyanur était énigmatique à ce sujet. Peut être qu'inconsciemment le fait de se savoir abandonné par ses parents l'avaient marqués plus qu'il ne pensait et le laisser paraitre. C'était sûrement pourquoi s'attacher, pourquoi se laisser à ressentir des choses positives puisque rien ne seras éternel, tout finiras par s'essouffler un jour tel un château de cartes. Celui à dis que l'amour dure trois ans avait peut être raison au fond, ou peut être pas. C'est pour cela que Cyanur ne s'était jamais permis ce genre de bonheur, c'était un être qui n'était pas fais pour ça, il en était intimement persuadé. Le poison préférait encore passer ses nuits à faire corps à corps avec la luxure, il n'y avait pas de problème comme ça, pas d'attachement, juste du plaisir. L'amitié était une chose qu'il commençait à concevoir maintenant mais à restait très aléatoire en règle générale. Le poison avait toujours été un solitaire, triste d'un vampire qui se fous de tout. Quand il lui arrivait de se concentrer assez pour pouvoir penser sereinement, le brun se demandait comment aurait pu être sa vie si tout ne s'était pas passé ainsi, mais il en venait vite à la conclusion qu'il serait sûrement mort très jeune. Blasant n'est ce pas ? Mais au contact d'Erin c'est comme si son propre intérieur était entrain de tout remettre en question sans qu'il n'y puisse quoi que ce soit. C'était étrange, il avait autant envie de rester comme de s'enfuir en courant. Même elle, il s'étonnait de la contempler ainsi, comme si elle était un rayon de soleil. Il y avait en elle, une fragilité évidente et une force effrayante à la fois, mais pas pour le vampire qui se sentait encore davantage attirer par cette petite sorcière.

" C'est encore mieux et cela nous donneras une raison de nous revoir. Oh plaisir intense !"

Fin sourire, il n'était pas contre, il fallait l'avouer, cette sorcière avait réveillé en lui une espèce de chaleur qu'il pensait éteinte depuis toujours. Pour calmer cela il irait massacrer quelques cons en sortant de cette soirée. Cruel et sans pitié. C'était tellement inhabituel et inavouable de pouvoir ressentir autre chose que de l'indifférence, de la froideur ou de la colère qu'il devait enfoncer cela profondément et ne plus y penser. Éteindre, massacrer, trucider, brûler son reste d'humanité. Juste pour être intouchable et sans failles.

" Je ne dis pas ça, ou pas ainsi du moins. Non tu n'es pas folle, tu as juste peur de pouvoir aimer te jeter dans la gueule du loup. Tu devrais essayer, c'est juste délicieux."

Elle parlait à un convertit qui s'était jeté tout seul dans la gueule du loup et avec un grand plaisir d'ailleurs. C'était plaisant, agréable, pourquoi s'emmerder avec tout ses états d'âme idiot alors qu'on pouvait s'amuser de tout et même danser avec la mort chaque soir. Et ce soir ne faisait pas exception, l'alcool était encore la et Cyanur venait de se servir un bon verre de vodka que la demoiselle venait de pousser vers lui. Il l'écoutait attentivement quand elle commença à parler d'elle et de ses pouvoirs. L'alcool avait aussi beaucoup de pouvoirs dont celui de délier les langues.

" C'est vrai que j'ai plus tendance à côtoyer des sorcières qui acceptent ma nature." Nouvelle gorgée de vodka alors qu'il hocha la tête à ses paroles puis répondit calmement. "Et pourquoi ne pas accepter, ses pouvoirs qui sont de toutes manières une partie de toi. Peut être la peur mais ce serait plus simple d'accepter non ? Jamais entendu parler de malédiction. Tu acceptes de m'en dire davantage ? Mais au pire tu auras déjà un compagnon pour les enfers, sympa non ?"

