un forum pas comme les autres, libre et amusant.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .


 

 L'intérieur de Thurner.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Lun 9 Juil - 17:54

Jamais il n'aurait cru que Anna dériverait autant vers la folie. Pourquoi ne l'avait-il pas prévu ? Zoey l'avait prévenu. Pour lui, c'était impossible. Elle avait été autrefois un équilibre, une bouée de sauvetage alors que la vie lui tournait le dos. Il lui devait beaucoup mais aujourd'hui, maintenant dans cette entrepôt, le chamboulement s'empara de lui. Zoey était dans un tel état que Cage changea littéralement de visage. Prenant un air sauvage, presque inhumain, il descendit d'une bonne hauteur pour se rendre non loin de cette femme qui avait kidnapper Zoey. Put*in! Elle était sa meilleure pote quoi ... Il s'avança prudemment de la scène qui l’écœurait hautement en prétendant que Anna et lui allaient repartir ensemble, dans le Bungalow. Il devait la jouer de cette manière, il n'avait pas le choix. Des sociopathes pouvaient changer de comportement à tout moment et autant leur donner quelques minutes de bonheur, à leur folie, pour mieux les déstabiliser par la suite.

Le regard de Anna était brillant et il fit semblant d'avoir une moue compatissante et rassurante mais ce qu'il voulait absolument, c'était de libérer son bébé. Pointant son arme sur Zoey, il tenta de garder un calme olympien pour ne pas montrer cette détresse dans ses yeux, de l'état dans lequel elle était. Alors que la victime criait de le tuer, il n'aurait jamais cru que ses mots allaient le toucher autant. C'était une sorte de scénario, certes mais Mer*e quoi --' D'abord, je vais te détacher et ensuite je te tuerai. Je préfère quand mes proies sont pleines de dynamisme pour s'échapper. Le sourire qu'arborait Cage était sévèrement cruel. D'ailleurs, il ne savait pas d'où il tenait ce côté un peu abrupte et terriblement sadique et sanglant, c'était comme si il était quelqu'un d'autre depuis que cette colère s'était emparée de lui. S'avançant doucement, il se pencha peut-être un peu trop hâtivement pour détacher Zoey car avant même qu'il ne touche quoi que se soit, Anna le pulsa d'un énorme coup de pieds : Tu pensais pouvoir me berner Thurner ? Vraiment ? Les yeux noirs de Cage se soulevèrent vers la voix qui lui parlait et sa tête se pencha, les sourcils arqués et commença à se dire que les poings allaient voler ... ET c'est Anna qui donna le premier coup que Cage évita à la perfection en se roulant sur le sol. Il se remit debout tel un félin agile, et la regarda avec un sourire : Tu ne seras jamais Zoey, qu'est ce que tu as pu imaginé ? Regarde toi, toute la drogue que tu as prit te rend complètement dingue ... De derrière son jeans, Anna sortit un flingue et tira à bout portant dans la direction de Cage, 5 balles fusèrent alors qu'elle marchait vers lui décidée de le buter. Il les évita tant bien que mal, même si l'une d'elles lui frôla le bras et dés il se posa en hauteur, alors qu'elle tirait encore : Tu ne sais même pas visé ... Cage fit un bond, il sauta derrière Anna et lui prit son arme en lui faisant une prise technique qui lui retenait ses bras. il la tint contre lui, le dos de Anna collé à son torse. Il jeta l'arme au sol avec laquelle elle avait essayé de le tuer et lui parla à l'oreille : Pourquoi ?! POURQUOI ANNA ?!, la femme se mit à pleurer à chaude larme. Elle regarda Zoey avec les larmes qui lui coulaient sur les joues : Elle t'a eut Cage, c'était moi qui était destiné à t'aimer, pas elle ... Cage ferma les yeux. Le soupçon sauvageon en lui était toujours présent mais ce n'était pas n'importe quelle femme qu'il avait entre les mains, c'était son amie qui l'avait rassuré quand il pensait Anna morte, qui l'avait aidé dans la construction de ses projets. Cette même femme qui lui avait donné un espoir en l'avenir et pourquoi venait elle de tout foutre en l'air ? Fais lui des excuses Anna, tout de suite ... , Anna rétorqua en hurlant : Jamais! JAMAIS DE LA VIE!. Cage répondit : Pour moi, sil te plait ... La jeune femme se mit à sangloter plus fort et trembla entre les mains de Cage qui la tenait fermement pour ne pas qu'elle se projette dans un combat acharné, prête à le tuer. Résolue, elle baissa la tête : Je ne peux pas Cage ... Je ne peux pas ... Les iris de Cage prirent une teinte si noir qu'elles lui brulaient. D'un mouvement fluide, habité par un sentiment enragé, il lui tira la tête en arrière et prit sa dague dans l'arrière de son jeans : Je suis désolé ... Pars en paix. et la lame du couteau sous la gorge de Anna, glissa brutalement contre sa peau. Cage venait de l'égorger. Lâchant sa prise sur Anna, il la regarda tomber au sol, le visage extrêmement froid et dur, une impassibilité qui était pire que jamais. Et quand le vrai Cage revint à la surface, il tourna son visage vers Zoey et lui libéra la bouche pour se hâter ensuite à lui délier les mains : Tout va bien se passer ... Je te ramène à la maison. Cage tremblait légèrement et rattrapa Zoey avant qu'elle ne tombe comme une masse. La prenant dans ses bras, il regarda l'étendu des dégâts et ses yeux s'arrondirent légèrement. Je vais te soigner, tout ira bien. Je te le promet ... . Les mots lui manquèrent. Dans ses bras, il la serra contre lui ... Put*in ... Passant devant le corps de Anna, il s'arrêta un petit peu. Il n'aimait pas faire ça mais il était obligé, si il ne voulait pas que les humains s'affolent de voir une femme égorgée et qui plus est "vampire". Il reprit sa marche et dés qu'il sortit de l'entrepôt, il dégoupilla les deux grenades qu'il avait dans sa poche et les balança dans l'entrepôt avant de rejoindre sa voiture à toute vitesse ...

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Mar 10 Juil - 11:53

Le regard accroché à celui de Cage, elle fronça les sourcils comme pour lui faire comprendre qu’elle avait compris ce qu’il tentait de faire. C’est pourquoi la jeune brésilienne entra dans son jeu. Elle n’allait pas jouer la victime bien au contraire. Un rire s’échappa d’entre ses lèvres en entendant le grand brun. « Ouh j’ai peur du grand méchant vampire … » Répondant à son sourire avec arrogance, elle le regarda tout en se mettant à l’aise sur sa chaise comme elle le pouvait, attendant sa sentence comme avec plaisir. Elle le savait, jamais il ne lui ferait du mal, mais son caractère la poussé sans cesse dans des retranchement, lui permettait de franchir certaine limite qu’elle ne devrait pourtant pas. Lorsqu’il se pencha pour la détacher, elle lui glissa un merci dans un souffle chaud , à l’instant ou son cou avait côtoyer sa bouche. Cependant, se ne fut que de quelque seconde puisqu’Anna, attrapa Cage par les épaules et le propulsa au sol d’un coup de pied agilement bien placé. Un grognement sorti de la gorge de Cage et c’est avec une œillade en direction de Cage qu’elle montra son inquiétude pour lui. Ligoté sur sa chaise, la douleur se faisait de plus en plus lancinante, elle n’était plus physique, elle était aussi visuelle , voir Cage se prendre des coups était bien pire et c’est comme elle pu qu’elle l’aida en lui donnant des indications sur les point sensible qu’il pouvait toucher pour paralyser Anna ou bien même par ou elle arrivait afin qu’il évite ses attaques le mieux qu’il pouvait. Cependant , la dernière injection qu’Anna lui avait donné était bien plus puissante que les précédente et cette impression que son cœur allait sortir de sa poitrine se faisait de plus en plus puissante. C’était un calvaire des plus drue et c’est pourquoi elle ne résista plus et se laissa aller dans un semi coma. Sentant les liens qui la retenait prisonnière se défaire , elle ouvrit les yeux à moitié complètement à l’ouest. « Caaaaage … sa me brule de l’intérieur j’en peux plus …. » A présent dans ses bras, elle se laissa choir contre lui, assommé. « Je te l’avais …dit… cette femme est taré Cage » c’est sur ces mots, qu’elle ferma à nouveau les yeux ne pouvait plus combattre contre ce liquide en argent sillonner ses veines avec ardeur. En effet son corps avait subit de nombreuse séquelles. Ses lèvres étaient fendus par le tissus qui avait était enfoncé dans sa bouche , ses poignets étaient entaillés par les files barbelés, dans sa jambe et dans son épaule était logé des balles en argent et qui plus est Anna lui avait injecté de l'argent dans le sang. Autant dire que Zoey n'était pas dans sa plus grande forme au contraire. Jamais elle n'aurait cru avoir à vivre cela, surtout après l'avoir enfin retrouvé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Dim 15 Juil - 14:16

Alors qu'ils partaient de l'entrepôt qui brûlait à présent, Cage ouvrit la portière passagère de sa voiture pour y faire entrer avec toute la délicatesse possible, son bébé qui demeurait inconsciente dans ses bras. Il regarda toutes ses blessures et son envie que de frapper du poing était présente, il avait une envie féroce que de démonter tout ce qu'il avait entre les mains. Hors, ce n'était pas le moment de jouer au démolisseur, la survie de Zoey dépendait de lui. C'est bien dans cette optique, qu'il se hâta de démarrer et de conduire comme un fou ( en faisant attention à ne pas faire tomber Zoey de la banquette hein --' ) pour se diriger vers l'hôpital. What a Face Ouai, récemment; il avait remarqué quelque chose d'incroyable chez elle ... Son humanité encore présente. Son sang qui lui faisait encore de l'effet; comme si elle n'avait jamais été vampire. Sa soif de sang qui n'était jamais présente et qui ne la rendait pas "folle". Tout en elle, lui rappelait l'humaine qu'elle avait été autrefois, avant qu'il ne la transforme sur le lit d'hôpital. Il savait que les médecins pourraient y voir que du feu.

