un forum pas comme les autres, libre et amusant.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .


 

 L'intérieur de Thurner.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: L'intérieur de Thurner.   Jeu 28 Juil - 14:49



Non Sum Qualis Eram.

Chambre de Cage et la chambre de Nana





[
Salon.



Chambre de Anna.









_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle



Dernière édition par Cage C. Thurner le Sam 3 Sep - 2:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Dim 31 Juil - 17:37

Le deuxième cap avait été lancé et il ne savait pas si c'était une bonne chose ... Laisser tomber les barrières ? Peut être même si un rempart se dressait bel et bien devant lui, Cage avait dans l'idée de faire des efforts. Toutes décisions qu'il pouvait prendre, étaient des choix difficile mais surtout réfléchis, ici, il s'était fait berner car il allait entrer dans le sens de Zoey. Après tout, elle le méritait. Il arriva devant son Bungalow alors que directement après la soirée sur la plage, il avait été bossé la voiture de Zoey. Elle était déjà finie, elle allait être ravie supposait il. Il enleva sa veste et la lança sur le bord de son canapé, et se rendit dans la cuisine pour se prendre une poche de sang dans le frigo. Versant le contenu dans un bol, il le fit chauffer au micro onde. En cet instant, il aurait bien aimé une peau bien tendre sous ses dents mais il s'était résolu à "tuer". Son repas prêt, il prit le bol et alla sur sa terrasse, regarder le soleil se baisser sur l'horizon. Il l'avait vu tellement de fois que cela ne lui fit plus rien ... Plus rien n'avait d'importance mise à part elles. Il se rappela la soirée d'hier et il se secoua la tête. c'était un beau merdier, entre un Edo complètement foufou et une Kate qui balance sa vie comme ça, sans prendre de pincette ... il était mais complètement fané. Mais il resta néanmoins en bug sur sa conversation avec Zoey ... Faire tomber les barrières. Si c'était ce qu'elle désirait, pourquoi pas ... Il avait été impulsif avec ce cap, mais c'était le jeu et il était prêt à tout relever, pour le meilleur ou pour le pire. Il haussa les épaules, avec nonchalance, et regarda de nouveau devant lui .... Les jours sur Palm Bay allaient changer.

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1008

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Mer 10 Aoû - 15:26

Moéra rentra chez elle, encore un large sourire s’étalant sur son visage, elle venait de passer un super moment avec son frère et ne voulant pas quitter cet état de bien être, avait décidé d’aller s’excuser auprès de Ian pour leur prise de tête du matin, après tout si il voulait fumer pourquoi et surtout de quel droit elle l’en empêcherais ?
Elle poussa la porte d’entrée et s’avança vers le salon, espérant y trouver son mari, mais celui si était vide.
Continuant son avancée dans la maison vers la cuisine, elle se dit que pour finir une grande maison n’était pas vraiment une bonne idée, quand on cherchait quelqu’un ce n’était pas pratique du tout.
Elle se mit à l’appeler tout en avança cette fois vers la terrasse.
Est-ce qu’il était sorti ?
Il n’avait rien à faire pourtant aujourd’hui.
Elle retourna vers l’entrée peut-être qu’elle avait loupé un petit mot la prévenant qu’il était sorti sur la petite table de l‘entrée.
Rien…. Elle ferma les yeux avant des les ouvrir rapidement et fit toute les pièces de la maison en vitesse vampirique.
Rien, pas un signe de son mari.
Ce n’était pas dans les habitudes de Ian de partir sans la prévenir au préalable, au moins ça.
Si il rentrait, elle lui passera un savon, ça ne se fait pas de partir comme ça, enfin si il revient avec les fleurs elle ne dira peut-être rien, mais c’est pas sur.

Elle retourna vers la terrasse et décida d’aller piquer une petit tête dans la piscine, se déshabillant, sans aucune pudeur de plus si Ian rentre ça lui ferais peut-être plaisir de retrouver une petite femme nue dans sa piscine.
Mais après 3h de longueur et toujours pas de Ian a l’horizon, Moéra commençait à s’inquiéter, elle sorti de l’eau toute fripée de partout et enfila un peignoir de bain, s’engouffra dans le salon pour essayer de joindre son homme par téléphone, c’est le cœur battant qu’elle chercha son nom dans le répertoire et appuya sur la touche appeler, mais elle tomba sur le répondeur.
Elle commençait sincèrement à s’inquiéter mais réessayera de l’appeler dans 1 heure ou 2, et décida pour l’instant de Monter a l’étage et se blotti dans son lit, alluma la télé cherchant a faire passer les minutes plus rapidement, mais rien à faire les vilaines s’évertuaient a s’égrainer au ralentit.
Elle essaya d’appeler encore et encore, fini même par appeler toute les 30 secondes laissant des messages d’abord gentil, mais de plus en plus flippé.

1) Allo, Ian rappel moi s’il te plait.

2) Bon tu n’a toujours pas rappeler, je commence a m’inquiéter

3) Tu exagère, je n’ai toujours pas de nouvelles. Tu pourrais faire un effort

4) Franchement tu me casse les couilles, n’espère pas rentrer j’ai verrouillé toute les issues, tu crois que tu vas t’en sortir comme ça, salopard !!

5) Excuse-moi pour mon précédent message, je me suis emporté mais je m’inquiète vraiment.


Au terme de son 5ème message, elle flippait vraiment, et si il était arrivé quelque chose a Ian ?
La seule solution qu’elle trouva c’est d’aller tirer des informations à Cage, c’était la seule personne qui pouvait communiquer avec lui par la pensée.
Moéra enfila un jeans et un débardeur et en vitesse vampirique se précipita chez son voisin, le cœur battant à tout rompre.
Il fallait qu’elle sache de quoi il en retournait.
Et si ses pires craintes avaient fini par ce réalisé, si il l’avait quitté ?
Mais non ce n’était pas possible, il n’aurait jamais fait une chose pareil.
Moéra était sur le pas de la porte de Cage, essayant de rassembler ses esprits et ne pas passer pour une folle furieuse aux yeux de son voisin, qui entre nous savais déjà qu’elle avait un petit grain, donc en fait elle n’avait pas a faire la fille qui est tranquille et calme.
De toute façon elle n’y arriverait pas.
Elle préféra tout te même frapper a la porte, c’est plus poli et puis on sais jamais que Cage était avec quelqu’un, elle n’était pas venue pour voir des horreurs !!

C’est donc fermement et avec intensité qu’elle frappa a la porte.
Déjà entrain de ce faire les pires scénarios catastrophe possible… Ian seul et blesser quelque part ou même un pieux dans le cœur.

Mais non Cage aurais sentit quelque chose, il l’aurait prévenue.
Mon, mais ça devenait urgent là, elle n’attendit pas qu’on vienne lui ouvrir et s’engouffra chez Cage comme une furie, espérant le trouver… ou alors c’était une conspiration de fréro !!

Moéra inspecta la maison et décida d’attendre le proprio dans le canapé un verre de vin a la mains, oui elle avait ouvert une bouteille, quand y a de la gène y a pas de plaisir ! na !! et les absents ont toujours tors !!
Il finirait bien par rentrer, du moins elle l’espérait, au pire de cas elle le contacterait par voies mentales… mais elle n’aimait pas trop s’aventurer dans l’esprit de Cage, trop complexe, trop torturé a son gout.



_________________

❝ TOYBOY & MISSPLACARD ❞
Comme si quelqu'un qui a dépassé l'âge de dix ans pouvait croire qu'on peut subjuguer d'un sourire (si gentil et si chaleureux fût-il) toutes les agressions de l'existence, tout maîtriser quand le bras puissant de l'imprévu vient s'abattre sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Mer 10 Aoû - 17:16

Quelques heures auparavant.

Cage, étendu sur son transat avec à ses côtés, la belle Miranda. Ils discutèrent, elle buvait son lait fraise mais son téléphone vibra dans sa poche. Tout en le sortant, il fronça les sourcils en voyant que c'était Zoey ... Il haussa une épaule et lit les messages. Il fut de plus en plus surpris au fil des textos qu'ils s'envoyaient. "devenir des amis ? laisser tomber complètement les barrières, le faire pour Valentina." Tout présageait qu'elle voulait se réconcilier avec lui, oubliant en quelque sorte ce qu'il s'était passé. ce fut dure pour lui de dire "Ok" mais il le fit. Sa fille était sa plus grande priorité et il ferait n'importe quoi pour elle, même affronter Zoey en tant "qu'amie" alors qu'il était encore fou amoureux d'elle. Il se redressa e s'excusa auprès de Miranda, il devait aller chercher Valentina, Zoey partant au Brésil pour signer des papiers concernant la construction d'orphelinats. Il n'en revenait pas comme elle avait "bien" avancer, comme elle avait su passer outre de tout ce qu'ils avaient vécu. Elle était la seule à l'avoir fait et d'un côté, même si c'était difficile à avouer, il en était content. Elle avait l'air bien ... Il fit un bisous à Miranda qui partit à sa suite. Et il se dirigea avec sa voiture vers le quartier des Sago pour aller chercher sa princesse qu'il avait hâte de revoir. Punaise, elle lui avait tellement manqué! A peine fut il arrivé, que Nana sortit de la maison en trombe, en courant avec son petit sac à dos sur le dos. Il l'attrapa au vol et la fit tourner sur lui même. C'était fou comme elle pouvait lui rendre le sourire en un rien de temps, comme elle lui était pire que bénéfique dans sa vie.Il alla dire bonjour à tessa qui avait gardé la puce après le départ de Zoey tout en la remerciant de l'avoir attendu. c'est qu'il était quelque peu en retard Rolling Eyes . En voiture, Cage mit de la musique et le père ainsi que la fille, chantait à tue tête en mimant les paroles de toutes les chansons qui passaient. Quand sa fille était à ses côtés, les malheurs n'existaient pas, la vie lui semblait soudainement rose et violette. --'. Devant le Bungalow, elle courra de suite en direction de la balançoire que Cage avait construit pour elle, attacher à un palmier. Ils jouèrent pendant des heures et taquins comme ils pouvaient l'être l'un envers l'autre, ils terminèrent habiller dans l'eau de cet océan bleu turquoise. trempés et fatigués, ils prirent chacun leur douche et commandèrent ensuite des pizzas. Le temps passaient tellement vite quand elle était là, que cela en devint affolant ... L'éternité lui semblerait même "courte".

Pour clôturer cette journée, ils allèrent se promener sur la plage et ils se racontèrent les derniers "potins" qu'ils avaient à se dire. Nana dans ses bras, il lui expliquait que maintenant, il avait arrangé pleins de voiture, qu'il avait fait tel ou tel sport, qu'il lui avait acheté sa combinaison de plonger pour qu'elle vienne avec lui voir les profondeur de l'eau. Et elle, la petite princesse lui raconta qu'elle avait eut de jolie notes à l'école, qu'elle avait quitté un Flynn pour un autre, qu'elle avait 37 nouvelles robes oO .... Tout un tas de futilités que Cage ne considérait pas comme tel, tout ce qu'elle pouvait lui dire était de la plus haute importance, tout ce qui la concernait l'était. Elle s'était endormie dans ses bras et Cage décida d'entrer. Il était tard en plus, si Zoey apprenait une telle chose, elle lui en voudrait certainement mais c'était les vacances ... Ils allaient en profiter un maximum.