Léger rire, histoire d'être lui jusqu'au bout et de savoir rire de tout, même des choses les plus glauques. Mais voila qui pouvait expliquer bien des choses la concernant. Cette facette sombre qu'il avait pu apercevoir, ses pouvoirs avaient réagis à la place de la belle. C'était sûrement effrayant, Cyanur se demandait même comment elle arrivait autant à lutter avec autant de puissance à disposition. Le jeune homme continua de fumer sa cigarette sans jamais quitter la belle Erin des yeux. Elle était le genre de filles autant intéressante à discuter et à regarder. C'était devenu si rare de nos jours qu'une si jolie femme ai quelque chose dans le cerveau. Encore une parole qui ne passa pas dans l'oreille d'un sourd lorsque la blonde acquiesça le fait qu'il plutôt attachant, le brun la gratifia d'un grand sourire avant de rire doucement. Mais la discussion repartit rapidement sur le fait qu'ils se soient épargnés l'un, l'autre. La jeune femme se moqua de lui en répondant amusée qu'il pourrait presque devenir gentil, tout en finissant son verre comme si il buvait de l'eau, haussant les épaules, il répliqua simplement.

" Il faudrait d'abord que je sache ce que c'est d'être gentil pour ça."

Nouvelle cigarette qu'il alluma juste après l'autre dans un long soupire avant de la regarder de manière amusé, suite à son petit pic lancé, Erin ne se mis pas à courir mais à voler littéralement ! Le poison attrapa le verre de la belle pour lui servir un nouveau verre tout en restant complètement silencieux avant de planter ses prunelles sombres dans celle de la belle en murmurant d'une voix taquine.

" C'est si simple de te faire partir au quart de tour ma chère Erin. Une petite phrase et hop, tu es déjà si loin. Définitivement je suis fan!"





Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 1337
LOCALISATION : Ici ou ailleurs.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON ::
MOI::

MessageSujet: Re: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   Ven 21 Mar - 23:56




The stars, the moon, they have all been blown out.
«On n'apprend rien de nos erreurs, à moins de s'y brûler le coeur. Je suivrai les routes où l'on s'égare. »”

Ô malheur.

Répliqua-t'elle avait un petit sourire amusé sur le bout des lèvres. Cyanur avait beau ne pas être la personne la plus fréquentable, l'envie de le revoir était indéniable. Erin ne pouvait le cacher. Elle avait envie d'en savoir plus sur lui. Elle voulait voir si cette attirance n'était que le fruit d'une soirée pleine d'adrénaline ou si quelque chose de plus fort se passait entre eux. Elle, elle espérait que c'était la première réponse. Il manquerait plus qu'elle s'attache à un vampire, ce serait la cerise sur le gâteau, le début de la fin. Et pourtant... pourtant elle ne pouvait dévier son regard du beau brun, elle ne pouvait couper court à la discussion. La curiosité était plus forte que tout. A la suite de ses paroles, Erin haussa les sourcils. Ouais, il la prenait pour une sainte-nitouche. Quant à se jeter dans la gueule du loup, la demoiselle secoua la tête. Cela ne l'intéressait pas.

Délicieux, probablement. Mais au final, ça mène à quoi ? à rien... Au fond, on finit par être toujours aussi seul.

C'était bien cela qui pesait le plus à Erin. Malgré la malédiction qui allait ruiner son avenir, elle était destinée à vieillir. A vieillir seule, sans aucun doute. Après chaque nuit passée avec un homme, où certes, elle avait profité de l'instant présent, sa solitude lui était retombée dessus, encore plus fortement, encore plus douloureusement. C'était bien beau de ne pas s'attacher, d'être libre, mais cela n'apportait rien sur le long terme, si ce n'était l'impression de ne pas avancer. Cyanur avait l'éternité devant lui, il pouvait bien s'octroyer de telles folies... Après avoir bu un énième verre, qui eut pour but de rendre la demoiselle encore plus bavarde, la discussion s'engagea sur les pouvoirs de la jeune femme. Erin posa son regard sur Cyanur et lui adressa un petit sourire.

J'accepte ta nature, simplement, j'aime moins ta façon de faire
. Autant dire la vérité. Certains vampires savaient très bien se mêler aux humains, sans pour autant traîner une montagne de cadavres derrière eux. La demoiselle resta un instant silencieuse, songeuse, avant de répondre : C'est sûr que ce serait plus simple d'accepter, mais oui, ça fiche la trouille. Ce sont des pouvoirs très puissants, qui peuvent changer une personne de A à Z. Et je ne veux pas devenir un monstre.