Arrivés devant les urgences, il prit son bébé dans les bras et un homme l'encadra directement en lui demandant toutes les informations nécessaires, et d'entrée Cage essaya de couvrir son satut de vampire. Agression à l'argent et elle est allergique. Inconsciente depuis maintenant 9 minutes, elle respire à peine. Ces derniers mots sonnaient grave avec un brin de tremblement dans la voix. Il paniquait énormément et dés que la civière arriva, il chopa l'épaule du médecin pour le retourner face à lui, les yeux dans les yeux, il l'hypnotisa : Si tu découvres UNE seule anomalie chez elle, tu le garderas pour toi et tu feras TOUT pour la sauver. Tu piges ? Je veux que tu sois le seule à t'occuper d'elle et si quelqu'un tente de pénétrer dans la salle d'opération, je te buterai de mes propres mains. Quelque peu dans les vapes, le médecin acquiesça et déambula dans les couloirs avec Zoey dans la civière. Il cria haut et fort tout ce dont il avait besoin pour la sauver : Je ne veux personne avec moi dans la salle vous m'avez compris! c'est une VIP et c'est moi qui en ait la responsabilité --' Les infirmières le regardèrent étrangement mais n'en dit rien. Elles préparèrent Zoey dans la salle et au moment de passer à l'action qui n'était autre que la sauver; tout le monde sortirent. Seul Cage restait dans avec le docteur en chef qui ne paniquait pas mais qui avait juste une seule envie, faire correctement son travail.

Il se chargea de lui donner des antibiotiques ou un truc du genre xD pour que le feu cesse dans son corps tout en lui faisant une dialyse, avec du sang nouveau qui lui coulait dans les veines; Il se chargea de lui recouvrir les plaies de points de suture après avoir tout désinfecté alors que Cage resta à ses côtés. Au bout de deux heures de travail, il l'emmena dans une chambre, encore endormie et la tension baissa instantanément. Elle était saine et sauve, du moins il le pensera réellement quand elle ouvrira à nouveau les yeux.

dans le coin de la chambre, Cage se posa sur une chaise afin de prendre place et attendre son réveil. Les yeux clos, Cage repensa à tout ce qui venait de se passer et une question lui titillait l'esprit. Devait-il prévenir Julien ? C'était la moindre des choses non ? Avait-il des contacts au sein de cet hôpital pour que la venue de Zoey lui parvienne aux oreilles ? Il n'en savait rien mais cela ne l'étonnerait pas. Il était un ami fidèle de Giovanni et ce petit merdeux avait un sacré bagage de connaissance dans le répertoire. Peut-être devrait-il attendre qu'elle soit réveillée, il le lui demandera mais une chose était certaine, c'est que encore une fois, de SA faute, Zoey venait de subir des conséquences telles qu'elles l'ont emmené dans une chambre d'hôpital ... Sa poisse était toujours là et il en avait juste MARRE.

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Sam 21 Juil - 1:42

Les douleurs se faisaient encore lancinantes. Les dents serrés, elle tentait juste de ne pas alarmer Cage de son état mais bon dieu qu’elle avait mal. Sentant l’argent arpenter ses veines, ses doigts se serrèrent autour du cou de Cage sans même s’en rendre compte. L’impression de bruler de l’intérieur était pire que tout, elle avait cette impression de revenir au moyen âge, lorsque les femmes accusés ou susceptible de pratiquer de la magie noir se faisaient bruler vive sur la place du village. Au final, c’était un peu la même chose, Zoey n’était plus humaine à proprement parler … Bref, les idées un peu flous , elle se laissa aller dans un sommeil profond pour ne pas dire un léger petit comas , des images de buchers plein la tête. C’était pour dire, la douleur qui la consumait en cet instant. Tout à coup un sentiment de froideur la prit , sans crier garde. Les bras protecteurs et sécurisant de Cage venait de la laisser s’échapper. Doucement ses lèvres s’entrouvrirent , voulant lui dire que non elle ne voulait pas qu’il la lâche qu’elle avait besoin de lui en cet instant, que ses bras autour d’elle lui permettait de faire face à la douleur mais un simple souffle remplit de douleur s’échappa de sa bouche.

Quelques instant plus tard, une odeur nauséabonde la frappa, une odeur qu’elle détestait par-dessus tout. Tout à coup ses paupières s’ouvrirent, façon revenante et sa main attrapa le poignet de Cage. « Je veux pas , on peux pas ramène moi » dit-elle dans un râle douloureux.. Prise en charge par tout un tas de médecin, ses yeux vacillèrent d’un visage à un autre, ne reconnaissant personne , sa main tâtonna les barreaux en fer du lit à la recherche d’une seule main , de la seule main qu’elle voulait sentir dans la sienne , celle qui allait la soulager, lui faire passer le mal qui l’engourdissait. Une lumière blanche l’aveugla sans crier garde, ses paupières se fermèrent donc automatiquement pour ne s’ouvrir que quelque heures suivantes. Un tuyaux accrocher à son poignet, un masque sur les lèvres pour combler le manque d’oxygène qu’elle avait, sa main tenta de l’arracher, chose qu’elle arriva facilement à faire mais qui la mit directement en difficulté pour respirer , mais c’était une chose qu’elle détestait. « je veux partir …… » dit-elle difficilement. Prête à tout pour quitter cette endroit dont elle avait horreur , elle appuya directement sur le bouton pour les infirmières histoire de les hypnotiser sachant que Cage ne voudrait pas la laisser sortir. Surprise de voir la personne qui entra dans la salle, elle se força à se relever légèrement pour pouvoir voir le chirurgien qui l’avait opérer dans les yeux. Attrapant son poignet ferment dans sa main malgré la force réduite dont elle faisait preuve elle articula doucement ces quelques mots « Vous …. Vous allez me … laisser sortir maintenant. Enlevez moi toutes ses choses j’en … peux plus. » Il est vrai que la brésilienne se demandait réellement si l’hypnose qu’elle venait de pratiquer aller fonctionner pour la simple et bonne raison qu’elle avait eu du mal à articuler ses dernier mots et que l’énergie qu’elle avait habituellement n’était pas présente. Son regard se tourna discrètement vers Cage se demandant si il n’allait pas l’enguirlander mais de toute façon c’était sa décision, elle n’aimait pas les hôpitaux, il le savait et pourtant il l’avait emmener dans cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Sam 21 Juil - 15:01

Tout avait été très vite. Entre Zoey qui se faisait kidnapper par son amie et Zoey qui était dans ce lit d'hôpital. Cage n'avait pas su se rendre compte de la situation, du désastre qu'ils venaient encore de vivre comme si c'était constamment une poisse qui régnait au-dessus de leur tête. Anna, son amie qui avait torturé Zoey, cette dernière qui était maintenant dans un lit d'hôpital, avec du sang nouveau qui régénérait ses blessures. Put*in mais pourquoi le foutre encore dans un tel merdier ? Pourquoi avoir mit Zoey une nouvelle fois en danger ? Quand est-ce que cela allait s'arrêter ?

La main de Zoey avait accroché le poignet de Cage, criant dans la douleur qu'elle ne voulait pas être ici, dans cet hôpital. Cage n'avait pas eut le choix et il en assumerait la crise qu'elle lui ferait.Il était le premier à dire qu'on avait tous le choix, que toutes les décisions nous appartenaient, hors en cet instant, il n'avait pas eut le choix que de l'emmener ici, pour qu'elle soit saine et sauve. Dans le fauteuil à proximité de Zoey, il s'était assis avec les bras croisés, les yeux fermés, attendant que son bébé se réveille. Les draps se froissèrent et son oeil s'ouvrit sur la silhouette de Zoey qui tentait de tout arracher. Pouvait-il lui en vouloir ? Il se redressa alors qu'une infirmière déambula dans la chambre, elle tenta de l'hypnotiser mais elle n'avait pas assez de force pour un tel acte et cela ne marcha pas. L'infirmière tenta de la coucher à nouveau et Cage du intervenir avant que Zoey trouve la force de coller à la jeune femme un bon droit en pleine face. Il se leva et posa une main sur l'épaule de la jeune femme qui se retourna. Il pencha la tête, l'hypnose en action : Allé retrouver vos collègues et ne vous pré-occupez plus d'elle. Je m'en charge. Nous allons sortir de cet hôpital et vous oublierez que nous sommes passés. Buvant les mots de Cage, l'infirmière acquiesça et retourna à sa popote dans les autres chambres. Cage posa ses fesses sur le bord du lit et regarda Zoey droit dans les yeux : Reste encore un peu, prend ce sang et ensuite on partira. Il parlait de cette transfusion de sang que le baxter lui donnait et qui était resté accroché à son poignet. Il ne l'avait pas protégé contre Anna, il se devait bien de faire le nécessaire pour qu'elle aille mieux non ? c'était logique ... Enfin. Il ne regardait pas Zoey, les sourcils un peu froncés et il remettait la couverture sur elle, le coussin convenablement derrière son dos. Et il se mit à murmurer : Je suis désolé ... Je n'ai rien vu venir. Je n'aurai jamais du te laisser seule ce matin. je ne savais pas qu'elle était capable de ça ... Il sentait que Zoey devait s'énerver sous ses gestes à la remettre en place alors qu'elle voulait partir mais il voulait aussi qu'elle comprenne qu'elle en avait besoin et que chez lui, il n'avait pas de quoi la protéger --'en fait, il ne savait plus trop quoi faire car tout ce qu'il entreprenait, ça partait à la dérive, loin - loin. Peut-être que si il devenait quelqu'un de "rationnel" et convenable, les problèmes s'éloigneront ? Put*in, chelou cette prise de tête. Devenir quelqu'un de normal, celui qu'il a été dans le dépôt lui a fait peur et que Zoey ait faillit mourir dans ses bras venait de le réveiller de cette vie totalement illogique qu'il vivait. Cage paumé - faible - avec un tas d"emmerdes tout le temps. Pas étonnant que Zoey n'ait que des soucis en sa compagnie .... Il se redressa, et mit ses mains sur les hanches : Je vais aller te chercher un truc à manger ... faut que tu manges ... il avait l'air décidé, ouai, devenir un mec normal et protéger Zoey de tout ces décisions dans la vie. --'