En ce moment précis.

Ils entra chez lui et tomba nez à nez avec Moéra qui était dans son canapé entrain de se ...saouler ?! ... Il fit un chuuuuut avec son index sur les lèvres et alla mettre sa princesse dans son lit à lui. Il enleva ses petites chaussures, ses chaussettes, posa convenablement l'oreiller en dessous de sa tête et la borda comme un papa aimant le ferait. Un doux baiser sur son front et il lui murmura un "bonne nuit". Il alluma une petite veilleuse et sortit de la chambre ... Oui, Nana avait peur du noir Rolling Eyes et il se rendit au salon. Il regarda MOMO et lui piqua son verre pour lui en boire une gorgée et s'affala à ses côtés.

_ Soucis ? Ou juste tes hormones qui te travaillent ?

Il tourna la tête vers elle alors qu'il buvait une gorgée de vin ... il regarda la bouteille sur la table et rumina, c'était un de ses meilleurs vins qu'il gardait pour les grandes occasions. Il avait envie de lui dire quelque chose mais il remarqua à son visage que ce n'était certainement pas le moment .... elle avait l'air vraiment soucieuse ....

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1008

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Jeu 11 Aoû - 10:35

Moéra toujours dans le canapé, entendit arriver Cage de loin, il était avec Valentina.
Elle fit tourner le liquide doré dans son verre et releva un regard légèrement agacé vers son ami qui portait sa petite princesse dans les bras, il lui fit signe de ne pas faire de bruit,
Ho ça va hein, elle n’était pas débile tout de même, comme si elle allait hurler et faire des folies alors que la petite nana dormais paisiblement.
Elle lui parla par pensée.

Franchement tu me prends pour une débile, Thurner ?

C’est que Moéra était en panique, même si a l’extérieur rien de se laissait ressentir, a l’intérieur il y avait un volcan en ébullition, rongée par l’angoisse.
Le temps qu’il aille coucher et border la petite Moéra avait essayé d’appeler Ian encore une fois, mais c’était toujours la même chose, son cœur qui cognait fort quand elle entendit la voie de son homme puis la déception quand elle se rendit compte qu’en fait c’était le répondeur encore une fois.
Moéra vida son verre et se servi a nouveau, bof de toute façon Cage avait un tas de bouteilles dans sa cave il n’allait pas râler pour ça tout de même.
Les pas de Cage ce firent entendre et elle ne bougea pas, attendant qu’il vienne et lui pique son verre, elle grogna légèrement puis se posa plus profondément dans le canapé et installa ses pieds sur la table du salon, la tête bien enfoncée dans le dossier elle regardait les plafond, soupire avant de tourner son regard vers Cage et répondre a ça question.

Soucis…..
Mais il va falloir que tu me prennes pas pour une folle
.

Elle se racla la gorge et se lança dans son explication des faits, se relevant et marchant à grands pas autour de la table du salon.

Ce matin je me suis disputer avec Ian, bon soit tu vas me dire, mais encore…..
Après je suis partie rejoindre Edo pour prend un café, puis je suis rentrée.

Excuse-moi !
C’est que Cage avait les pieds dans son chemin autour de la table

Ian n’était pas a la maison, il ne m’a pas laissé de petit mot, j’ai donc décidé de l’attendre, j’ai fait des longueurs dans la piscine… et après toujours pas de Ian.
J’ai regardé la télé me disant qu’il allait renter… mais toujours rien.


Au fils des explications de Moéra sa voie se fessait de plus en plus aigüe

Je lui ai laissé téléphoner mais je tombe sur sa messagerie…. Je lui ai laissé des messages et rien.
Pas de nouvelles.


Elle s’arrêta de tourner autour de la table de salon et releva un regard grave vers Cage, toujours installé dans le divan, elle se rassit a ses côtés, lui choppant a nouveau son verre le bu d’une traite.
Avant de plonger un regard limite mêler de stress de panique et d’angoisse verre lui.

Je crois qu’il est arrivé quelque chose de grave.
CAGE !!


Elle l’attrapa par les épaules et le secoua comme un prunier.

Cage fait quelque chose.

Elle le lâcha le laissant tomber comme un sac de pomme de terre dans les coussins du dossier.

Il faut que tu rentre en communication avec lui, c’est pas normale et si tu le choppe dis lui que ça va chier pour lui !!
Enfin non, lui dis pas ça, sinon il risque de pas rentrer.


Elle attrapa la bouteille et bu une gorgée, se frotta la bouche avec sa manche.

J’ai peur Cage, rassure moi je t’en prie.

_________________

❝ TOYBOY & MISSPLACARD ❞
Comme si quelqu'un qui a dépassé l'âge de dix ans pouvait croire qu'on peut subjuguer d'un sourire (si gentil et si chaleureux fût-il) toutes les agressions de l'existence, tout maîtriser quand le bras puissant de l'imprévu vient s'abattre sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Jeu 11 Aoû - 22:32


Faisant pas de loups dans le salon afin de ne pas réveiller la petite, il dit à Moéra d'en faire de même par un signe del'index sur ses lèvres. c'était juste par mesure de précaution mais voilà pas qu'elle vient lui parler dans sa tête et il sursauta de manière assez fort. A peine le talons de ses pieds eut il toucher le sol, qu'il ne bougea plus d'un poil et regarda le regard froncé et la mâchoire serrée son bébé qui dormait toujours paisiblement dans ses bras. Il soupira de contentement, il ne voulait pas lui casser son petit rêve, surtout vu le sourire qu'elle avait aux lèvres mais il n'hésita pas à regarder Mo en secouant la tête, un sourire naissant sur ses lèvres. Elle avait le chic elle quand même de lui faire peur quand il ne fallait pas ...

C'est quand il revint auprès de Moéra qu'il se permit de la regarder quelques secondes avant de s'affaler à ses côtés, lui faisant même faire un petit bond dans le canapé. Légère comme une plume, il pouvait y sauter qu'elle ferait un vol plané au delà de sa rambarde et HOP dans la flotte la momo. Mais il était gentil et pas de mauvaise idée en tête, surtout en voyant sa tête ... il se doutait que quelque chose n'allait pas. Il prit son verre de vin, un grand cru et bénéficia tout de même d'y gouter .... Elle allait tout boire --' et c'est là que leurs regards se croisèrent et il l'écouta attentivement. Il prit un air tellement sérieux que ce qu'il dit ensuite ne se présageait pas du tout ironique :

_ Te prendre pour une folle ? Jamais, tu le sais bien ... C'est pas dans mes cordes de te juger de folle, jamais je ne t'ai vu faire quelque chose qui dépassait une seule seconde le côté sérieux de la chose ... Tu ne me demandes pas grand chose là tu sais ...

Il papillonna des yeux l'air de dire "Oui, je suis sérieux mais c'est quand il termina son verre que son sourire le trahit parce que c'était bel et bien pour cela que c'était sa meilleure amie. Elle était complètement déjantée et tout à la fois ... précieuse par sa manière de voir les choses de façon si terre à terre. C'est en pensant cela qu'il se posa une question "était ce de Moéra qu'il pensait là ... étrange" xD et c'est après cela, qu'elle commença à faire le tour de son Bungalow. Il se resservit un verre car elle ne lui avait pas laisser grand chose et il la suivait du regard ... partout où elle allait tout en ne ratant pas une syllabe de ce qu'elle disait. Une dispute avec Ian, c'était normal ... Oui, connaissant leur caractère, c'était l'inverse qui l'aurait pré-occupé mais quand elle dit qu'elle est allé boire un café chez Edo, il la coupa ...

_ Un café ? Là t'es folle! Et chez Edo ? Je crois qu'il faut t'interner ... Rolling Eyes


Il lui fit un clin d'oeil, c'était ironique en fait parce qu'il ne voyait pas du tout le bout de son problème et se demandait réellement où cela allait atterrir. Bloquant son passsage, il enleva ses pieds de la table car Moéra devait passer devant lui. Sans gêne elle --' mais il les remit aussi tôt ses petits pieds. Pas de Ian, il fit aller son petit regard de gauche à droite en haussant les épaules et dit calmement, pas du tout inquièt :

_ Tu sais, si vous vous êtes disputés, c'est normal qu'il ait besoin de soufflé un petit peu et te faire payer ce qui s'est passé ... c'est rancunier un Hawkins quand il le veut ...

Mais le regard de Moéra était beaucoup plus paniqué que cela et c'est alors qu'il haussa un sourcil et il se fit mais totalement secouer. Son verre termina sur lui, Cage était humide mais n'osa rien dire pour le coup. Il regarda Moéra droit dans les yeux, se demandait en effet si elle n'était pas folle tout compte fait. Elle continuait encore et encore à le secouer jusqu'à ce qu'elle le lâche pour prendre la bouteille pour boire une gorgée. Elle avait tellement été vite pour prendre sa gorgée que Cage tendit un mouchoir mais la manche de Moéra fut plus rapide --'. Bon, une femme en panique dans son salon, a deux doigts de péter un boulon ... Il mit ses fesses convenablement sur le bord du canapé et toussota avant de la regarder, prêt à parler:

_ il est têtu comme une mule, il peut se montrer gamin quand il le veut. Si ça tombe, il est sur le bord d'une plage à boire un verre et il s'est endormit comme un con. Il n'entend pas son téléphone et il rêve d'une femme qui ne crie plus ... Quand un homme se prend la tête avec sa femme, il aime bien s'enfermer dans sa caverne Rolling Eyes et s'apaiser de toutes ses tensions pour après revenir la queue entre les jambes ... Assieds toi et arrête de stresser. C'est votre première grande dispute ... ça devait arriver ...

Il se remit convenablement dans son canapé et but son verre qui était ... vide. Il regarda la bouteille dans la main de Moéra et ne voulut même pas lui demander qu'elle le ressert, elle avait l'air d'aimer donc bon. Puis, elle avait l'air assez Psycho sur les bords pour qu'il tente quoi que se soit, même si il était immortel; il tenait à sa vie xD Il se regarda tout mouillé et soupira, tant pis, il allait faire le crade et se changer après, il avait la flemme là --'

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1008

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Mar 16 Aoû - 10:43

Quand Cage revint de son expédition « dodo sans réveillage » sans avoir fait un mouvement brusque permettant de ne pas déranger nana dans son sommeil réparateur de petite fille à son papa, il revint auprès de Moéra qui fulminait presque à le voir si poser et calme alors qu’elle était à la limite de l’implosion nucléaire.
Il s’assis sur le canapé à ses côté faisant faire a Moéra un petit bon avant de lui piquer son verre de vin.
C’est d’un regard féroce qu’elle le dévisagea, quand il lâcha sa tirade sur le fait qu’il ne la trouverait pas folle, elle savait bien qu’il ne prenait pas la situation au sérieux et pour une fois qu’elle l’était au plus haut point, elle avait qu’une seule envie, c’était de lui faire manger tout les coussins de son canapé, mais ça ne serais pas raisonnable !
Il fallait d’abord qu’il trouve Ian via son esprit, après elle pourrait se débouler sur lui, comme son poto n’était pas la pour subir ses foudres, il fallait bien qu’elle se défoule sur quelqu’un.
Elle ne lui répondit pas et commençait son marathon des explications de sa petite journée et de la sinistre découverte qu’elle avait fait…. son chez elle était incroyablement vide … pas âme qui vivent si on peut dire ça comme ça, vu que son mari et elle était mort mais vivant… la question se pose de savoir si ils ont une âme, mais le sujet n’était pas la –‘.
Mais Cage la stoppa pour la traiter de folle à cause de son café avec Edo, elle fit une grimace et souffla de désespération….