Erin avait dévié le regard, par fierté. Elle ne voulait pas montrer que cela la touchait. Quand il lui enchaîna sur la malédiction et sur le fait qu'elle avait déjà un compagnon pour les enfers, un léger sourire se dessina sur ses lèvres, alors qu'elle répondit, sur un air taquin :  

Là, ça serait vraiment l'enfer. -Elle haussa doucement les épaules - En gros, pour t'expliquer rapidement, c'est parti d'une bête histoire de coeur. A une certaine époque, les mariages arrangés entre sorciers étaient chose commune. Ce qui n'a pas plus à une des mes ancêtres. Chez moi, les femmes sont réputées pour leur esprit de rébellion. Bref... Elle a fini par trahir le mari auquel elle était destinée, afin de vivre avec celui qu'elle voulait. Pour se venger de l'humiliation subie, l'ex futur mari a lancé une malédiction sur ma famille : toutes les sept générations, la nouvelle née devient l'héritière de pouvoirs extrêmement puissants, destinés à rayer la famille Caldwell du monde des sorciers. Jusqu'à présent, aucune n'a réussi, elles sont toutes mortes avant.

La demoiselle ponctua sa phrase par une nouvelle gorgée d'alcool, avec un sourire sur les lèvres malgré la gravité de ses paroles. C'était bien la première fois qu'elle racontait l'histoire de sa famille. Encore plus à un inconnu. C'était étrange le pouvoir qu'il avait sur elle. Comme s'il la mettait en confiance. Ce qui devrait la rendre d'autant plus méfiante : on ne devrait pas l'atteindre aussi facilement, et voilà qu'elle lui servait, sur un plateau, tous les renseignements qui expliquaient ses actes, ses gestes, ses attitudes. Elle était foutue. Heureusement, la discussion repartit sur un sujet un peu plus léger, jusqu'au moment où Erin annonça qu'il pouvait presque devenir gentil. La réponse de Cyanur interpella la demoiselle, qui répliqua aussitôt :

Je ne pense pas que tu sois aussi mauvais que tu ne le prétends. Bon, je sais que tu n'es pas non plus un exemple d'innocence, que tu dois avoir un nombre de victimes assez élevé derrière toi, mais c'est ta nature qui veut ça. Hormis cela, je te trouve plutôt... sympathique. Mets ça sur le fait que je suis totalement alcoolisée.

C'était surtout du Erin tout craché, elle cherchait toujours le bien en chaque personne, même lorsque celles-ci avaient les âmes les plus ravagées. Et pourtant, après ce "compliment", il ne fallut qu'une phrase, une simple phrase pour faire partir Erin au quart de tour. Le vampire ne répondait rien, comme s'il voulait la laisser s'énerver seule, ce qui, en soi, énervait encore plus notre belle blonde. Mais le pire était qu'il s'en amusait. Oui Cyanur s'en amusait ! En réponse à sa réplique, elle lança :

ça t'amuse, en plus ?! Tu m'énerves, Cyanur. Vraiment ! Tu n'as rien de mieux à faire ou quoi ? Oh et puis, tu sais quoi, je m'en fiche... Bonne soirée !

Oui, de nouveau, Erin était en train de s'énerver toute seule. Elle rassembla ses affaires et se releva, un peu trop brusquement d'ailleurs. Elle chancela un instant, lui lâcha un bref "ciao" et prit la direction de la sortie du bar, sous l'oeil médusé de son ami le barman. Une fois dehors, elle ne fit que quelques mètres, avant de s'asseoir sur un banc. C'était décidé, elle arrêtait de boire...

© charney


_________________
Just say you won't let go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The stars, the moon, they have all been blown out. [Erin.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» Dallas' Stars
» bad moon à 1500pts
» La Waaagh Kassos, les Bad Moon's Killa
» Orks: Bad Moon


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIBERTY :: RP-