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Sam 21 Juil - 16:32

Rien ne fonctionnait comme elle le voulait. Tenant la jeune infirmière par le poignet elle approcha son visage du sien pour tenter de l'hypnotiser. La seule chose qu'elle voulait s'était sortir de cette endroit , cette endroit qu'elle détestait par dessus tout. Tant de mauvais souvenir étaient présent à l'intérieur de ses quatre murs peut être pas ceci en effet mais dans tous les hôpitaux régnaient le même aura. Son énergie bien trop faible pour obtenir ce qu'elle voulait en cet instant , elle fronça les sourcils , se concentrant un maximum ce qui lui provoqua un saignement du nez assez conséquent. C'était plus impressionnant que cela en avait l'air en effet Zoey avait toujours été sujette à des saignements abondant, un problème de globule parait-il enfin soit. Rechignant encore, elle essuya son nez d'un revers de bras avant d'attraper de nouveau la jeune femme d'une poigne nouvel. Elle compter bien sortir par tout les moyens , hypnose ou pas. Bien entendu elle ne fit pas attention aux réactions de Cage sachant qu'il serait contre et s'en était même étonnant qu'il ne soit pas encore intervenu ... c'était vite dit --' Puisqu'en en effet l'instant d'après se fut la main de Cage qui remplaça la sienne sur le bras de la jeune femme et se fut lui qui l'hyptonisa , cette sensation de faiblesse la parcourus à nouveau. Pourquoi , elle , n'y arrivait pas et pourquoi , lui , y arriver toujours même faible .... Fronçant les sourcils elle se débattit encore un instant lorsqu'il tenta de la recoucher sur le lit avant de se laisser faire. Non Cage , j'en veux pas , je veux pas être là et du sang tu en as chez toi , alors arrête et sors moi de là .... de toute façon que tu sois d'accord ou pas je le ferrais .... Alors qu'elle tenta de se lever à nouveau elle vit la paluche de Cage se poser sur son front pour que sa tête se pose de nouveau contre le cousin , inconfortable en passant. Boudeuse, elle croisa ses bras sur sa poitrine et souleva discrètement le drap qui recouvrait son corps pour voir l'ampleur des dégâts.... Son corps n'avait pas encore cicatriser comme il aurait du le faire normalement. Étonné elle releva son visage vers Cage inquiète Cage je comprend pourquoi ... Soulevant le drap elle lui montra ses blessures sachant qu'il allait comprendre ce qu'elle allait dire. C'était d'une étrangeté ... Jamais Zoey n'avait trouvé sa place dans la société. Humaine, elle ne se sentait pas à sa place et maintenant vampire , elle n'y était toujours pas. Cage, arrête , arrête , t'inquiète pas c'est pas de ta faute ... je veux dire jamais tu n'aurais pu savoir qu'elle allait revenir. Puis qui lui en voudrait ... tu fais tourner la tête de tous le monde que veux tu , c'est surement le prix à payer pour être avec toi dit-elle dans un petit sourire avant de rire un instant, la douleur refaisant surface Mais je t'en pris arrête de me materner , j'ai pas besoin que tu fasses tout ça je peux le faire toute seule dit-elle en virant une de ses mains qui s'affairer à remettre tout en place. Voyant son visage empreint d'une certaine douleur , elle soupira et lorsqu'il lui dit qu'il allait lui chercher à manger, Zoey prit cela comme un moyen de partir ... Je veux bien ... puis tu peux me prendre un grand verre d'eau aussi j'ai l'impression de me déshydrater lui dit-elle dans un sourire avant qu'il ne franchisse la porte, sourire qui disparu aussi vite une fois la porte fermer. Se levant dans un bond un peu lent en effet, elle arracha tous ces files tubes qui étaient accrocher à son corps. Les machines firent des bruits plutôt désagréable et de peur que cela alerte l'équipe médical ou bien Cage , elle débrancha les prises électriques. Prise d'un vertige , elle s'accouda un instant au barreaux du lit avant de lever la tête et de faire face à cette poche de sang. Ni une ni deux , elle l'attrapa entre ses mains avant de la porter à ses lèvres et de la boire rapidement sachant que c'était la seule chose qui lui permettrait de prendre du tonus , même si ce gout si particulier de rouille n'était pas encore des meilleurs à son palais. Jetant le plastique au sol , elle ferma les yeux un instant portant sa main à son cœur prise d'un petit relent avant de souffler un bon coup et de prendre ses affaires.S'habillant en vitesse dans l'armoire d'une des patiente de la chambre voisine , elle sorti de l’hôpital par l'une des fenêtre de l'étage de peur de croiser le grand méchant loup, Cage xD celui qui la ferait de nouveau s'allonger dans l'un de ses lit sans âme afin de se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Sam 21 Juil - 17:41

Se débattant pour hypnotiser l'infirmière, Cage observait Zoey puisée dans toute son énergie allant jusqu’à des saignements de nez. Décidemment, il ne comprenait pas. Comment cela était-ce possible qu'elle soit encore sujette à des réaction "humaine". Un vampire ne pouvait pas saigner du nez comme cela, mise à part un bon coup de poing dans la face, un saignement était impossible. Les soucis de globules, de maladie et tout ce qu'un corps humain pouvait subir, n'apparaissait pas chez les buveurs de sang. épris dans cette réflexion, il se leva pour mettre un terme à tout ça et se chargea lui même de l'infirmière en question. Elle partit et il regarda Zoey, un peu courroucé de la voir se battre contre elle même. Il poussa son front pour qu'elle se repose sur le coussin, son regard légèrement froid. Sa mâchoire serrée prétendait bien que si elle continuait dans cette voix, il se mettrait en colère Rolling Eyes Il ne l'écoutait d'ailleurs que d'une oreille : Si tu bouges de ce lit, je t'attache Silver. Tu m'as compris ?Son sourcil se arqua et il la pénétra d'un regard à présent noir et soupira doucement entre ses lèvres. En vrai, il ne supportait pas être comme cela dans une telle situation, elle méritait attention et réconfort mais elle ne pouvait pas constamment jouer avec sa vie comme ça, il le faisait déjà assez pour elle. C'est alors, que cette colère se dissipa lorsqu'elle lui montra ses blessures qui ne cicatrisaient pas. Perplexe, ses sourcils se froncèrent à nouveau pour cacher cette stupéfaction qui venait de naitre en lui. Ce n'était pas normal et elle le savait aussi. Il passa sa langue sur ses lèvres et tenta d'être "positif", pour ne pas l'alarmer : L'argent ralentit le processus de guérison. Je ne vois que ça ... , il se hâta de la border et de lui remettre le draps convenablement, pour ne pas qu'elle attrape froid mais aussi pour qu'elle cesse de se poser des questions quant à son vampirisme qui avait quelques anomalies. Son regard se changea littéralement pour laisser place à de la douleur, des questions laissée en suspend dans son esprit. Tout lui travaillait et bien évidement, son esprit afflua d'un tas de pensées négatives, normal, il ne perd pas les bonnes habitudes. Ses fesses aux côtés de Zoey, il l'entend marmonner sur ce qui s'est passé avec humour, étonné, il pencha la tête, encore confus : Mais comment peux-tu rire de cette situation ? Tu as été attaqué par une folle furieuse et tu trouves ça presque normal ?! ça ne me fait pas rire Zoey, c'est pas normal ce qui vient de se passer ... Il remettait encore les draps sur elle alors qu'elle venait de bouger, et à sa demande, il arrêta de la materner comme elle venait de dire, en levant les mains en guise d'acceptation. Cette pièce l'étouffait, voir Zoey dans un tel état le rendait hargneux et une colère apparaissait doucement. Elle ne pouvait pas encaisser ce qu'il ressentait, elle n'avait pas besoin de cela et puis, il fallait qu'il devienne quelqu'un de "normal" mais est ce que la normalité a existé un jour chez lui ? Jamais, il avait l'épée du fatalisme au-dessus de la tête, sachant que même en devenant quelqu'un de bon, son passé et ses erreurs le poursuivraient toujours, qu'importe les bonnes actions qu'il cause. Il était un rejet de la vie certainement, un élément néfaste que le ciel voulait voir disparaitre --' Super, qu'on lui donne une corde et qu'il aille se pendre >< Il se leva et lui conta qu'il allait lui chercher à manger et avant de sortir de la chambre, il prit son visage et déposa un baiser sur les lèvres, léger comme le vent. Il avait eut peur, très peur pour son bébé. Dans le couloir, il se dirigea vers la petite cafétéria pour aller lui chercher son verre d'eau ainsi qu'un petit plat facile à manger mais des bruits suspects lui parvinrent aux oreilles. Il se tapa machinalement le front et soupira entre ses lèvres. Il sortit de la cafétéria, là où un tas de visages décomposés se trouvaient et n'alla pas dans la chambre de Zoey, mais il l'attendit en bas de la fenêtre, fatigué de ces fuites dans les hôpitaux qu'elle faisait. Il regarda sa montre, compta jusque 2 et elle atterrit devant lui. D'un air blasé, l'épaule contre le mur et les bras croisés, il pencha la tête : Toi, tu m'as prit pour un con ... Comprenant se désir irrémédiable de partir de cet endroit, il la prit telle une princesse dans ses bras pour ne pas qu'elle fournisse encore le moindre effort à marcher, même si il devrait, pour qu'elle comprenne que sa sortie était trop tôt et se dirigea vers sa voiture. Ouvrant la porte passagère, il la déposa doucement sur le siège et lui attacha sa ceinture oO et alla ensuite, se poser sur le siège conducteur. Il tendit le bras et prit les petits pains achetés se matin avant que le désastre ne subvienne : Mange.. Plus humaine que vampire, il comprenait que ses besoins étaient certainement bien plus différents que le besoin de sang. Elle avait besoin de sommeil aussi, avait-elle besoin de médicaments ? Toutes ses questions, il se les posait sur le chemin qui menait à leur bungalow ... silencieux et pleins de doutes, quelle mauvaise compagnie il faisait --'