TSSSSS….. Tu m’écoute au lieu de dire des conneries !!
Et non pas chez lui, au Starbucks, on a même prit des Latté caramel c’était super de le revoir… on c’est expliqué comment c’est passé notre année et tout…. Enfin soit je continue.


[

Elle reprit ses explications avant de se remettre en place le plus lourdement qu’elle pouvait dans le canapé lourdement, faisant faire à Cage à son tour un petit bon.
Elle vidait la bouteille de grand cru à une jolie allure et s’était lancer un objectif secret : la vider et vider toute celle qu’elle trouverait dans la cave de son ami tant qu’il n’aurait pas eut un contact avec son mari.
Le Cage n’avait absolument pas l’air affolé quand elle arriva au bout de ses explications, ce qui lui fit froncer les sourcils et sans comprendre pourquoi, elle se mit à secouer le pauvre bougre, elle ne maitrisait plus vraiment ses gestes, tout lui était dicté par l’affolement et la peur panique de ne plus jamais revoir son âme sœur, chose qui pour elle était impossible.

Oui on c’est disputer… mais pas très fort, juste un petit peu… pas grand-chose, une broutille, rien qui le ferais partir de la maison sans laisser de message et sans répondre au téléphone.
Je sais bien comment son les Hawkins…. Merci j’ai eu le loisir de prendre connaissance du mode d’emplois, mais la y a vraiment un truc qui ne tourne pas rond !


Elle s’arrêta enfin de le secouer et bu a nouveau une gorgée de vin, n’en appréciant pas du tout le gout, c’était juste pour se saouler et oublier le fait qu’elle avait l’impression d’être abandonnée… encore une fois, comme le jour ou elle était devenue un vampire et avait tourner le dos à son père.
Mais cette fois-ci elle ne se laisserait pas faire par la fatalité, elle ne la laissera pas lui enlever son mari !!
Elle frotta sa bouche coulante de grand cru a l’aide de sa manche et attrapa le mouchoir que tenait Cage pour se moucher un bon gros coup et lui rendre ensuite.
Elle le regarda s’installer sur le bord du divan pour lui sortir sa psychologie a deux balles.
Moéra le regarda d’abord avec la tête sur le côté, puis fronça les sourcils… qu’est ce qu’une grotte venait faire dans cette histoire ??

Cage j’en ai rien à faire de ta psychologie a deux balles… tout ce que je veux c’est des nouvelles de mon mari… et tu es le seul qui puisse m’en donner alors ne joue pas à ça avec moi.

Elle lui attrapa les joues, comme on attrape les joues d’un gros bébé joufflu

Tu sais que je t’adore, tu sais que je t’aime vraiment de tout mon cœur. Et franchement jamais je ne te demanderais de me payer pour tout ce que j’ai fait pour toi…
Enfin tu sais les coup de téléphone foireux a l’école de nana… les oranges en prison et tout…. Moi je te demande qu’une seule chose, elle est simple en plus, essaye de contacter mon mari… j’en ai besoin.
Au fils des heures qui s’égraine j’ai l’impression qu’on arrache a chaque fois une partie de moi, il faut que je sois sur qu’il ne lui est rien arrivé de grave…. Imagine, ton frère est peut-être en danger et nous on est là à fluter le vin…..


Moéra retourna la bouteille a ses mots, elle était déjà vide la coquine, elle la tendit a Cage qui tenait déjà son mouchoir usagé du bout des doigts.

Est-ce que tu gardes les bouteilles consignée ?
Tu n’aurais rien de plus robuste, whisky, vodka…. Choco pops ?
C’était l’apéritif, passons aux choses sérieuse…


Moéra se leva et sans gène elle alla fouiller les tiroirs et placards sous le regard impassible de Cage, c’est a ce moment qu’elle fit une petit découverte.

Et ben monsieur Thurner, tu m’avais caché ça !!

Elle sorti un gros pétard d’un tiroir avec un sourire limite de psychopathe.

Je sais pas pour quelle occasion tu le gardais celui la, mais je te jure que si tu n’essaye pas de le contacter de le fume en moins d’une minute !!

Elle releva les sourcils par deux fois avant de faire passer le pétard rouler sous son petit nez en aspirant les arômes délicats.

Je ne voulais pas en arriver la mais tu m’oblige a le faire Cage, et je sais que tu ne me suivra pas puisque nana est la, je serais obliger de le fumer seule et après tu en subira les concéquances.
Dis-moi juste si il va bien et ça me suffira… s’il te plait…


Elle reposa le pétard et s’approcha de Cage, limite elle se mit a genoux pour l’implorer.

Je ferais tout ce que tu veux…. Ne me laisse pas comme ça dans le doute !


_________________

❝ TOYBOY & MISSPLACARD ❞
Comme si quelqu'un qui a dépassé l'âge de dix ans pouvait croire qu'on peut subjuguer d'un sourire (si gentil et si chaleureux fût-il) toutes les agressions de l'existence, tout maîtriser quand le bras puissant de l'imprévu vient s'abattre sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Mer 17 Aoû - 10:09

Le regard que lui lança Moéra lui fit faire les gros yeux,il devint tout penaut comme si une engueulade venait de lui tomber sur le coin de la gueule. Il garda néanmoins le verre de vin en main et but une gorgée de ce liquide tout restant méfiant sur la suite. Il y avait toujours uns scoupette qui partait avec Momo, son crâne avait déjà bien subit et il savait qu'avec un verre en bouche, elle ne le ferait pas Rolling Eyes => Technique anti-claque ça xD.
Ensuite, elle partie en balade dans son Bungalow pour lui expliquer ce qu'il y avait dans sa petite tête. Bien sûr, Cage l'écouta mais il ne voyait pas où elle venait en venir. Elle cita Edo et un café dans sa phrase, et il trouva ça extrêmement foufou --' et il lui ne fit la remaque. A sa réponse plutôt piquante, il leva les yeux au ciel ...

_ Non mais arrête de tourner autour du pot ... C'est chiant quand tu fais ça xD
C'est alors qu'elle dit ce qu'elle a fait avec Edo et il leva les yeux au ciel, juste parce qu'il aimait pas ces rapprochements; Il était un peu jaloux Rolling Eyes , c'était sa Momo xD ( et ça commence xD). Elle repartie dans ses explications et Cage ne vit pas venir le petit bond qu'il fit. De justesse, il rattrapa cette goutte de vin qui sauta de son verre oO. Sa main vit un mouvement de vague pour que pas une seule goutte ne tombe sur son canapé, et soupira de soulagement quand le contenue revint dans le verre. c'est que le vin, c'est de la Mer*e à rattraper quand même sur du tissus. Moéra parlait encore et encore, et entre deux paroles buvait à pleine bouche son vin. Elle faisait même couler des gouttes sur la commissures de ces lèvres, et il se disait " 50 cent qui coule ... quel gaspillage" xD Il tenta de la rassurer mais Mo était vraiment en panique, et Cage devint un peu plus sérieux quant à ce qu'elle disait:

_ Mais laisse le râler un peu dans son coin, il peut durer des jours et des jours à faire la gueule. Le record, c'est deux mois et demi avec moi ... Alors hein, il ne tiendra pas une semaine avec toi ...

Il ne s'inquiéta pas le moins du monde en fait, Ian ne partirait jamais, il en était certain. Elle le secoua et il était remplit de vin de partout, lui qui avait fait un exploit avec son verre de vin, le voilà LUI, impossible à récurer ... Sa chemise était foutue. Tant pis, qu'est ce qu'on ferait pas par amitié hein. Il lui tendit un mouchoir alors qu'elle pleurait et il lui frotta le dos doucement pour la calmer, mais il NIA le mouchoir qu'elle lui rendit .... " Merci mais ta morfle, tu te la gardes hein --'", lui dit il en pensée. Il lui expliqua dont le phénomène de l'homme et sa grotte, mais elle ne voulait rien entendre. Pire même, elle lui attrapa les joues, choses dont il en avait une sainte HORREUR. Il se laissa faire parce qu'il était inconcevable de contrarier une femme "malheureuse", dans le genre soumis; il n'y avait pas mieux. Elle alla au vif du sujet en commençant par lui dire qu'elle l'adore et ça, ça puait. Il la laissa terminer mais sa demande vint carrément le clouer sur place. Il ne pouvait pas sonder son esprit, il ne le voulait pas ... Il se détacha de ses mains, finit de rigoler oO et regarda Moéra.

_ Un an, plus d'un an que je n'ai pas sondé son esprit Mo, tu crois que du jour au lendemain, je vais aller frapper et il va me laisser entrer ?Je ne sais pas si c'est une bonne idée ...

Il était peut être avec Zoey oO et si c'était le cas, il pèterait un plomb --' Mais le reste de ses paroles le fit "succomber" et il releva son regard vers elle, avec la fatalité que de succomber à la demande de sa meilleure amie. Il la regarda longuement et finit par dire

_ C'est bon ... je vais essayer mais ne t'attends pas à ce que je fasse des miracles ...
Il se mit en condition parce que sa demandait quelque chose d'énorme quand même surtout ne sachant pas où il était le coco là. Mais Mo vint l'extirper de sa concentration avec un pétard. Elle avait tout gagné elle, parce que maintenant, il avait envie de fumer. Il arqua un sourcil:

_ Tu l'as trouvé ou ?

Son esprit alla directement vers Nana qui dormait paisiblement parce qu'elle ne voulait pas qu'elle voit son papa fumer de l'herbe. Il regarda le joint et regarda la tête bouffie de Moéra, et il savait que quand on était pas bien, un petit bédo ça faisait du bien. Il lui lança un briquet et lui dit:

_ Fais toi plaisir mais fume pas tout parce que c'est de la bonne bébé (xD) et elle risquerait de te nier des neurones plus vite que prévu, déjà que tu n'en as pas des tonnes .... Rolling Eyes

Il riait sur le coup mais il ne voulait que Mo fume cette Mer*e, elle était trop "saine" pour faire une telle chose en fait. Il la regarda sous sa menace qui en était belle et bien une, et finit par dire Allé ferme là maintenant, je vais essayer ... . Il ferma les yeux et trouva la porte avoisinante son esprit que poto prenait régulièrement il y a un an d'ici. Mais c'était fermé, il força le passage, encore plus et dit même son prénim " Ian ? ... Il fronça les sourcils car quelque chose n'allait pas, c'était bizarre. Ses sourcils froncés, il ré-essaya encore et encore, il prit beaucoup de temps mais rien ... il ouvrit les yeux trouvant cela même suspect et dit d'une vois lasse ...

_ Rien ...

Il réfléchissait et se demandait tout à coup, où il pouvait être le poto ....