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Dim 16 Sep - 22:40

Puissant dans toute son énergie corporel, elle ne pu hypnotiser comme elle l’aurait souhaité l’infirmière, son saignement la fit loucher et d’un revers de main elle l’essuya pensive. Pourquoi saignait-elle encore ? Ce problème d’hémoglobine était du genre humain … pas de celui des vampire , son regard se tourna un instant vers Cage, un sourcil arqué avant de voir son interrogation dans ses yeux également. Non, elle ne voulait pas encore être « anormal » elle voulait entrer dans les sentiers battus elle aussi. Cependant , Cage profita de son petit égarement pour prendre sa place et arranger la situation à sa place. A croire que la petite Zoey Silver aurait toujours besoin du grand Cage Thurner pour se dépêtrer des mauvaises situations. Regardant encore sa main oisive , elle sentit le doigt de Cage la pousser et c’est en levant les yeux vers les siens , qu’elle se laissa faire. Elle le connaissait ce regard et elle n’aimait pas qu’il se braque ainsi sur elle, elle en avait assez de cette froideur, mais dans un sens , elle le retrouvait dans cette facette aussi , celle du petit ami protecteur Les questions qui l’avaient tourmenté il y’a quelque secondes revinrent au galop et c’est pourquoi elle se décida à lui poser clairement la question du pourquoi son corps réagissait comme ça … Elle savait très bien qu’il allait tenter de l’apaiser, de lui dire que c’était normal pour ne pas l’inquiéter et enfin prendre tous le poids de ce nouveau fardeau sur ses épaules à lui, c’était peut être ce qu’elle chercher après tout… qu’il la réconforte. « C’est surement ça oui …. » Un sourire borda ses lèvres et elle se recoucha n’opposant pas de résistance cette fois ci. Elle en avait marre de se battre contre elle-même , la seule chose qu’elle voulait c’était reprendre le cour de sa vie sans aucune question qui l’empêcherait de dormir tranquille, du moins pour l’instant. « Arrête Cage d’être toujours pessimiste comme ça, j’essaye juste de relativiser les choses , j’en ai marre de vivre toujours dans le tourment j’en ai marre d’être pessimiste , ok y a des choses qui nous tombent sur le coin de la tête mais c’est pas non plus la fin du monde , y’a pire Cage, beaucoup plus pire » le regard légèrement froid à son tour , elle se tourna, à présent de dos à lui et remonta la couverture sur sa tête. Lorsqu’il lui proposa à manger, elle en profita pour lui demander un grand verre d’eau par la même occasion . Elle avait besoin de temps et plus elle lui demander des choses plus il prendrait du temps. Ses lèvres contre les siennes, elle ne pu s’empêcher de poser ses mains dans sa nuque pour le prolonger et pour le sentir un peu plus contre elle. Elle n’aimait pas cette façon qu’il avait à être aussi « distant » après chaque problème. Bouche contre bouche , nez contre nez , elle plongea ses yeux bleu dans le noir des siens et murmura légèrement « Sourit un peu …. Je te trouve encore plus beau quand t’as tes pommettes qui ressortent » Passant une de ses mains dans les cheveux elle ria légèrement avant de sentir une petite douleur au niveau de ses côtes et attendit qu’il sorte de la chambre. Bien entendu , elle en profita pour sauter par la fenêtre, oui ses articulations étaient endoloris, oui chaque mouvements lui arracher une grimace mais elle se sentait tellement oppresser dans cette hôpital. Au sol elle leva la tête vers sa chambre et se mordilla la lèvre, non il ne lui en voudrait pas et c’est quand elle se tourna pour partir qu’elle le vit et instinctivement elle porta une main à son cœur après avoir sursauté. « Tu m’as fait peur, va falloir que t’arrête avec tes petites manies… et non je t’ai pas pris pour un con , j’ai profiter de ton momentané pour me dégourdir les jambes … oui parfaitement » dit-elle en dépliant et en repliant ses jambes entre deux expirations. Le moment d’après elle se retrouva dans ses bras, surprise elle s’agrippa à son cou avant d’y poser son visage. « Merci » . Une fois installé dans la voiture et les pains aux chocolats dans les mains elle fit son rituelle habituel. Enlevant la croute , le pain un peu trop doré et le donna à Cage. « J’ai pas besoin de tout ça Cage , arrête de te faire du mourrons comme ça , puis j’ai seulement besoin d’être chez toi … » Oui même si ils étaient de nouveau ensemble, elle n’était pas certaine de l’avenir qu’ils allaient avoir , allait-ils vivre ensemble ? Chez Cage ? Du chocolat autour des lèvres, elle se tourna vers Cage et lui sorti brutalement « Cage, on est quoi ? Je veux dire on est ensemble, on est des potes qui couchent ensemble ? Enfin te m’éprends juste que je me demande ....je veux dire on n’a pas été vraiment claire sur notre relation et je … je me pose des questions… Le prends pas mal ... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Ven 28 Sep - 20:59

Spoiler:
 

Bon, faut pas déconner. tout ce qui venait de se passer, dépassait Cage --' Oui, genre, il a une meilleure amie qui la sortir de plusieurs gouffres, une meilleure pote qui lui a fait passer des mois douloureux dans la sérénité - ou pas - et voilà qu'il venait de la tuer car la garagiste en herbe avait tenté de tuer sa "petite" amie. Ensuite, il l'emmène à l'hôpital, il n'avait pas le choix, il lui fallait les soins nécessaires pour que l'argent s'extirpe de son corps. le sang de vampire, en l'occurrence le sien, n'y aurait rien changé. Et qu'est ce qu'il découvre, que Zoey avait un sang presque humain qui ne cicatrisait pas ses blessures. Que faire ? Que se passait-il ? et Put*in, quand est ce que les problèmes allaient s'arrêter et quand pourra t-il enfin mettre Zoey en sécurité définitivement ? Il savait que ce n'était pas son rôle, car qu'est ce qu'ils étaient réellement ? des amants ? Des petits amis ou encore, des amoureux donc la vie ne désire pas qu'ils soient ensemble ? Tout commençait à s'emmêler et bien évidement, son sale caractère et son pessimisme bien à lui refirent surface. Il voudrait bien faire des efforts et enlever définitivement ce trait de caractère qui irrite tant Zoey, mais il le fera que quand sa vie le lui permettra. Encore une fois, tout s'opposait à lui et tout jouait en sa défaveur allant jusqu'à mettre en péril la vie de son bébé. Peut être que l'île déserte où il serait le seul habitant, serait la meilleure des solutions à son problème d'aimant à soucis ... Et encore, Des singes cannibales seraient capable d'en faire son quatre heure en tant de crise alimentaire --' Non mais trève de plaisanterie, il fallait qu'il trouve une solution à tout ça et savoir, pourquoi cet acharnement sur lui ....

Alors que Zoey lui faisait la moral sur son comportement, il avait envie de grogner entre ses lèvres parce qu'il ne comprenait pas comment elle faisait pour tout prendre à la légère comme elle le faisait. le monde leur tombait sur le coin de la tête et elle espérait qu'en souriant et qu'en montrant bonne figure, cela allait changer. Il savait également qu'elle avait besoin qu'il réagisse comme ça, peut-être était ce pour se rassurer de la situation, qu'il lui murmure un :"t'inquiète pas, tout va bien se passer, je te le promets" mais il ne pouvait pas promettre se genre de chose. A chaque fois qu'il espérait que tout se passe bien, des enclumes leur tombaient sur le dos et ils devaient combattre contre celles-ci. Le regard de Cage, encore un tantinet sombre ne changea pas mais son sourire se fit voir, légèrement et ne la regarda pas dans les yeux. Non, il réfléchissait à comment il pouvait devenir un super héros de la mort qui tue --' pour qu'ils arrêtent d'avoir une vie de Mer*e --' T'a sans doute raison, il doit y avoir bien pire qu'une pote qui tente de tuer sa petite amie dont celle-ci n'a pas du sang qui lui coule dans les veines mais une bonne dose d'argent qui pourrait la tuer. Ha mais non, suis-je con, elle ne cicatrise pas ce qui me fait dire que son sang est peut être encore humain ... Mais oui Zoey, soyons positif et voyons la vie comme un arc-en-ciel avec des petits papillons qui volent autour de nous --' Il fallait que sa sorte un minimum, qu'il se soulage un peu de se fardeau qui leur pesait à tout les deux. Parce que si lui faisait la gueule, Zoey était capable également de le faire, les problèmes l'atteignaient autant que lui. Il soupira et lui posa un baiser sur le front avant de lui susurrer de se reposer. Quelle idée, à peine eut-il mit un pieds à l'extérieur que le froissement des draps le mit en alerte et décida de l'attendre en bas de sa fenêtre. Sous cette fenêtre, il souriait en fait ... Il n'y avait que Zoey pour nier son besoin de soin et de s'enfuir à toutes jambes. Levant les yeux au ciel, il se rappelait aussi que c'était pour ça aussi qu'il en était fou amoureux, elle n'était pas comme les autres et surtout, elle le défiait constamment. Tournant son visage vers elle, il haussa un sourcil ... et écouta ce qu'elle lui dit, il pouffa de rire. Tu n'arrives même pas à faire deux pas ... Et de sa vitesse de vampire, il la chopa pour la prendre dans ses bras. Son merci lui fit tourner le visage vers elle et lui fit un nez-nez avant de la poser sur le siège passager. Il lui fila les petits pains qui devait normalement lui servir au lit et démarra la voiture, ne mettant pas de musique. Il pensait qu'en ne mettant pas de son, cela approfondirait sa colère --' mais il avait oublié que Zoey était un moulin à parole Very Happy Il bifurqua dans une petite rue pour se rendre vers le chemin qui menait à la plage et encore une fois, leva les yeux au ciel à ce qu'elle disait : Je fais ce que je veux, si j'ai envie de m'en faire, je m'en fais. Être chez moi n va pas te donner les soins nécessaires à ta santé.Tu joues avec ta vie Zoey et ça ne me plait absolument pas ... Elle pouvait le surprendre à bien des reprises mais là, c'était le pompom --' La question qu'elle venait de lui balancer était juste WAOUW, genre ... Elle venait de lui prendre la tête et la lui frapper 10 fois contre le tableau de bord de la voiture. Oui oui, tout ça --' Avec de l'hésitation, il la regarda puis regarda la route ... la regarda et à nouveau il regarda la route ... Elle avait du chocolat sur les lèvres .... Il avait envie de sourire mais il avait encore la question en tête ... Ben ... Je ne sais pas ... c'est à toi qu'il faut poser cette question. c'est toi qui a une vie sur le coté, pas moi ... Il n'y a que Nana et toi qui me retiennent ici, rien d'autres. Il ne savait pas si sa réponse était une réponse mais en réalité, il venait de lui tourner la réponse sur le dos car en réalité, il n'avait pas tort lui n'attendait qu'une seule chose, qu'elle lui dise : ON SE CASSE. Il se gara sur le à sa place de parking et coupa le moteur, les mains sur le volant, il tourna son visage vers elle. Le regard pénétrant mais le visage impassible. Il ne savait pas pourquoi, mais il avait un peu peur de la réponse qu'elle pouvait donner car dans l'esprit de Zoey venait de naitre l'idée qu'ils pouvaient bien être des potes et qu'ils "s'amusaient" de temps en temps ... Ouai, ça foutait les boule ça.