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1008

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Ven 19 Aoû - 12:06

Moéra tournant autour de la table de salon se dit que si elle continuait dans son délire de petits tour elle allait finir par creuser une tranchée dans le plancher en bois de bambou de son ami, il fallait qu’elle s’assoit , elle se posa donc lourdement au côté de Cage, pour lui rendre le petit bon qu’il lui avait fait faire en venant s’assoir quelque minutes plus tôt et lui voler son verre par la même occasion.
Elle lui rabâchait que ce n’était pas normal, que son mari ne serait pas parti comme ça sans lui donner des nouvelles, mais Monsieur Thurner ne voulait rien entendre, lui-même persuadé que Ian était parti râler dans un coin, peut-être même cuver sur une plage…
Ce n’était pas possible, Moéra était une femme et c’est bien connu, les femmes ont un 6ème sens et même parfois un 7ème et même … enfin voila c’est clair quoi, c’était une femme et une femme sais tout et contrarier une femme n’était pas bon pour le petit Cage, qui n’avait pas l’air au courant des risques encouru.
Moéra fit une litanie a Cage, sur les choses qu’elle avait fait pour lui et pata pi et patata… sérieusement, elle avait fait toutes ses actions sans avoir d’arrières pensées, sans attendre quelque chose en retour mais elle devait travailler le Cage au corps, lui faire du chantage affectif quoi qu’il accepte de sonder l’esprit de son fréro, et si ça ne marchait toujours pas elle avait le bédo en otage !!
Cage lui sortit un argument tout pourri du style, ça fait un an…. Na na na.

Elle fit des grimaces avec ça bouche et leva sa main pour former un bec de canard et parler en même temps de Cage.

Ouai c’est bon, ça va, je sais que ça fait longtemps, mais tu ne risque rien a essayer tout de même.
Tu fairai même pas sa pour moi
« petit mine tristounette » ta petit momo qui es en détresse ?
Je croyais que tu étais mon meilleur ami.


Moéra le regarda avec la lèvre inférieur bombée, limite les larmes aux yeux, elle se dit qu’elle était trop douée, il faudrait peut-être qu’elle prenne des cours de théâtre.
Elle eu tout de même un petit sourire en coin quand elle vi que son ami était en train de faillir et frappa dans ses mains quand il lui dit qu’il allait essayer.
Elle faisait rouler le joint entre ses doigts, et fut étonnée quand Cage lui dit qu’elle pouvait s’en donner a cœur joie, ce qu’elle ne fit pas, surement qu’elle ferait un bad trip vu l’était psychologique dans lequel elle se trouvait pour le moment… peut-être qu’elle verrait des Ian partout, ou que Cage se transformerais en Ian et qu’elle lui pèterait la tête par erreur… ou pire…. Non fallait pas qu’elle allume ce calumet qui méritait d’être consumer pour une meilleure occasion.

Non, mais même si c’est de la bonne, je ne le fumerais pas…. J’avoue que je l’avais pris en otage et que la comme tu n’en a rien a faire, ça pas comique de le griller sans toi.

Moéra lui mit un petit coup de poing dans l’épaule.

Bon alors tu t’y met champion et arrête de douter de toi comme ça… c’est toi le plus fort, c’est toi le plus beau… tu vas y arriver Thurner…. Donner moi un C, Donner moi un A, Donner moi un G, donner moi un E !
Cage, Cage, Cage.
Bon alors t’y va
!?

Elle regarda attentivement Cage se concentrer, elle fronça même les sourcils, comme si c’était elle qui devait ce vider l’esprit pour pouvoir atteindre celui de Ian.
Elle ne bougea pas limite elle ne respirait pas non plus pour ne pas le déconcentrer, mais elle voyait bien qu’il avait des difficultés a y arriver, elle commençait a paniquer, mais ne respira toujours pas normalement, attendant qu’il ouvre les yeux et lui dise quelque chose.
Quand il les ouvrit, Cage avait l’air perturbé, comme soucieux. Moéra avança ça tête près de lui relevant les sourcils pour lui demander avec les yeux ce qu’il avait vu, si il avait quelque chose, mais il lui dit tout bas un rien….
Ce petit rien résonna dans sa petit tête comme une sonnette d’alarme, ce n’était pas possible, c’était des frères, ils avaient vécu des années ensemble ce n’était pas possible qu’il n’ai rien… le vide intercidérale.

Comment ça rien !
Tu es sur que tu as fait un réel effort ?
Que tu a vraiment essayé ??
Comment c’est possible
?

Moéra se leva et prit ça tête entre ses mains de colère et de panique, elle ne savait pas quoi faire, ni comment réagir, elle ne pouvait pas s’en prendre a Cage qui en fait n’avait rien avoir dans cette histoire de toute façon on dit de ne pas frapper sur le porteur du message, Cage n’était que l’intermédiaire entre Ian et elle.
Moéra grogna et fit un effort considérable pour ne pas s’arracher les cheveux.

Bon puisque tu t’en fou de toute façon et que tu pense qu’il reviendra je me tire.
Merci quand même !
Tu me prends pour une folle furieuse qui pète un plomb parce que son mari est parti mais moi je sais qu’il ne partirait pas comme ça !


Elle poussa Cage et sortit de la pièce furieuse,


mais prit bien soin de ne pas faire trop de bruit tout de même, elle ne voulait pas réveiller nana qui dormait paisiblement à l’étage.
Elle jeta un dernier regard au pauvre Cage qui n’avait fait que ce qu’elle demandait mais n’avais pas répondu ce qu’elle voulait entendre, a savoir,

ne t’inquiète pas il est sur une plage il cuve tout l’alcool qu’il a bu.

Non il lui avait répondu Rien et ça, ça n’allait pas du tout a Moéra, qui sorti de chez Cage et shoota dans la première poubelle qu’elle croisa, elle s’envola dieu sais ou et c’était le dernier de ses soucis, elle entendit juste un AIEUUUU au loin, Moéra releva les épaules et couru jusque chez elle ou elle se réfugia sous a couette.
Elle y resta 2 jours, sans bouger, boire ou manger…
Epuissant tout ses stocks de bouquins, mots croisées en tout genres qu'elle n^'arrivait même pas a finir trop préocupée par l'absence de son mari.


n’osant pas sortir de chez elle, au cas ou Ian rentrerait, mais après 48heures, prenant son courage à deux mains et rassemblant les dernières forces, se leva.
Il fallait qu’elle le retrouve, il fallait que Cage essaye encore… elle espérait qu’il ne lui en veuille pas trop d’être partie comme une idiote de chez lui 48 heures plus tôt, elle allait s’excuser et lui demander d’essayer encore… parce que la ça fessais 3 jours et que franchement si il ne s’inquiétait a présent c’est qu’il y avait un stude !!
Moéra se traina jusque devant chez Cage une nouvelle fois

_________________

❝ TOYBOY & MISSPLACARD ❞
Comme si quelqu'un qui a dépassé l'âge de dix ans pouvait croire qu'on peut subjuguer d'un sourire (si gentil et si chaleureux fût-il) toutes les agressions de l'existence, tout maîtriser quand le bras puissant de l'imprévu vient s'abattre sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Mer 24 Aoû - 22:33

Il ne voulait pas entrer dans l'esprit de poto, c'était comme entrer dans une chambre qui n'avait pas été rangée depuis une année. Trop d'informations, tue l'information ... Et si maintenant, il tombait sur des images de Ian avec une de ses ex et qu'il se trompe en disant à Moéra qu'il la trompait hein ? Elle y avait pensé à ça ? ben non, ça elle y pensait pas ELLE et puis, i il revoyait Zoey entrain de je ne sais faire quoi ? oO. Il était catégorique, il ne voulait pas même si il le disait d'une manière quelque peu sympatoche mais elle ne lacha pas le morceau puisqu'elle sortit le grand jeu qui faisait que Cage était obligé de céder. La lèvre bombés et les yeux mouillés --' Put*in, mais il était dans une belle Mer*e avec toutes ses femmes qui se la jouait juste pour le manipuler ... c'était si facile que ça ? A croire, le grand Cage n'était plus ce qu'il était, il se faisait manipuler comme jamais ... Il releva le coin de l'oeil vers elle et regarda ensuite ailleurs. Comment dire non ? Il se releva et s'énerva mais complètement parce que jouer sur les sentiments, c'était PETIT xD

_ Put*in Hawkins, tu me fis mais royalement CHIER!

Hausser le ton de la voix et dire une petite insulte, ça voulait dire simplement que voilà, oui il avait céder à son caprice mais non, il ne courrait pas vers elle pour lui faire un poutou sur le front pour qu'elle sèche ses larmes. Il était sensible le Cage --' ... et surtout très con. Il la regarda toute heureuse pour le coup et prit un coussin pour lui balancer dans la face, et se croqua la nuque, s'apprêtant à entrer en terrain miné ... Ouai, parce qu'il ne voulait pas voir des choses qu'il ne voulait pas voir. Elle lui parla du joint et il lui dit un signe de main qui voulait dire "tais toi" mais comme elle ne le fit pas, il arrêta toute concentration et se retourna vers elle, exaspéré

_ Non mais t'a pas envie de te taire deux minutes là, tu vois pas que je suis occupé à jouer Au Gps avec l'esprit de ton mari ?! --'

Il la regarda vraiment l'air de dire, fais attention que je n'arrête pas tout. Il tenta de se frayer un chemin, et il ferma les yeux durant de longues minutes pour tenter d'atteindre Ian. Mais rien, il re-tenta, c'est que voilà de toute façon il savait qu'il allait devoir forcer un petit peu pour dire de lui défoncer cette porte barrer depuis maintenant un an .... Ses sourcils se froncèrent et même des gouttes de sueur lui perlaient sur le front What a Face ...FUCK! Il se retourna vers elle et murmura un "Rien ... Même Cage se demandait ce qu'il se passait parce que d'habitude avec un peu de force, il y arrivait. Facile de faire tomber de barrières entre deux personnes qui ont constamment été liées ... Mais là, il se prit THE orge dans la gueule. Il se fit totalement croquer la nuque avec les mains de Momo qui le tenaient fermement et il la regarda, n'osant rien dire ... A deux doigts de se pendre en fait. --' . Il se fit complètement poussé et il se protégea de ses mains en avant, c'est qu'il avait une folle furieuse en face de lui là ...

_ non mais si il ne veut pas de moi, je sais rien Faire Mo' !!!!!!, dit en esquivant ses coups et c'est là qu'elle sortit de la maison rouge de rage. Il alla la rejoindre sur le pas de la porte mais elle était déjà bien loin. Il passa sa langue sur ses lèvres, légèrement chamboulé de sa réaction car si elle s'énervait comme cela, c'est qu'il y avait des raisons ... Elle se droguait oO Non, il y avait des soucis avec Ian et le fait qu'il ne sache pas lire dans son esprit, le prouvait à Cage aussi. Il ferma la porte et deux jours passèrent, Cage essaya à nouveau d'entrée dans l'esprit de Ianou, entre temps, il alla ramener Nana chez Zoey, et c'est le trajet du chemin, qu'il sentit une vibration se faire dans sa tête. Il fut tétanisé car elle était froide, extrêmement froide et il en eut même la respiration coupé. ça venait de loin, et c'était extrêmement fort. Devant la porte de son Bungalow, il se tint au petit banc car un message vint d'apparaitre dans sa tête, des plus effroyable quand à la sensation qui en dégageait. Il regarda autour de lui et entra de suite chez lui pour ne pas qu'on remarque que quelque chose n'allait pas et il put enfin écouter ce qui tentait de s'immiscer dans son esprit ....