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Dim 14 Oct - 1:08

La tête appuyait contre son coussin Zoey regarda Cage alors qu'il tentait de relativiser les choses , du moins rien qu'au son de sa voix, elle savait que c'était d'une manière totalement hyperbolique et ironique, comme sa à sa plus grande habitude. Cependant, cette fois ci elle ne répondit pas, se contentant simplement par hocher la tête, c'était une conversation sans fin, sans issus et elle n'avait pas spécialement envie de se battre pour avoir raison cette fois ci , parce qu'elle savait tout simplement qu'elle avait raison et certainement que lui aussi. Il n'y avait qu'à voir les journaux télévisés ou bien sur papiers. Bref une fois que Turner fut sorti de la pièce, la brésilienne tenta de s'évader par la fenêtre avec quelques difficultés certes mais elle était formé pour ça , pour s'en sortir , toujours. Une fois au sol , elle claqua son pied contre le goudron tentant de faire évacuer la douleur lancinante dans sa chambre et à peine deux pas après , deux pas assez difficil , elle fut surprise par la voix de Cage. C'était énervant --' Elle se faisait toujours avoir. Rigole pas comme ça, imagine si j'auvais du resté longtemps suuuuper longtemps dans cette chambre sans pouvoir me dégourdir les jambes ben qu'est ce qu'il se passe après ? Hein ? QUICK les jambes de Zoey dit-elle en soulevant légèrementsa petite robe pour lui montrer ses jambes Et je refuse d'être porté comme un sac à dos toute ma vie ( XD dégueuuuuux ) Appréciant son moyen de locomotion c'est à dire en mode princesse, Zoey alla nicher sa tête contre le cou de Cage tout en fermant les yeux. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas vécu pareil moment, qu'elle n'avait pas ressentit cette sensation et mon dieu qu'est ce que ça pouvait faire du bien . Une fois dans la voiture, la conversation dévia comme d'habitude à '' l'irresponsabilité " de Zoey du moins son manque d'attention. En même temps, la brésilienne n'était pas le genre de femme à rester bien au chaud chez elle , non elle avait besoin d'action , de palpitation , d'adrénaline Et quoi Cage tu veux que je reste à la maison pour faire le ménage, faire à manger et tricoter ? A d'autre hein , tu sais que je ne suis pas comme ça puis je pourrais en dire autant pour toi Mangeant son pain au chocolat décortiquer, une question la perturbé depuis déjà un petit moment, depuis l'hôpital , depuis une phrase qu'il avait dite qui l'avait faite tilter c'est pourquoi sans ménagement ou tournure, elle la lui posa du tac o tac et à en voir sa tête cela l'avait surpris. Légèrement mal à l'aise, Zoey se mit à rougir mais tenta de garder un contact visuel avec lui, attendant sa réponse. Il fallait s'y attendre, il retournait la question à l'envoyeur remettant tout sur ses épaules. Surprise lorsque la voiture s'arrêta , Zoey tourna un instant sa tête, légèrement déçus tout de même de sa réponse Tu sais Cage... dit-elle en prenant son temps , surtout lorsqu'elle avait croisé son regard dans le rétro et qu'elle avait remarqué qu'elle avait plein de chocolat , du coup entre temps elle avait du se nettoyer , LA TEHON ! Il serait peut être bien qu'une fois dans ta vie, une seule fois, tu ne retourne pas les question qu'on te pose... pourquoi tu ne me dis pas ce que tu penses toi ! Tu sais très bien pourquoi j'ai une vie sur le côté , puis je sais pas on dirait que si je te répond autre chose que ce que tu désirs ton avis changera aussitôt, c'est comme si tu n'assumais ce que tu ressentais que tu te '' sacrifiais " comme toujours ... Ses yeux ne l'avait pas quitté durant son petit monologue cependant juste après elle sorti de la voiture tout en serrant les pans de sa veste contre elle , la frâicheur du matin marquant sa peau par des petits frissons.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Dim 14 Oct - 13:09

Elle l'énervait quand elle faisait ça. Trouver des excuses, encore et toujours pour qu'il se dise :"Han mais oui, elle a raison! Quel homme je fais, je devrais être honteux!" ... Non, ça ne marchait pas >< Il savait qu'il était un brin trop protecteur avec elle, qu'il avait parfois l'impression d'être un "papa" qui disait toujours ce qu'il fallait faire mais si il fermait sa petite bouche, il ne sait pas où elle serait aujourd'hui What a Face ... Naïveté et Zoey, ça faisait une seule et même personne. Bon, ça dépendait des sujets mais voilà, Zoey était une lionne, elle fonce même dans la bêtise. Et si il pense à cela, c'est parce qu'elle prétendait qu'elle avait besoin de se dégourdir les jambes sinon Quick --' Non mais elle le prenait pour un demeuré, c'est ça ? xD Il ne rétorqua pas, il la prit dans ses bras. Cela ne servait à rien de débattre avec elle sur un tel sujet. Il lui donna un petit bisous sur le front, quand même parce que Mer*e quoi ... Son bébé venait de subir une sacré situation de presque mort What a Face ...

Dans la voiture, il attrapa néanmoins son visage renfrogné. La pilule n'allait pas passer aussi facilement et disons qu'après coup, sa vie venait de prendre un sacré tourment. Comme si il en avait déjà pas eut assez, non, elle s'acharnait encore sur lui et sur Zoey. Comme si ils n'en avaient jamais assez, des débats houleux revinrent sur le tapis, c'était inné chez eux, ils devaient presque toujours s'enguirlander. Mais à ce qu'elle venait de dire, il ria de façon ironique, soudaine, se demandait ce qui ne tournait pas rond chez elle : Mais qui t'a parlé de devenir conchita à la maison ? ET qu'est ce que j'ai à voir là dedans ? Je m'inquiète pour ta santé et toi tu me sors tes phrases de féministes! Il frappa de sa main sur le volant oO Ouai parce que ça l'énervait qu'elle pense comme ça et pas aux conséquences que cette attaque aurait pu avoir sur elle. Il pianota ses doigts sur le volant, jusqu'à ce qu'une question lui cloua le bec. Bon, il ne parlait pas mais il pensait fort --' Il la regarda, hésitant et dit ce qu'il avait à dire. Mais ce qu'elle répondit en retour lui fit faire les grands yeux. Elle sortit de la voiture et Cage, resté là comme un con, frappa son volant comme un hystérique, il devenait fou xD Et c'est quand il reprit une bonne respiration, un self contrôle modérable, qu'il sortit de la bagnole et alla la rejoindre dans le Bungalow. Elle venait à peine d'y entrer et il claqua la porte, pour bien lui faire entendre qu'il était derrière elle. Il leva les mains en l'air, prêt à se faire un monologue : Ok, tu veux que je te le dise ? Pas de problème, je vais te le dire! Il alla dans la cuisine, et il fourra sa tête dans le frigo à la recherche d'une poche de sang. J'en ai marre de toute cette situation. Si on en est là aujourd'hui, c'est de ma faute. Je t'ai fait du mal, on a été séparé durant une année parce que je pensais que c'était la meilleure chose à faire pour ta sécurité et celle de Nana. Après, tout s'est déroulé d'une façon dont j'ignore comment s'est arrivé. Ma meilleure pote qui veut te buter, toi qui me pardonne et qui revient. Avoue quand même que tout ça, c'est bizarre. Maintenant, Il arracha le sommet de la poche de sang et mit le contenu dans un bol pour le faire réchauffer au mirco-onde. Il le mit à une minute et parla au micro-onde --' T'a un un connard de mec qui pue l'hypocrisie et la corruption dans ta maison et tu es avec moi. Si je m'écoutais, tu ferais tes valises maintenant, je file prendre notre fille et je te dis, on se barre, loin, très loin et on ne revient plus jamais dans cette ville qui nous porte la poisse. Me sacrifier ? Me taire ? Je le fais parce que je te dois le choix de choisir d'être soit avec un mec qui t'a quitté comme ça du jour au lendemain ou d'être avec un autre mec qui ne veut que ton bonheur. Désolé de penser à toi et de ne vouloir que le meilleur pour la femme que j'aime, au risque de me retrouver seul comme un con, à désespérer pour l'éternité qui me reste à vivre! Il prit son bol et se retourna vers Zoey. C'est bon comme ça, tu as tes réponses ou je dois encore dialoguer pendant deux heures ?