Dis lui que je ne reviendrai jamais,
dis lui que tout est finit.
Dis lui de me considérer comme mort.
Dis lui de tout oublier ....

Cage ouvra les yeux à la suite des derniers mots et il saignait du nez oO , comme si le message était extrêmement lourd, comme si il venait d'ailleurs. était ce une colère mal gérée ? était ce Ian ? C'était sa voix, c'était son intonation ... Pourquoi voulait il tout quitter ? Pourquoi briser se mariage tant voulut ? Pourquoi le laisser lui ? Pourquoi tout abandonner. Il n'arrivait pas du tout à croire ce qui venait d'être dit, il n'arrivait pas à croire que poto disparaissait ... Il se releva tant bien que mal et sentit Moéra arriver. il bloqua de suite son esprit au sien, et regarda la porte avec panique. Qu'allait il bien pouvoir lui dire, qu'allait il faire ... Il souffla entre ses dents alors que le vide de Ian commençait à faire effet et Cage, intérieurement était en colère, Pourquoi .... Il ouvrit la porte et vit une Moéra en décomposition, et c'est là qu'il pencha la tête, en la regardant, n'arrivant toujours pas à croire ce qu'il allait devoir faire et lui murmura ...

_ faut que je te parle ...

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1008

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Jeu 25 Aoû - 9:58

Après être partie de chez Cage, Moéra passa 2 jours à se trainer chez elle telle une âmes en dérive avec une affreuse sensation, elle était redevenue la personne qu’elle était avant que Ian ne la sauve de son éternité.

Airant dans les couloirs si vide de sa maison, marchant le long du interminable coulour qui menait a sa chambre laissant sa main se trainer doucement sur le mur avec une sensation galcée sur le bout des doigts.
Cette grande maison vide de cris d’enfant et a présent vidé de la lumière de sa vie avait des allures de couloir de la mort dans le quel elle était enfermée jusqu’au moment ou son mari réaparaitrait et que le gout de la vie reviendrait éveiller les sens de Moéra qui ne ressentait plus la faim, ni la soif, tout ce qu’elle voulait c’était attendre le retour de son coeur, après tout comment peut-on survivre alors qu’il vous manque la moitié de votre être ?
Couchée sur son lit, elle ressassait inlassablement les moments qu’elle avait passer avec lui, les yeux clos et un léger sourire aux lèvres lorqu’elle le voyait apparaitre dans ses songes, des rêves dont elle ne voulait pas se reveillé.


Elle le voyait à nouveau ouvrir la porte de son placard.
Tout bruler, mais avec cette lueur de bonté au fond de son regard bleu azur, cette douceur et tendresse qu’il avait cherché à caché avec succès à presque toute les femmes qu’il avait connu mais que Moéra avait déceler des que ses yeux d’ébaine avait affronter l’océan infini des siens.
Le moment ou elle l’avait enduit de crème Biafine à sa façon
Les douches qu’ils prenaient ensemble.
Leurs batailles d'oreiller a la fonçon des vampire digne de se nom.
Leurs retrouvailles dans le garage de fréro après une de leurs première grosse dispute, et le capot de la voiture de cage qu'ils avaient baptiser de leur amour charnel pour conclure leur réconciliation.
Les cauchemars qu’elle fesait, il était la pour la sortir de ses rêves tourmenté
Quand il lui avait parlé de Carly et aussi leur petit déjeuner nues, les moments qu’ils avaient passé a Hallow… la découverte de son passé et des personnes qu’il connaissait.
Leur partie de kicker, son nom gravé sur la cabane de leur enfance à Lui et à ses potos et leur voyage en Amazonie.
Sa demande en mariage couché l’un sur l’autre sur fond de soleil couchant.

Tout ses songes, elle ne pouvait s’en défaire et pourtant il fallait réagir, il lui avait promis que jamais il ne la laisserait, qu’il ne pouvait vivre sans elle… qu’elle devait lui faire confiance, ça avait prit un certain temps mais elle fini par faire tomber tout les barrières qu’elle avait dressé avec le temps pour ne plus souffrir de l’amour.
Elle lui avait accordé sa confiance et toute son âme appartenait a présent a cet homme qui avait disparu depuis bien trop longtemps.
A l’aube du 2ème jour Moéra soupira avec difficulté, depuis qu’il n'était plus la, elle ne pouvait respirer pleinement, comme si une chose se déchirait à l’intérieur d’elle à chaque fois.
Mais forte de ses idées et persuadé à présent qu’il ne pouvait pas être parti volontairement, Elle rassembla toute son energie et se leva, ne prenant pas la peine de se laver, elle sortit de chez elle, décidée à faire des excuses a Cage pour son départ de furie et à lui demander de bien vouloir reprendre contact avec Ian… si il n’y arrivait pas elle partirait à sa recherche et même si elle devait remuer le ciel et la terre toute entière elle le retrouverait.

Moéra sortit de chez elle, ne refermant même pas sa porte d’entrée, se dirigeant avec toute l’ardeur qu’il lui restait encore vers le Bugalow de son meilleur ami, son fare éclairant sa route dans le brouillard dans le quelle elle évoluait depuis 2 jours, son esprit vagabonda vers celui de Cage, mais il lui avait refuser l’accès… tant pis elle voulait le prévenir avant d’arriver, il aura la surprise de son arrivée, mais ce fut Moéra qui fut surprise quand elle fut sur le pas de la porte et que celle ci s’ouvrit aussitôt sur un Cage étrangement blanc, une petite goute de sang perlant sur le bord de sa lèvre suppérieur.

Moéra fut d’abord paniquée de le voir comme cela, parce qu’il en avait bavé le Cage cette année , elle se remémora le moment ou elle l’avait trouver couvert de son propre sang, les veines mise a nue.
Elle jeta un regard subtil sur les poignets de son ami et fut soulagée de les voir intacte, s’approchant rapidement de lui, le regardant d’un air anxieux.

Cage, tu vas bien ?

Elle frotta la petite goutte de sang sur le haut de sa lèvres avec son pouce et fronça les sourcils.

Tu te sens bien ?
Viens t’assoir, tu veux boire un truc.
Qu’est ce qu’il se passe ?
Nana va bien ?
Et Zoey ?


Ses lèvres avaient été plus rapide que sa conscience et se mordit les mordit pour les punirs après avoir évoqué le nom de Zoey, elle savait pertinemment que Cage était encore fou amoureux d’elle et que rien ne pourrait changer ça.
Elle l’installa dans le canapé et alla chercher un verre d’eau pour qu’il se désaltère et se remette de l’émotion qu’il avait du vivre, parce que vu sa tête ça n’était pas une bonne nouvelle.
Et tant pis pour la raison qui l’avait guidée ici ce matin, elle s’assurrerait que Cage allait bien, ne lui demanderais pas de communiquer avec Ian, elle partirait a sa recherche, comment pouvait elle demander une telle chose a son ami alors qu’il avait pas vraiment l’air d'être dans son assiètte.
Moéra s’assis auprès de Cage lui tendant le verre et lui sourit tendrement.

Aller va y raconte moi tout.



_________________

❝ TOYBOY & MISSPLACARD ❞
Comme si quelqu'un qui a dépassé l'âge de dix ans pouvait croire qu'on peut subjuguer d'un sourire (si gentil et si chaleureux fût-il) toutes les agressions de l'existence, tout maîtriser quand le bras puissant de l'imprévu vient s'abattre sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Lun 29 Aoû - 22:19

Alors que son esprit s'ouvrit enfin à celui de Ian, il y eut une mêlée des plus vraissemblables, des plus grotesques. Ian qui lui disait ouvertement qu'il ne reviendrait pas et Moéra qui se ressassait des souvenirs d'antan qu'elle avait vécu avec son bien aimé. Il n'en pouvait plus, trop d'information l'ensevelissaient, trop « d'émotions » le perturbait. Tout venait à le mettre dans le chaos le plus total. Il secoua la tête, tout en essayant de chasser les idées de Moéra pour se concentrer en vain sur cette voix si froide et hargneuse, lui dire qu'il ne le reverra plus jamais. Pouvait il y croire ? C'était incongru, et ses deux mains vinrent se plaquer contre ses tempes pour taire toutes ses voix qui s'étaient rassemblées pour ne former qu'un brouhaha des plus tonitruant. C'était difficile comme situation car même si il avait l'habitude que de lire dans les pensées de Moéra, cela faisait une « éternité » qu'il n'en avait pas entendu autant.Son nez saigna, et à genoux il tomba. Les barrières étaient extrêmement solide et même à coup de marteau, Cage ne pouvait pas pénétrer dans l'esprit de son « frère ». c'était la première fois que lui n'y arrivait pas, et un malaise le submergea. La voix se calme et son esprit s'adoucissa. Quelle était ce donc ce froid que son esprit avait ressentit ? Il se releva tant bien que mal suite à l'écho des pas de sa meilleure amie qui résonnaient sur le ponton qui menait à son Bungalow. Il avait la totalité de ses poils redressés, et des gouttes de sang trônaient sur le sol. Mais sans attendre, il ouvrit la porte et tomba nez à nez avec elle. Son regard était livide, il était porteur d'un message douloureux. Cage avait toujours eut bon dos pour ce genre de situation, c'était toujours lui qui devait tenter de gérer les plus horribles situations que ses amies pouvaient vivre. Mais ici, c'était tout autre, car à il venait d'apprendre que son frère ne reviendrait plus et il allait devoir briser le cœur de sa seule véritable amie dans cette ville. Sa voix se noua dans le fond de sa gorge, impossible d'articuler deux mots tellement il était innondé par une certaine peur. Cage avait peur, juste parce qu'il ne supportait pas « briser des coeurs ». Moéra paniqua à sa vue, et il regarda en même temps qu'elle ses poignets. C'était peut être une hallucination ? Mais il n'avait pas eut mal cette fois ci, c'était sa tête qui avait empatit d'une certaine inondation vocale non maitrisable, annonçant un événement plus que fâcheux. Il se fit porter dans le canapé et Cage tenta de se dépêtrer des mains de Moéra …

_ Mais arrête, je vais bien … je dois te parler ….

Elle arriva avec un verre d'eau et il le déposa sur la table tout en devenant nerveux de cette « compassion » qu'elle avait à son égard et qu'il n'avait pas lieu d'être. Il avait envie de se fâcher, de lui dire « tais toi bordel » mais il en était presque incapable, parce qu'il se devait de ne pas l'agresser, de ne pas la mettre tout de suite dans un bain d'effroi. Ce qui allait suivre était au cœur même de ce qu'il ne voulait pas. Le regard ténébreux de Cage parcoura les traits de Moéra, cela devait faire des heures qu'elle n'avait pas dormit, des heures qu'elle devait se demander où était son mari, des heures à le pleurer sans savoir quand est ce qu'il allait rentrer. Il pencha doucement la tête, parce que son sourire tendre le désarma complètement, il n'allait jamais y arriver .. Jamais. Il souffla entre ses lèvres et attrapa les mains de Mo tout en les caressant de ses pouces. Il préparait le terrain, certes prévisible. Elle lui avait parlé de Zoey mais il en fit nullement attention, préférant ne pas y penser sur le moment. Il ne pouvait pas y penser , il devait surtout penser à sa meilleure amie qui avait besoin de lui … Elle ne le savait pas encore et c'est pour cela, que très peu sur de lui, il se lança …

_ Mo … Je ne sais pas comment te dire ça. J'ai été reconduire Valentina chez elle, je suis restée là bas un petit temps et quand je suis rentré, j'ai eu une voix qui est venue dans ma tête.. Il lui fit un signe de main pour qu'elle ne saute pas de joie ou autre, non, il ne voulait pas créer de fausses illusions et c'est bien pour cela qu'il reprit sa conversation aussi tôt.C'était Ian … Il m'a dit qu'il ne reviendrais plus …

Le regard très intense de Cage se cramponnait à celui de Moéra, il ne voulait pas qu'elle le lâche. Il voulait qu'elle s'y accroche comme une bouée de secours sur un bateau en détress. Il ne voulait pas qu'elle pleure, il ne voulait pas la voir mal, il ne voulait pas qu'elle souffre. Il tenait ses mains entre les siennes, il les serra avec douceur.

_ Je suis là …Je suis là Moéra, et je n'en sais pas plus de ce que je viens de te dire … , il perdait littéralement pieds. Son regard ne changea pas de direction, il ne voulait pas l'enlever, c'était la seule épaule qu'il était en mesure de lui donner en cet instant précis.



_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1008

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Mar 30 Aoû - 9:41

Moéra était arrivé chez Cage et c’est un homme étrange qui lui ouvrit la porte.
Cage avait l’air abattu ou plutôt perdu, il était blanc comme un linge et perlant de sueur et de petite goutes de sang s’étalait a terre et sur la lèvre de son meilleur ami.
Elle réagit au quart de tour et l’emmena dans le canapé pour qu’il reprenne ses esprits, il devait avoir eu un sale coup ou une mauvaise nouvelle pour avoir un teint pareille.
De suite elle couru lui chercher à boire mais Cage avait l’air de ne pas vouloir qu’on s’occupe de lui, bon ça c’étais pas nouveau… mais Moéra ne pouvait faire autrement que de prendre soins de lui, il avait été l’instrument de sa métamorphose et c’était un peu grâce a lui si elle avait rencontré son mari.
Elle l’avait détesté et maintenant elle le chérissait comme la prunelle de ses yeux, comme quoi la frontière entre l’amour et la haine était véritablement très étroite.
Quand elle revint vers lui avec son verre d’eau , il lui demanda d’arrêter deux seconde de le chouchouter lui affirmant qu’il allait bien, mais elle voyait bien que ce n’était pas le cas.
Il restait calme bien qu’elle avait prononcé le nom de Zoey et une petite lumière d’alarme s’alluma au fond de l’inconscient de la jeune femme, non il n’allait pas bien du tout, elle aurait voulu poser sa main sur le front de Cage, voir s’il n’avait pas de fièvre, vérifier s’il n’était pas victime d’une « hallucination » comme la dernière fois.
Elle se posa dans le divan en face de lui, elle le regarda les sourcils froncés, la tête penchée sur le côté essayant de deviner le problème de son ami.
Il la regardait d’un air ténébreux mais avec une immense tendresse, scrutant ses moindres trait de son visage, si elle ne le connaissait pas elle aurait rougit.
Moéra releva les sourcils et lui sourit pour lui donner le courage de se lancer dans ses explications.
Elle l’écouta lui parler de sa matinée, de nana qu’il avait raccompagnée…. Rien de bien mauvais pour le moment, elle ne pu s’empêcher de se demander ce que Zoey avait bien pus encore inventer pour faire du mal a son ami, elle fronça les sourcils et grimaça.
Ben oui, depuis un petit temps Moéra ne pouvait plus supporter les agissement qu’elle avait avec Cage, elle avait l’impression que Zoey faisait tout pour le détruire encore plus qu’il ne l’était et en tant que meilleure amie officiel de Cage, elle ne pouvait accepter ça, mais bon elle ne disait rien et mordait sur ça chique, tenant tout fois toute cette histoire a l’œil, parce que Cage n’aurait pas aimer qu’elle s’en mêle.
Mais la suite du récit de Cage fit sauter le cœur de Moéra hors de sa poitrine, il avait entendu une voix dans sa tête !
Est-ce que c’était celle de Ian ?
Si oui ça voulait dire qu’il allait bien…
Le signe de la main de Cage stoppa les ardeurs de Moéra qui était déjà prête a faire sauter le bouchon de la première bouteille de champagne qu’elle trouverait, elle resta donc assise et écouta Cage finir sa phrase.

Oui c’était Ian qu’il avait entendu…. Le cœur de Moéra battait plus fort que des tambours un jour de carnaval, mais ce fut surement les derniers battements du cœur de la jeune femme, car la suite n’était pas du tout ce a quoi elle s’attendait.
Cage venait de lui dire que son mari ne reviendrait plus…. Moéra resta quelques instant muette et impassible, durant ces quelque seconde son cœur s’arrêta et ce fut comme si on l’avait placé dans un mixer et qu’un fou avait décidé d’en faire de la charpie.
Elle dévisageait Cage et une panique envahis Moéra, elle ne maîtrisait plus rien, c’était comme si son corps avait décidé de prendre le relais car son esprit était hors service.
Elle lâcha les mains de Cage très vite, comme si elle voulait lui échapper, dans un mouvement de recule elle se leva et sans comprendre pourquoi envoya une grosse baffe sur la joue de Cage.




Pourquoi tu me dis ça…
POURQUOI TU ME MENS !!


Moéra fit quelques pas en arrière, sa gorge se noue et une énorme boule prit possession de ses entrailles.
Elle posa ses mains sur sa tête, répétant inlassablement.

C’est pas possible, c’est pas possible, c’est pas vrai…….

C’est a ce moment que les forces vint à lui manquer et voila que ses genoux ne pouvaient supporter le poids de sa peine qui grandissait à chaque secondes, chaque secondes qui s’égrainaient la rendait de plus en plus consciente de ce que Cage venait de lui annoncer, Ian l’a quittait, il l’abandonnait alors qu’il lui avait promis de toute ses forces qu’il ne le ferait jamais, il lui avait promis de rester a ses côtés coute que coute.
A genoux, sur le plancher de Cage, Moéra se recroquevilla sur elle-même, les mains sur son visage elle laissa échapper un sanglot que pourtant elle essayait de retenir, les larmes suivirent, chaude et salées, elles roulèrent en surnombres sur ses joues.
Elle ne pouvait les arrêter, même avec toute la volonté du monde, tout son univers s’écroulait autour d’elle, comment allait elle survivre, qu’est ce qu’elle allait faire sans la lumière qui éclairait sa vie?


_________________

❝ TOYBOY & MISSPLACARD ❞
Comme si quelqu'un qui a dépassé l'âge de dix ans pouvait croire qu'on peut subjuguer d'un sourire (si gentil et si chaleureux fût-il) toutes les agressions de l'existence, tout maîtriser quand le bras puissant de l'imprévu vient s'abattre sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Mer 31 Aoû - 22:23

Il prenait des pincettes pour lui parler et lui dire ce qu'il avait entendu. ce n'était pas normal que poto soit partit comme ça, ce n'était pas normal qu'il agisse de la sorte. Il s'était marié! C'était un truc complètement IDIOT et lui, y avait succombé car il savait qu'il avait trouvé la femme de sa vie. Pourquoi serait il partit de la sorte ? Même si il n'était pas super présent dans sa vie à lui, Cage en connaissait tout les moindres détails avec Momo (c'est momoche xD). ils avaient l'air heureux et avait même dans l'idée d'avoir un enfant. Persuadé que jamais ils ne se quitteraient, il venait de se prendre une sacrée claque à apprendre toutes ses informations qui venaient de son esprit. Et si il était si sérieux à lui annoncer, c'est parce qu'un esprit ne se trompe pas ... Il avait sentit Ian comme avant mais plus glacial que jamais. Il regardait Moéra avec une énorme douceur, lui prouvant que malgré ce qu'il venait de lui dire, il était présent. Il n'était pas une moitié, il n'était pas un amoureux, mais il était son meilleur ami et il se devait d'être là pour elle alors que sa vie partait en queue de quenouille. Les mains de Moéra lâchèrent très vite et il redressa la tête, il se préoccupait de chacun de ses mouvements en sachant pertinemment que le plomb allait sauté. et c'est là que sa main se répercuta avec force sur sa joue.


Elle cria et il ne répondit pas. Il savait qu'elle le croyait, que jamais de la vie il ne lui mentirait mais il était aussi conscient qu'il devait la laisser exploser sa colère. Elle se releva en disant des mots que Cage ne comprenait pas, la panique était entrain de la gagner. Lorsque l'être que vous aimez ne fais plus partie du jour au lendemain de votre vie, ça causait toujours des douleurs atroce. Il ne put s'empêcher de penser ce qu'il avait fait à Zoey, il y a un an et son coeur se chargea de peine. Ne pouvant pas être là pour elle, pour Zoey, il comptait bien être présent pour Moéra. C'était sa meilleure amie et il était là. Elle s'agenouilla au sol et ses larmes ne cessèrent de couler abondamment. C'en était trop pour Cage, toujours muet, encaissant ce spectacle qui lui trouait le coeur, il se mit aussi à genoux sur le sol et prit délicatement Moéra dans ses bras. Doucement, il la fit venir contre lui, et la berça entre ses bras. Il lui caressait le dos et le temps n'avait plus de limite car ils restèrent comme cela durant de longues heures.

3 mois après ...

Les premiers jours furent difficile et ils l'étaient encore. cage tentait tant bien que mal de lui changer les idées, de lui trouver des occupations. Toutes ses chemises pétées étaient recousues (xD) ainsi que ses calbutes What a Face ... Il ne lui avait pas demandé, elle le faisait d'elle même. Il voulait qu'elle sorte, qu'elle voit du monde mais c'était peine perdue. Ils terminaient toujours devant la télévision à mater un film. Cage avait retiré toutes ses comédies romantiques qu'il possédait, par le biais de Nana qui poussait son père à devenir plus "tendre". Il l'était mais il était d'une impassibilité tellement énorme, qu'elle voulait l'aider --' . Bref, les jours étaient lents mais ils avançaient tant bien que mal avec elle. Cage avait demandé à Anna de déserté les lieux pendant un petit temps, parce que déjà les deux femmes ne s'entendaient pas du tout et puis, Cage voulait pas qu'elle vienne se mêler de toutes ces histoires dont elle n'était pas concerné. Cage emmena quelque fois Moéra au restaurant, à la foire de Palm Bay, au cinéma, même au bowling mais la nonchalance de sa meilleure amie était toujours bien présente. Des heures et des heures de discussions s'étaient immiscées durant leur soirée et bien souvent, ils s'endormaient à deux, dans le lit de Cage avec des réflexions pleins la tête.