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Dim 14 Oct - 15:10

Il l'énervait de plus en plus c'est pourquoi lorsqu'il parla de conchita et compagnie la jeune femme se contenta simplement par le refaire, faisant des blablabla tout en secouant la tête mais tout ceci dans une discrétion absolue,elle n'avait pas envie de l'entendre râler encore et encore, surtout que sa voix commencé à l'irrité ... C'est pourquoi elle se tut jusqu'à poser LA question. Bien entendu le rouge lui monta légèrement aux joues tout simplement parce qu'elle avait peur de sa réponse , cependant il fit comme à sa plus grande habitude , il retourna tout sur son dos c'est pourquoi elle le mit devant le fait accompli , l'obligeant à répondre vraiment sans attendre ses réponses à elle. Voyant l’atmosphère monter d'un cran , elle sortit de la voiture, pour prendre un bol d'air et c'est ainsi qu'elle se dirigea vers le Bungalow de Cage , histoire de se réchauffer car il faisait assez froid de bon matin , au bord de la plage. La minute d'après se fut autour de Cage de rentrer et là , le choque arriva. Prise de dépourvu , elle le regarda s’affairer autour d'elle tout en lui parlant. Signe de son stress. Le Cage qui s'ouvrait était un nouveau Cage et s'était assez étrange mais dans le bon sens du terme. Prenant deux trois inspiration, elle alla vers lui et se mit face à lui et en le voyant faire avec son bol , elle croisa les bras sur sa poitrine et d'un hochement de tête elle lui montra la porcelaine Bois oui elle préférait qu'il boive avant , parce qu'elle allait lui dire n'était certainement pas bon à entendre ( ahah ou pas XD ) Attendant qu'il ait fini, elle se mordilla doucement la lèvre avant de prendre la parole à son tour. Si je te disais ON SE CASSE la maintenant tout de suite il se passerait quoi , si je te disais que je ne serais pas là si je n'avais pas fait un choix, si je te disais que le seul que j'ai jamais aimé c'était toi et si pour finir je te disais que moi au contraire je ne t'aurais pas laisser le choix de me supporter durant l’éternité qu'il te reste à vivre ... tu dirais quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Dim 14 Oct - 15:29

Il venait de s'énerver et il s'énervait encore. Il était lunatique, impulsif et il se demandait parfois comment il devait réfléchir. Oui parce que dans sa tête, c'était pire qu'un tourbillon de pensées, de réflexions qui explosaient tel un feu d’artifice. Il annonça à Zoey ce qu'il voulait, ce qu'il désirait et il s'ouvrait ... Il lui disait un petit peu sa façon de penser sans prenre en considération ce que ELLE désirait. Il venait de lâcher le morceau et il la regarda droit dans les yeux, sa mâchoire tressaillant de nervosité. Comme elle lui dit, il but son sang, il en avait besoin enfin, il l'aurait fait même si elle ne lui avait pas demandé Orgueil BONJOUR! Et dés qu'il eut finit, il déposa le bol sur le plan de travail et croisa les bras, prêt à affronter ce qu'elle allait dire. Elle ouvra la bouche et suspendu à ses lèvres, ses yeux se plissèrent de plus en plus, se demandant si ils n'allaient pas enfin se barrer d'ici ... Petite lueur d'espoir à l'horizon.

Leur regard se fondaient l'un sur l'autre, et dés qu'il se redressa, il acquiesça. Ok ... Il regarda autour de lui, en fait, il était un peu perdu de tout ce qu'elle venait de dire. On se casse. Oui, on va se casser aujourd'hui. On quitte tout. Il se retourna vers elle et son visage si énervé et renfrogné qu'il avait gardé depuis la voiture, se changea. Un petit sourire apparut sur ses lèvres et ses yeux étaient moins sombres, moins en colère. Il s'avança vers elle et heureux en fait de ce qu'elle venait de dire, le franc étant tomber en entier, il se mit à rire faisant ressortir ces petites joues. Il lui remit une mèche de cheveux derrière l'oreille. Il la regarda et dés qu'il passa une main sur sa joue, elle finie par se loger dans sa nuque pour qu'elle avance son visage du sien et il l'embrassa, follement, amoureusement. Il finit par la prendre dans ses bras, la soulevant du sol. Tu es certaine de ce que tu veux faire ? Il la regarda avec ses petits yeux qui espérait quand même qu'elle n'allait pas faire un retour en arrière --' Il avait sortit entre temps son portable qui était dans sa poche, et lui montra le numéro de Vladimir, celui qui allait leur mettre un Jet à disposition dans les quelques minutes qui suivraient l'appel ...

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Dim 14 Oct - 20:46

Il est vrai que Zoey aurait espéré un peu plus de réaction de la part de Cage, du moins pas un simple '' OK " alors qu'elle venait clairement de lui dire que oui, elle allait tout plaquer pour lui. Son visage se décomposa peu à peu pour le coup c'est pourquoi elle détourna le regard prête à partir mais ses mots lui firent lever le visage vers lui. La nouvelle réaction de Cage fut assez surprenante en vrai il faisait peur à rire comme un fou dans son coin, un illuminé. Carrément mais un illuminé si adorable. Son regard traina sur ses pomettes bien rondes qu'elle aimait tant, puis sur son regard , ce regard qui la faisait vibrer en toutes circonstances. Ses lèvres contre les siennes eurent l'audace de la renverser complètement, Zoey planta ses deux mains sur le côté du crâne de Cage, bien dans ses cheveux mais c'était de la passion tout simplement. Ses yeux complétement clots, elle les ouvrit doucement tandis que son coeur s'envoler presque de sa poitrine , c'était si inouïe qui aurait cru qu'un an plus tard ils seraient de nouveau ensemble ? Personnes ! Oooooh dit-elle un peu surprise de se retrouver dans les airs en une fraction de seconde, posant ses mains sur les épaules de Cage, les bras tendus , elle fit mine de réfléchir ... Huum ... j'ai le droit au 50/50 , l'aide du public ou encore l'appel à un ami ? Un rire sorti d'entre ses lèvres, un rire mutin , enfantin , un rire qui lui était propre alors que sa tête ne saisait de lui faire des oui. Je vais aller chercher mes affaires et écrire un mot à Julien ... Oui même si la réalité était bien belle , elle n'aurait pas la force de lui dire en face. Et tu n’emmènes ou ? Faudra faire un détour par le pensionnat de Nana !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Dim 14 Oct - 21:29

Leur vie allait prendre un nouveau tournant. c'était certainement la première fois de leur vie de couple, que les choses s’arrangeaient à merveille. Tout plaquer pour aller mieux se reconstruire ailleurs, quel bonheur. La prenant dans ses bras, il était certainement l'homme le plus heureux du monde et ria de bon coeur à sa petite finte --' Oui, en ce moment même, un caca-pipi le ferait éclater de rire, limite ça ferait peur xD Lorsqu'il la déposa au sol, il la regarda avec des yeux qui pétillaient dans tout les sens et acquiesça à tout ce qu'elle disait. Il comprenait que bien évidement, elle devait aller chercher ses affaires, que bien sûr, elle devait prévenir monsieur bâton dans le C*l. De ses deux mains, il remit ses cheveux derrière ses oreilles pour contempler ce visage qu'il avait en face de lui : Pas de problème. De mon côté, je donne un coup de fil à Vlad qui va me préparer le Jet et pour Nana, ne t'inquiète pas, je m'en occupe. Il lui déposa une multitudes de baiser sur le visage et s'écarta d'elle, son portable en main. Il se retourna à sa question et un sourire empreint de mystère éclaircit son visage : La destination, c'est une surprise mais se sera loin! Il passa vite le coup de téléphone prévu et fit un "yes!" qui prétendait bien qu'ils pouvaient décoller ce soir. Il raccrocha et soupira une bonne fois, pour dire de laisser tomber un petit peu toute cette joie accumulée pour enfin passer aux choses sérieuses. Il lui donna les clés de sa voiture : Va chez toi récupérer tes affaires personnelles, prend le stricte minimum. On fera du shopping là où on atterrira. On se rejoint à l'aéroport, ça te va ? Ou tu voudrais que je t'accompagne chez toi ? Il s'avança vers elle, attendant sa réponse. Il avait encore ses bagages à faire qui ne se résumeront qu'à un sac de sport. le reste il s'en foutait, il emportait avec lui la seule chose qui lui était indispensable, Zoey Il haussa les sourcils, attendant sa réponse. Bon dieu, il était HEUREUX --'

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Dim 14 Oct - 22:46

Le ciel semblait enfin tourner au bleu pour eux, tout les nuages qui s'étaient accumulés au dessus de leur tête avaient disparus certes avec beaucoup de lenteur mais ils n'étaient plus là et c'était le principal et elle était certaine qu'ils ne reviendraient jamais en tout cas elle ferait tout pour , pour l'homme qu'elle aimait et pour sa fille . Son regard pétillait autant que celui de Cage et elle eut même le souffle coupé , son coeur n'avait de cesse de battre la chamade et doucement elle attrapa la main de Cage pour lui faire ressentir tout ce qui se passait en elle , toutes ses émotions qui la chamboulait au plus haut point. Elle ne put que dire oui à tout ce qu'il disait à vrai dire son cerveau n'était pas bien irrigué en ce moment présent et elle s'en foutait royalement, tout ce qu'elle savait c'est qu'ils allaient enfin avoir une vie de famille normal recommencer à zéros une bonne fois pour toute. Ses baisers eurent l'audace de la faire revenir à la réalité et un rire s'échappa de ses lèvres sous l'assaut des siennes. Elle était niaise, elle le savait mais Mer*e ça faisait bien longtemps que tout ça ne lui était pas arriver, que se sentiment ne s'était pas vu sur son visage. La durée de l'appel la calma et sa respiration revint à la normal et heureusement car elle allait avoir une crise cardiaque pour finir. Zoey attrapa les clés de la voiture et hocha la tête Le stricte minimum ... on va voir ce que je peux faire , puis non reste là pour faire ton sac, je préfère y aller seule j'irais plus vite .. t'en fait pas et ok on se rejoins à l'aéroport dans une heure ok ! son regard dans le sien , elle attrapa son visage pour l'embrasser une dernière fois avant de partir ,un baiser qui voulait tout dire, confiant dans leur avenir . Ayant du mal à se détacher de ses lèvres, elle lui fit un dernier bisous puis posa son front contre le sien J'aime pas les pays ou il fait trop froid, j'ai besoin de soleil uun denrier petit clin d'oeil et elle parti en direction de sa villa sur Sago , prête à recommencer tout depuis le début.