Il avait tant de fois refait le monde avec de l'alcool, et parfois des petites herbes illicites qui ne causaient pas beaucoup de mal mais qui donnait juste un peu d'apaisement à l'âme ... Jamais il ne pourrait concevoir quelque chose avec elle, elle était devenu sa soeur et ça, il en avait prit conscience depuis le mariage de Ian et de Moéra. Elle faisait partie de sa famille maintenant, elle étai devenue cette femme dont il ne pouvait pas se passer. les fou rires allaient de bon train aussi, mais vite écourtés quand les états d'âmes pessimismes revenaient au galop. Dans ces cas là, il lui faisait de la soupe What a Face où quand il n'avait pas envie de rester terrer dans la souffrance de Mo, il faisait le con en dansant --' Mais Moéra perdait rarement pieds lorsqu'il s'agissait de son coeur, celui ci était blessé et Cage avait apprit à détester Ian, énormément. Les jours passaient et il ne comprenait pas pourquoi il ne se ramenait pas, pourquoi avoir laisser une femme comme elle sur le côté alors qu'elle était aux yeux de Cage, "parfaite" pour Poto. Il y avait des soirées où il tentait d'entrer dans l'esprit de Ian, lorsque Moéra dormait mais rien ... Il ne pouvait plus, poto l'avait déçut et ne le pensait pas aussi lâche et faible que d'avoir agit de la sorte.

Mais ... Un sms de Zoey vint tout changé. cage regarda Moéra et lui dit :

_ Je vais faire pipi ...

Elle était allongée dans le canapé avec son gros pot de glace, c'était devenu une habitude ça et heureusement qu'elle pouvait mangé comme elle le voulait et son poids n'augmentait pas. Elle serait vite devenu une baleine --' ... L'échange des textos énerva au plus haut point Cage. genre, il se la ramène et chez Zoey. Jamais cela lui serait venu à l'idée que de rentrer chez lui et de venir voir sa femme non ? Non, il préférait aller chez la sienne, enfin, chez Zoey qui n'était plus sa "copine" mais même ... ça le faisait et le pire, c'est qu'elle lui reprochait d'être énervé. Non mais cette psychologie inversée genre, je te mets trois rames dans les dents pour que tu te calmes face à Ian, ça marchait pas ... non, il était grave en colère et cela n'était pas prêt de changer. Il soupira et se demanda si Moéra était prête à le revoir, surtout en sachant qu'elle était censée ne plus le revoir. Put*in vie de Mer*e --' ... Il revint dans le salon et se mit contre le chambranle de la porte en regardant Mo et se demandait vraiment, si elle allait savoir gérer ça ....


_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1008

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Ven 2 Sep - 11:59


Moéra avait mis une grosse baffe à Cage mais ne cherchait pas à comprendre pourquoi, elle ne contrôlait plus ses gestes, elle agissait comme un robot comme si son corps avait enclenché le pilotage automatique, reculant de quelque pas encore choquée que ce qu’elle venait de faire, elle fini par perdre la force nécessaire pour ce tenir debout et fini par s’écrouler sur le plancher de Cage abattue par ce que venait de lui annoncer son meilleur ami, le monde s’écroulait autour d’elle est rien ni personne ne pouvait l’aider, personne ne pouvait dissiper l’obscurité qui était en train d’envahir ça vie.
Elle entendit Cage bouger pour venir se placer a ses côtés, il l’entoura de ses bras, elle se laissa faire, avec la sordide impression que quoi qu’il arrive elle ne réagirait plus, elle ne vivrait plus… a quoi bon !
Ils restèrent, dieu seul sais combien d’heure sur le plancher, Moéra s’agrippant à Cage et pleurant toute les larmes de son corps épuisant tout son stock pour au moins les dix prochaine années et elle fini par s’endormir assommée par sa peine, mais ne lâchant pas son meilleur ami, ne décrispant pas les doigts de son t-shirt.


Les semaines passaient et Moéra n’avait plus quitté le bugalow de Cage, et encore heureux !
Sans lui, elle se serait resté dans sa chambre à rêver de son mari, qui sais elle aurait pu finir par faire une bêtise.
Cage fut au petit soins pour elle, lui préparant de la soupe et la forçant a la manger les soirs ou elle ne voulait pas faire l’effort de se nourrir.


Ils passaient des heures à essayer de refaire le monde, à discuter de trucs vraiment absurdes et finissaient par s’endormir dans le canapé tout habillé.



Il essayait temps bien que mal de la faire sourire mais lui arracher un petit rictus n’était pas chose facile, elle avait l’impression que c’était devenu un défit à relever pour Cage, elle joua dans son jeux, jusqu'à un soir… ou….

Cage décida de boire du Whisky avec elle, ils ne firent pas de quartier à la bouteille, Moéra n’était jamais contre un peu d’alcool, se breuvage avait le don de masquer les blessures encore béantes de son cœur décharné, mais comme tout bon remède il y a toujours le retour de flamme, ses blessures masquées par l’alcool se rouvraient, comme une cicatrice qui se déchire à nouveau, quand le matin elle s’éveillait sobre.
Donc Cage et Moéra était légèrement pompette pour ne pas dire complètement bourrer, mais Moéra eut d’un coup un petit creux, Cage eut une idée sublime….
Pourquoi ne pas mélanger Whisky et Frosties ? (XD cette histoire n’est pas tout à fait vraie!!)
Ils sortirent deux bol, se servirent en céréales agrémentèrent le tout de whisky … Cage prit la première cuillère et en voyant la tête de son ami, Moéra se mit à rire de bon cœur.

Cage prenait le temps et avait beaucoup de patience avec elle,Moéra rechignait à tout ne voulait absolument rien faire mais Cage ne reculait pas devant sa mauvaise humeur ou ses arguments débiles, c’est ainsi qu’ils sortirent quelque fois pour manger au resto ou simplement se promener dans un parc en compagnie de nana ou bien encore aller dans une glacerie et commander un immense milkshake pour deux.


Ils regardaient des jeux stupide, du genre de Pyramide… sortant des mots à la rien avoir ou se tapait les Feu de l’amour l’après midi.

Après 3 mois, Moéra commençait à se demander secrètement si elle de devrait pas finir par rentrer chez elle, mais ne se sentait pas encore prête à entrer dans le dressing de Ian, a sentir a nouveau son odeur, a dormir sur son coussin, pourtant il faudrait qu’elle rentre un jour, elle ne pouvait pas être une assistée pour le restant de l’éternité.
Lors de l’une de leurs nombreuse soirée télé accompagnée d’un plateau t.V Cage reçu un texto qui le rendit étrange, Moéra sentit l’embrouille a 1km à la ronde quand il lui annonça avec maladresse qu’il allait faire pipi…
Moéra lui sourit en enfonçant une saucisse zwan dans la bouche de Cage pour la route….

Ok mais fait vite… c’est bientôt le meilleur passage du film….

Elle le regarda partir avant de retourner son regard vers la télévision et se remettre pleinement dans l’action du film


_________________

❝ TOYBOY & MISSPLACARD ❞
Comme si quelqu'un qui a dépassé l'âge de dix ans pouvait croire qu'on peut subjuguer d'un sourire (si gentil et si chaleureux fût-il) toutes les agressions de l'existence, tout maîtriser quand le bras puissant de l'imprévu vient s'abattre sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6983
LOCALISATION : Avec Poto, surement.
TU FAIS QUOI ? : Mécano

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose, rapidité et force.
MOI:: Arrogant, silencieux, foufou avec poto et un tantinet alcoolique ....

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Ven 2 Sep - 14:06

Cage se rendit dans la salle de bain et échangea des textos avec Zoey qui bien évidement, tournaient à la confrontation. Des reproches, des si, et des là ... Cage était un fière orgueilleux maintenant, et il ne se laissera plus dompter par Silver. Il apprit donc que Ian était de retour, son fidèle "ami". C'était ironique, parce que partir du jour au lendemain comme il la fait en laissant sa femme toute seule, il n'appréçiait pas du tout le geste. A croire qu'il fuyait ses resposabilités. Il ne savait pas quoi dire à Moéra ? Avait elle besoin de le revoir ? Comment allait elle le prendre ? Il se battait chaque jour pour qu'elle aille mieux, faisant tout et n'importe quoi pour qu'elle retrouve le sourire mais le soir, quand ils s'endormaient ensemble, il voyait bien que tout lui tourmentait encore. Certes, ils étaient C*l et chemise, ils avaient une réelle complicité mais à chaque fois qu'un problème leur pesait sur les épaules, ils étaient évident qu'ils accouraient l'un vers l'autre. Sans elle, il serait mort ... c'était une évidence, il lui en était redevable. Posé contre le chambranle de la porte, il la regardait visionner la fin du film "Kuzco, l'empereur Mégalo". Oui, ils étaient con des fois et préféraient de loins se taper un Disney que de regarder un film qui puait le sang. C'était leur petit truc, mais par contre il ne voyait l'action qu'il allait manqué dans le film oO. (xD). Il finit la saucisse qu'il machouillait et il était perdu. Lui dire ou pas ? un ian ou pas de ian ? Put*in, faire tout ce qui était en son pouvoir pour qu'elle tente de remonter la pente et voilà, que ses pires soucis reviennet la hanté. Oui, il savait que cela allait être difficile mais connaissant Moéra, elle allait lui en faire baver. Soupirant, il alla se foutre à côté d'elle dans le canapé, s'enfuyant en dessous la couverture. Il tourna la tête et il la dévisagea .... Par quoi allait il commencer ? " Dis, j'ai quelque chose à te dire ...Ian est revenu.". Non, trop direct ... Le faire par un jeu ? Non, se serait pas comique. Un mime ? Non, elle perdrait patience. Il la regardait encore jusqu'à ce qu'elle lui dire "qu'est cequi aaaa ". Il soupirait encore ...

_ Je dois des trucs ...

Elle le regarda un peu bizarre parce qu'elle était à fond dans le film. ELle hésita, écouter son meilleur ami ou regarder la fin du film. Il le voyait bien cet oeil qui se tournait vers l'écran et c'est pour ça, MALHEUR, qu'il éteignit la télévision What a Face

_ Ouai, je dois te dire des trucs ... Hier, j'ai fait pipi dans le pot de fleur, j'ai mangé les derniers smarties de ton paquet, je me suis enfilé tout le whisky. J'ai pas racheté de choco pops, je me suis rasé la barbe, j'ai vendu pour 150 000 euros de bagnoles traficoté, j'ai plus reprit de drogue depuis maintenant 6 mois, j'aime ma fille, Ian est revenu, j'ai compte le sable sur la plage, je me suis amusé à cassé des noix de coco avec une hâche, j'ai fait de la plasticine pour créer une bite, il y a deux jours j'ai pété dans le lit alors que tu dormais la bouche ouverte, j'aime pas les araignées, je déteste ça même et je crois que je t'ai à peu près tout dit ...

Il la regardait encore et il attendit une réaction .... mais les conneries qu'il avait déblatérer laissèrent vite place à un sérieux assez fort. Il avait peur en fait, peur qu'elle n'encaisse pas le sous entendu dissimulé dans ce qu'il disait ....