Les mains encore tremblantes sous l'émotion , la brésilienne du s'y reprendre à deux fois avant de démarrer correctement mais une fois fait elle fonça par chez elle. Un sourire aux lèvres elle se dit tout simplement que sa vie reprennait enfin tout son sens. Certes elle avait beaucoup de tendresse pour cet homme , Julien , qui lui avait tant donné , qui l'avait aidé à s'en sortir , mais Cage avait toujours été l'homme de sa vie et malgré cette période douloureuse, elle était prête à passer l'éponge - pour l'instant XD un jour elle reviendrait surement à l’attaque sur les raisons de leur séparation surtout que ce n'était pas voulu d'après ce qu'il lui avait dit - Arrivant devant la grande Bâtisse , Zoey se gara devant celle-ci et sorti précipitamment, le stricte minimum il était drôle lui ,surtout que bon elle avait fixé un délais d'une heure .... la loose. Montant directement à l'étage sans même faire attention à quoi que se soit, elle alla directement dans la salle de bain pour prendre ses affaires de toilettes et ses produits de beautés , encore ça c'était facile même si Zoey avait une quantité hallucinante de produit --' Cependant l'étape dressing allait être plutôt compliqué surtout en vue de la taille de ce dernier. Face à toute ses étagères elle décida de prendre un peu de tout parce que c'était bien beau de partir jenesaisou mais il fallait qu'elle sache si elle allait avoir froid - chaud ou un peu des deux . Une première valise était déjà pleine et elle du en prendre une deuxième qu'elle chargea aussi vite et autant que la première mais prendre une troisième ne serait pas raisonnable. Descendant ses deux grosses valises Longchamps, elle s'arrêta sur la petite table de l'entrée la ou un bouquet de rose jonché ... détail auquel elle ne fit pas attention pour le coup - sauf que ces roses ne devraient pas être là ou bien morte depuis le temps ...- Le stylo en main, Zoey fit glisser la plume sur le papier hésitante sur chaque mot

Julien , je sais que c'est lâche de ma part de te dire ça de cette manière là mais je t'avoue que je ne me sens pas capable ... Je ne peux plus vivre comme ça , j'étouffe dans cette maison qui ne me ressemble pas ... j'ai besoin de ma liberté et j'ai surtout besoin de sentir mon coeur battre à nouveau et ça il n'y a que lui qui sait le faire.... Tu n'y es pour rien , tout est de ma faute, tu es parfait surtout ne change pas et je suis certaine que tu trouveras une femme qui sera te rendre heureux et qui sera te rendre tout l'amour que tu lui apportera, chose dont je n'ai jamais été capable de faire.
Je te souhaite le meilleur à venir et je te remercie encore et encore



Zoey


La jeune femme ne sentit pas les larmes couler de ses yeux, mais elles étaient bien là. Même si elle ne l'avait jamais aimé ,une certaine tendresse s'était emparé d'elle à son égard. Eprise d'une certaine mélancolie , la jeune femme n'entendit pas les pas derrière elle et c'est lorsqu'une main se posa sur son bras qu'elle sursauta . Tiens Zoey ... tu comptes partir en voyage ? Julien était derrière elle et se dernier savait ce qu'il se tramait ayant vu Cage & Zoey sur la plage vivant leur amour au grand jour sans se préoccuper de rien . Je ... je La jeune femme resta bloqué devant cet homme qui se tenait devant elle , n'ayant pas prévu cette confrontation au contraire elle avait tout fait pout l'éviter. Julien attrapa le papier et une fois l'avoir lu, il le déchira et laissa tomber les quelques bouts au sol . Tu comptais partir comme ça , avec une lettre .... Zoey Zoey je te croyais tellement plus audacieuse, respectueuse ... La brésilienne baissa la tête puis attrapa son sac sur la petite table C'est pas ça juste que je voulais pas te faire de peine ou du moins je ne voulais pas devoir y faire face tout simplement, je sais que c'est lâche mais ne complique pas tout , laisse moi passer je dois partir .... Passant aux côtés de Julien pour partir ce dernier ferma la porte de manière vampirique et attrapa son bras par la suite fermement d'une poigne plutôt robuste. Écoute Zoey je crois qu'on s'est mal compris, tu ne partiras pas , tu te mariras avec moi comme il était prévu point barre ... je n’accepterais jamais que tu partes avec cet abruti de première, il ne mérite pas , il ne t'offriras jamais ce que moi je peux t'offrir . Je t'aime Zoey et bien plus que quiconque ne t'aimeras Le regard planté dans celui de Julien Zoey tenta de se détacher comme elle le pu mais rien à faire MAIS LACHE MOI ! Je dois partir Julien , je ne resterais pas ici , je t'en pris ne rend pas les choses plus compliqué , c'est lui que j'aime , c'est lui que j'ai toujours aimé et tu le sais .... tu te fais du mal Arrivant enfin à se détacher , elle attrapa ses valises et parti vite dans la voiture pour rejoindre Cage à l'aéroport mais encore une fois Julien lui barra le passage Apparemment tu ne m'a vraiment pas compris . Tu ne partiras pas Zoey , tu vas rester bien sagement avec moi , tu sais des accidents son si vite arriver ... il se pourrait que Cage disparaisse du jour au lendemain, un accident de voiture par exemple du moins en apparence puis pense à Nana ... je n'aimerais pas que mes hommes de moins doivent se rendre dans son internat imagine le scandale si une élève disparaissait ... Le regard froid et dangereux de Julien eurent l'audace de provoquer des frissons d'horreur chez Zoey Tu ne penses pas ce que tu dis tu sais très bien que si tu touches à Nana ou bien à Cage tu seras mort la seconde suivante jamais je ne te laisserais faire une tel chose tu m'as COMPRISE JAMAIS ! Je n'aimerais pas devoir te tuer là maintenant tout de suite pour le chantage que tu viens de me faire, alors laisse moi passer et retire ce que tu viens de dire ! Tu sais Zoey tu peux me tuer maintenant si tu veux mais des amis tu sais que j'en ai et bizarrement je sentais la chose venir et ils sont déjà au courant, alors tu peux me tuer si tu veux mais tu perdras tout de même au final Le sourire mesquin et diabolique de cet homme qui pourtant avait été si doux avec elle la dégoutait .... jamais elle n'aurait pensé qu'il lui ferait une telle chose un jour ... Sortant de la voiture Zoey le regarda froidement et sorti de les valises de sa voiture , c'était la seule chose à faire, le réseau de Julien elle le connaissait et elle ne prendrait jamais ce trop gros risque . Je reste , mais tu vas me le payer Julien dit-elle en le regardant d'une manière dégoutée. Moi aussi je t'aime mon amour et n'oubli pas de prévenir l'autre idiot que tu ne partiras pas avec lui, je te fais confiance pour ne pas faire de connerie ou pour ne pas dire un mot de trop , je sais que tu es intelligente .
Ce ciel si bleu qui planait au dessus de sa tête se transforma de nouveau en terrible orages à croire qu'elle ne serait jamais heureuse et c'est en démarrant la voiture , les mains tremblantes de nouveau mais pas pour la même raison qu'elle se rendit au lieu de rendez vous, la gorge nouée et le coeur brisé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Lun 15 Oct - 11:09

Cage aimait sa vie What a Face Zoey dans ses bras, il se rendit compte à quel point sa vie allait changer. Une vie paisible durant une éternité, n'était-ce pas merveilleux ? Il la serra dans ses bras; acquiesçant à tout ce qu'elle disait. Il resterait chez lui pour faire ses "valises", prendre le nécessaire et ainsi rejoindre l'aéroport comme c'était prévu. Il l'embrassa une dernière fois, répondant à toute cette ardeur qui vibrait entre eux et la laissa partir, sortir de son bungalow. Prêt à monter les marches pour se rendre dans sa chambre, il se tourna vivement au petit indice que lui glissa Zoey sur leur destination ... Il lui fit un clin d'oeil avec un sourire confiant sur les lèvres. Lui non plus n'aimait pas le froid Tu ne seras pas déçue ..., il lui envoya un petit baiser volant avant de prendre tout ce qu'il avait à prendre. Son sac sur le lit, il prit quelques jeans, des pulls, tee-shirt, chaussette, boxer --' et son nécessaire de toilette qui se résumait à sa brosse à dent, son déodorant et son parfum. Il ferma le tout, et avant de sortir de sa chambre, il la regarda une dernière fois .... Il ne remettra certainement plus les pieds avant un long moment, c'était clair. Voulant fermer la porte, il se souvint quand même d'une chose, sa cachette secrète. Il se rendit à nouveau dans son armoire et ouvrit son coffre pour prendre une arme What a Face , sait-on jamais qu'il se passe quelque chose où il ne sait quoi ... Il referma son coffre avec un code, et s'en alla enfin. Il éteignit les lumières de la maison, prit des clés de voiture car il avait donné les siennes à Zoey et dés qu'il ferma la porte principale de sa maison, il sentit un air de liberté dans l'air. Il prit une énorme respiration, le sourire radieux sur les lèvres. C'était partit, c'était le moment de changer de cap, d'aller là où ils auraient du être depuis longtemps.

Montant dans sa voiture, il tapa son sac de sport sur la banquette arrière et démarra. Dés qu'il fut sur la route, il prit son portable et téléphone à Nana qui était chez Tessa pour le weekend.

- Bonjour mon petit amour, tu vas bien ? - ... - Non, il n'y a rien. Tout va très bien. Qu'est ce que tu fais de beaux ma puce ? - ... - Ha bon ? Tu devrais tout de même faire attention, le cheval ça peut être dangereux .... - ... - Mais non je sais que tu es une cavalière en or mais voilà, papa peut pas s'empêcher de s'inquiéter ... - ...- Moi ? Rabat-joie ? Sympa mon petit poussin, t'a juste un papa qui s'inquièterai de n'importe quoi, tu devrais être fière! - ...- Pfffff, je croirai entendre ta mère! - ... - Ok. Pas de soucis. Tu peux me passer Tessa mon ange ? Merci. - ...- Bonjour Tessa - ....- Oui, nous allons faire une surprise à Nana, ne lui dite rien mais dans quelques heures, nous serons chez vous. Nous venons la prendre pour partir en vacance et changer d'air. - ... - Je vous expliquerai une fois que nous serons là. - ...- Oui, Zoey sera avec moi. - ...- C'est une longue histoire ... dit-il le sourire aux lèvres. Je vous téléphone pour vous prévenir de l'heure. Merci. - ...- A vous aussi.

Il raccrocha et ses deux mains sur le volant, ses doigts pianotèrent comme sur un piano, le sourire qui ne le quittait toujours pas. Il roula paisiblement, regardant la ville une dernière fois jusqu'à ce qu'il arrive à l’aéroport. Vladimir l'attendait déjà et dés que Cage gara sa voiture, l'homme au rasta vint à ses côtés.

- Salut mon pote! Alors, départ improviste ?

Ses deux mains sur les hanches, Cage le regarda, fière de ce qu'il allait annoncer.

- Je me casse enfin, je me barre d'ici avec ma petite famille. Il est temps pour nous de passer à autre chose. Tu as tout contrôlé ? Tu as apporté ce que je t'avais demandé ? Vladimir lui sourit et l'entraîna à l'intérieur du Jet et Cage acquiesça. Du champagne, des fleurs, des fraises. c'était bateau mais il voulait que tout se passe bien et que se soit un tantinet romantique. Il n'était pas fleur bleue mais il aimait faire de temps en temps plaisir en étant un Gentleman ... Normal, Il fallait certainement bien commencer les choses et il pensait que cela serait une bonne idée. Il alla voir le tableau de bord et regarda certaines choses, afin de vérifier par lui même si tout était en ordre : Vive la confiance ... Lui dit Vladimir. Cage ria et se tourna vers lui : Et mec, je vais voyager avec quelqu'un de précieux ... je DOIS vérifier si tout est ok ... Il lui fit un clin d'oeil et sortit du petit avion. Debout sur les petits escaliers qui le menaient sur la terre ferme, il regarda déjà au loin si elle arrivait. Son impatience se faisait sentir, l'adrénaline de l'instant lui montait aux tripes. c'était encore mieux qu'une bagarre avec 10 vampires --' Il regarda sa montre, 45 minutes venaient de s'écouler et il se mit à rire. Zoey devait être en catastrophe avec son dressing, debout devant ses armoires afin de savoir ce qu'elle allait prendre. Il s'attendait à deux - trois valises. Ce qui était le strict minimum pour elle ... Il alla s'asseoir sur le capot de sa bagnole, il allait l'attendre. Il regarde à nouveau sa montre, une minute venait de s'écouler .... cela allait être les 15 minutes les plus longues de sa vie. Et tu comptes partir où comme ça ? Cage qui s'était allongé, les mains croisées derrière sa tête, tourna son visage vers son pote et sourit. Il y a un an, j'avais déjà imaginé se moment arrivé et j'ai fait construire une petite maison sur Hawaï. c'est cliché mais cet endroit est magique. J'avais été avec mon frère, il y a très longtemps et nous étions tombés amoureux de l'endroit ... Je me suis dit que pour commencer, se serait bien. Après, je lui réserve une autre surprise ... Elle veut du soleil, elle en aura. Je vais faire de sa vie un vraie soleil ..; Mon Dieu qu'il était mielleux mais la situation ne pouvait pas le rendre autrement, bien au contraire. Il regarda sa montre, 3 minutes venaient de s'écouler. Sa tête se redressa vers l'entrée de l'aéroport mais toujours rien ...

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Lun 15 Oct - 14:14

Zoey continuait de roulait vers l'aéroport le plus lentement possible , comment allait-elle pourvoir lui dire, qu'elle excuse allait-elle trouver, elle savait pertinemment qu'il allait se douter de quelque chose, il la connaissait par coeur... Sa vie était d'un tragique, alors qu'elle allait enfin pouvoir être heureuse avec sa petite famille il fallait qu'une ombre plane au dessus de leur être et cette ombre n'était autre que Julien. Jamais elle ne l'aurait cru capable d'un tel chantage, jamais il ne lui avait parlé comme, jamais il ne l'avait forcé à quoi que se soit et se revirement de situation lui fit soudainement peur. Elle savait de quoi il était capable pour avoir déjà "travailler" avec lui, elle savait que dans le feu de l'action ou quand quelque chose le blessé il était méconnaissable et se transformé en machine de guerre et bien que le tuer ne l'aurait pas déranger , suite aux menaces qu'ils lui avait faite elle savait que les ordres qu'il avait donné avant de mourir serait respecté tout simplement parce que la parole comptait plus que l'argent en Italie ... Puis qu'allait il en être de sa relation avec Cage, il allait surement la détester après cette marche arrière intempestive , elle ne savait même pas si elle allait pouvoir lui mentir , mais elle avait trop bien peur pour lui, pour nana pour tenter quoi que se soit , si son sort était de se marier avec cet homme qu'elle détester à présent , elle le ferait tout simplement pour que ceux qu'elle aime vivent en paix quitte à être malheureuse , elle était prête à se sacrifier.
Arrivant à l'aéroport, son cœur se serra encore plus qu'il ne pouvait se le permettre, l'envie de vomir lui monta le long de l'estomac, posant sa tête contre le volant, elle remarqua que Julien avait laissé les traces de ses doigts sur son poignet , c'est pourquoi elle tira son haut autant qu'elle pu , mit ses lunettes de soleil sur le nez, car ses yeux allaient surement être l’élément qui allait tout faire foirer et sorti de la voiture pour se diriger vers Cage, qui l'attendait déjà
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Lun 15 Oct - 15:05

Lorsqu'il regarda sa montre, il ne restait que deux minutes. Il releva sa tête et vit la voiture. Il ne lui fallut que quelques secondes pour sauter du capot, le sourire ardent aux lèvres pour l'accueillir comme il se devait. Son bébé et lui, loin de cette Mer*e! C'est tout ce qu'il leur fallait. Si cela n'avait tenu qu'à lui, ça ferait belle lurette qu'ils seraient partis, avant même que l'épisode du phare n'arrive. Ils n'auraient jamais été séparés, ils n'auraient jamais perdu une année de leur amour et de leur présence qui était - et ces derniers temps l'ont prouvé - indispensables! Les mains dans les poches, il était là, debout à l'attendre pendant que Vladimir s'éclipsa en lui donnant une tape sur l'épaule : Bon voyage Thurner et n'hésite pas à donner signe de vie! Cage lui souriait et acquiesça, bien évidement : Compte sur moi! Ils se serrèrent la main pour ne pas s'étreindre, des mecs, des vrais, ça ne faisait pas ce genre de chose ... Il le regarda partir et vit la voiture de Zoey s'arrêter. Jetant un regard autour de lui, il fut satisfait de ne voir aucun humain et c'est vitesse vampirique qu'il courra vers elle et la prit dans ses bras : Prête pour le grand départ mon bébé ? Bien vu pour les lunettes de soleil, je t'emmène là où tu vas en avoir bien besoin! Il ne lui donna pas le temps de répondre qu'il scella ses lèvres aux siennes, emporté par toute cette joie qui le consumait. La remettant sur pieds, il alla vers le coffre de la voiture et ne vit aucune valise. il fronça les sourcils mais pas le moins du monde décontenancé. Il savait que son idée de shopping à l'étranger, l'avait fait saliver : T'a raison! Tout ce qui est ici, doit rester ici! Nous allons nous refaire une nouvelle vie jusqu'au bout des fringues --' Il passa à ses côtés et glissa une main sur le bas de son dos, la serrant légèrement contre lui sans pour autant l'empêcher de respirer. Tout est en ordre, on peut démarrer dans quelques secondes ... Il voulut l'emmener avec lui mais une petite pression dans le corps de Zoey le retient sur place/ C'est alors qu'il se retourna vers elle, penchant la tête ... Quelque chose ne va pas ? C'est lorsqu'il vit son visage que son coeur s'arrêta légèrement de tambouriner, il perdait de sa cadence, il perdait en espoir ... Il espérait vainement qu'elle lui faisait une petite blagounette, se serait bien son genre.

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Lun 15 Oct - 18:17

Les larmes lui montèrent encore et encore aux yeux, non elle avait tellement envie d'être avec lui , de revivre enfin, cependant elle devait faire face, elle devait être forte pour eux, c'était son rôle de maman et de femme qu'elle devait endossé et ne pas faire l'égoïste même si l'envie était bien présente. Essuyant ses larmes d'un revers de main, elle remit correctement ses lunettes sur son nez, heureusement qu'elle les avait, histoire de gâcher ses yeux rouges et légèrement bouffis. Bien entendu la jeune brésilienne hésita à sortir de la voiture, car plus elle retarder le moment plus cela semblait lointain, mais elle voyait Cage se relever su capot pour venir la voir et c'est donc le coeur battant qu'elle sortit de la voiture , la gorge serrée. La tête ailleurs elle ne vit pas venir Cage et c'est encore une fois sans s'y attendre qu'elle se retrouva en l'air ses mains sur les joues de Cage elle avait tellement envie de lui dire, mais elle ne pouvait pas. La joie de Cage lui foutait des hauts le cœur, non elle n'allait pas vomir sur lui XD et alors qu'elle allait lui répondre , les lèvres de Cage s'écrasèrent sur les siennes avec fougue. Ses mains glissèrent sur ses joues, les serrant fort tout en lui rendant son baiser avec force et amour cela serait certainement leur dernier alors elle voulait en profiter. Alors qu'il la reposait au sol elle le rattrapa au dernier moment non elle ne voulait pas le laisser partir, Lèvres contre lèvres elle posa son front contre le sien et ne pipa pas un seul mot , profitant de cet instant , le coeur battant. Cage ... La brésilienne tenta de lui expliquer la situation mais il ne lui laissa pas le temps , surexcité par leur futur départ. Les lèvres pincées, elle le regarda faire et sentit de nouveau ses yeux pétiller , mais elle se reprit en soufflant et en inspirant un grand bol d'air. Tandis qu'il l'entrainait avec elle , sentant sa main dans le bas de son temps, elle émit une certaine résistance. Sa question lui retourna l'estomac, c'était le moment n'est ce pas ? Cage ... je peux pas partir ... Non je vais me marier et je peux pas faire ça, je suis sure que tu trouveras la bonne personne , celle qui te rendras enfin heureux comme tu le mérites . Je suis désolé ... désolé Alors que ses yeux s'embuèrent à nouveau elle secoua la tête et attrapa sa main pour lui déposer les clés de la voiture tout en appuyant ses doigts sur ceux de Cage pour lui refermer la main. Croisant ses bras contre sa poitrine elle se retourna prête à sortir de cet aéroport, cependant elle tourna son visage une dernière fois Prends Nana et mène la en vacance le plus loin possible je suis sure que sa lui fera plaisir , puis prenez votre temps dis lui juste de ne pas m'oublier et de m'appeler de temps en temps Retournant vite son visage , elle essuya ses larmes , tournant le dos à l'amour de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'intérieur de Thurner.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIBERTY :: RP-