_________________



« Faites attention, les Potos sont là. »
“- Vous voulez un whisky ?
- Oui juste un doigt.
- Vous voulez pas un whisky d'abord ?”©️ .bizzle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Sam 3 Sep - 1:53

Alors qu’ils venaient d’apprendre que Moéra était chez Cage Ian & Zoey avait décidé d’y aller afin que son ami puisse s’expliquer sur sa disparition soudaine. Après quelque échanges de messages assez sanglant avec Cage , elle souffla se disant que Ian aurait besoin d’elle. Elle n’avait pas vraiment envie de le voir , c’est qu’elle ne savait pas tellement comme réagir, depuis quelque jour elle était parti sur l’optique que t’apaiser les choses, de s’excuser peut être mais vu ses réactions elle n’était pas réellement certaine. Mais elle devait faire abstraction de tout ça parce que Ian avait besoin de son soutient. Elle m’y une serviette sur le siège passager pas que mais voilà il était crade le Ianou et c’était la voiture de Julien qu’elle avait, vu que la sienne était toujours au garage et que ses autres voitures n’étaient toujours pas arrivés BREF. On s’en fou . Elle alla chercher Nana qui dormait encore et tenta de ne pas la reveiller ,c’est qu’elle ne pouvait pas la laisser seule si jamais il se passait quelque chose ou qu’elle se lever et que personne n’était là … puis non jamais elle ne laisserait son bébé seule. Elle a posa à l’arrière de la voiture , lui remettant les quelques mèches de cheveux qui étaient venu se poser sur son petit minois délicat et déposa un baiser sur son front. Nana souria et se retourna en serrant son nounours un peu plus fort contre elle. Elle en était raide dingue amoureuse de sa fille quand même. Prenant enfin sa place , côté conducteur , elle se tourna vers Ian et lui donna une bonne claque sur la cuisse.

«  Alors t’es prêt à affronter Cage & Moéra ?  Allé courage hein … ça va bien se passer » Était-elle entrain de se convaincre elle-même. Aussi …

Elle fronça les sourcils et démarra doucement avant de s’engager sur la route principal et d’accéléré. Elle regarda dans le rétroviseur Nana qui dormait encore et souria. Quelque minutes plus tard elle arriva sur le paking de la plage et attrapa nana dans ses bras , mettant ses jambes autour de sa taille. Elle fit un signe de tête à Ian qui se dirigé dans la mauvaise direction et s’arrêta un instant.

«  Non mais t’es certain que ça va toi , si t’es pas amnésique , t’as pas bu avant de venir ? » Elle arqua un sourcil et attrapa le tee-shirt de Ian à la volé pour qu’il la suive xD Arrivé devant le bungalow , la seule envie qu’elle avait envie c’était de rebroussé chemin . Elle tourna son visage vers Ian , une fois devant la porte et lui fit signe de taper. Se mettant un peu à l’écart, elle remit correctement la petite couverture sur Nana qui était dans a voiture et lui mit la capuche sur la tête c’est qu’il faisait froid ici . En même temps c’est pas comme si il était 5h30 du matin et qu’elle n’avait pas dormi de la nuit à cause du revenant ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 3468
LOCALISATION : Avec Poto a faire 1 conneries ou 2
TU FAIS QUOI ? : Je suis avocat et car je suis le fils de mon père je tiens un bowling.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose. Rapidité. Force xD
MOI:: Bavard, con, alcolo, fou de son pick up etc

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Sam 3 Sep - 8:52

Spoiler:
 

_________________
If this is love, I want it. Poto & potette.
LE POTO D'AMOUR, LE CANON IL LA DESIRE NORMAL QUOI, & LE MEILLEUR LE PLUS BEAUby lizzou.


la raleuse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1008

Votre Personnage
GROUPE :: Delta
DON :: Aucun
MOI::

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Lun 5 Sep - 10:08

Moera continuait à engloutir ses saucisses apéritif à une vitesse hallucinante tout en regardant Cage se lever et mâchouiller nerveusement celle qu’elle venait de lui mettre en bouche.
Les traits de son visage était tirer, comme si quelque chose ne tournait pas rond, peut-être avait il reçu un message de Zoey et qu’il voulait s’isoler un peut dans l’endroit ou l’on va seule…. Les waters !!
Elle ne fit pas trop attention à Cage tellement elle voulait regarder le film sans être dérangée, ça faisait un petit temps qu’elle n’avait pas vu kuzco de plus c’était un des Disney qu’elle appréciait particuliairement.
Elle fronça les sourcils quand elle entendit quelque grognement en provenance des W.C, Cage avait il des soucis au niveau digestif ??

Moéra haussa les épaules et mis le volume de la télévision plus fort, ce n’est qu’après de longues minutes que Monsieur réapparu et de l’avis de Moéra il n’avait pas du tout l’air soulagé, bien au contraire… Après le film elle lui demandera s’il a besoin d’un Immodium ou un truc dans le genre mais pour l’heure elle voulait désespérément voir la fin du film et apparemment tout était contre elle ce soir.
Cage se mis sous la couverture ce qui découvrit les pieds de Moéra qui grogna.

Mais heuuuu…..

Elle tira sur la couverture et remis ses petit petons bien au chaud, c’est a ce moment qu’elle sentit le regard de son meilleur amis sur elle, et quoi de plus énervant que de se sentir observer ?

Elle tourna doucement son visage vers celui de Cage, laissant un œil en biais sur l’écrant.

Qu’EEEEEEST cequiiiiiiii aaaaaaa ?

Elle lui avait parlé sans réfléchir et avec un ton qui faissait sentir que l’agacement était vraiment à son comble en ce moment.
Mais voila ti pas que le Cage avait des grandes révélations à lui faire, juste a cet instant précis, juste maintenant …. Quand kuzco essaye de récupérer la fiole qui le changera en être humain…. Va-t-il y arriver, Moéra doute a présent sur le fait qu’elle finira par voir la fin.
Mais Cage avait des trucs à lui dire, elle le regarda avec un sourcil relevé, espérant qu’il lui dise pas qu’il avait la diharée ou un truc comme ça, parce que ce genre de trucs elle ne tenait pas trop a le savoir.
Elle croqua dans une saucisse et dis.

Je t’écoute, mais essaye de faire vite… regarde Isma c’est transformée en chaton tout mignon.

C’est a ce moment qu’il éteignit la télévision.

Bon va y je t’écoute,

Elle croisa les bras sur son torse et se tourna entièrement vers Cage, qui était blanc comme un linge…. Oui c’était ça, il allait lui dire qu’il était malade et qu’ils allaient avoir une gastro carabinée tout les deux…
Et ben non, Cage lui parla de son pot de fleur, des Smarties, de son boulot, elle l’écouta d’une oreille distraite… pourquoi lui parlait il de sa maintenant ?
A moins qu’il avait décidé de lui ruiner sa soirée t.v au quelle cas, elle se vengerait.

Ecoute Cage, je suis heureuse d’apprendre tout ça,… le coup du pêt je te jure qu’il y aura des répercutions, fait attention à toi Thurner !

Elle s’apprêtait à attraper les bords de la couverture pour enrouler Cage dedans et le ligoter avec pour avoir le champ libre pour lui péter à son tour en pleins visage quand elle lâcha tout, son visage blêmit.

Qu’est ce que tu viens de me dire ??

_________________

❝ TOYBOY & MISSPLACARD ❞
Comme si quelqu'un qui a dépassé l'âge de dix ans pouvait croire qu'on peut subjuguer d'un sourire (si gentil et si chaleureux fût-il) toutes les agressions de l'existence, tout maîtriser quand le bras puissant de l'imprévu vient s'abattre sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 3468
LOCALISATION : Avec Poto a faire 1 conneries ou 2
TU FAIS QUOI ? : Je suis avocat et car je suis le fils de mon père je tiens un bowling.

Votre Personnage
GROUPE :: Born to die
DON :: Hypnose. Rapidité. Force xD
MOI:: Bavard, con, alcolo, fou de son pick up etc

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   Lun 5 Sep - 11:00



Ian n'en pouvait plus d'attendre, il fallait qu'ils y aille, il avait un besoin plus que nécessaire de la voir, de la sentir tout contre lui, il n'a pas pris encore pleinement conscience du temps qu'il a passée loin d'eux, d'elle ... par moment, il voyait son enfermement comme des années qui s’éternise, d'autre fois, plus positif il se disait, non tu délire, c’est car tu souffre, sa ne fait que quelques jours, mais là, maintenant, la réalités reprend sa place, trois mois loin d'elle, pire, ou tous on cru qu'il ses barré, qu'ils le abandonnée, comment ? il n'aurait put partir comme ça, jamais, l'idée de quittait Moéra lui a traversait l'esprit, pas même le quart d'un dixième de seconde. Il l'aime beaucoup trop, même si après leurs mariage, l'année a étais mouvementés, qu'il passer plus de temps chez Zoey qu'avec elle, ou elle le trainer dans des centres, lui faisait faire pipi dans des bocal, ou pire dans une petit pièces avec des tas de magazine cochons pour récupéré sa précieuse semence XD , mais il est prêt a le refaire, as ce qu'elle redevienne cette petit folle hystérique qui veut, bébé, il l'aime comme ça, il aime toutes les facettes de sa personnalités ! Il ses lever du sofas en dissimulant ses grimaces, le fait de s'assoir de se détendre et d'un coup là de repartir, sa remue ses maux, mais rien au monde ne l’empêchera d'aller la rejoindre, même si zoey ne viens pas.. il comprendrait par rapport a Nana... Clopin clopant il est sortit, cherchant des yeux la voiture de zoey... heu a quoi elle ressemble, il regarde l'allée et il y a bel et bien une voiture, il en grimace doucement reconnaissant ce model, super ! La voiture du Julien pff–' Le bruit des pas de zoey arrivant derrière lui il la regarde arrivait avec la petite a moitié endormit dans ses bras, pas top ceux qu'il lui fait f ire, mais une fois n’est pas coutume sa ira il en es persuader même, il s'attendrit sur la bouille de Nana, il l'aurait bien embrassée, mais vue son état il craint de lui faire peur et de la salir, sans compté Zoey qui lui aurait interdit l’accès, cette petit puce lui a manquer comme pas permis, il espère qu'elle n'a pas oubliait son tonton fou ! Il se glissais dans l'habitacle après qu'elle es posait une serviette sur les siège, sa ne l'aurait pas dérangeais de ruiner les siège a lui, pas du tout ! Il y laissera l'odeur, quitte a oubliait une chaussure, celle qu'il a bousillé en arrivant tiens ! Il ses accordé une pause, son visage ses détendu quelque peu mais a aussi mis en évidence sa fatigue, son teint livide... Il va lui falloir du temps pour retrouver une bonne condition physique.
Il tourna son regard vers zoey a sa claque sur la cuisse il fit un «aie » il se redressa en fronçant les sourcils.

Arrête avec ça s'il te plait, je ne vais rien affronter, je vais revoir mon frère et ma femme, c'est tout ce que je retiens, je verrait ensuite pour en vouloir a Cage de n'avoir rien fait ! -il baisse d'un ton en fixant la route- Je t'en voudrait aussi d'y avoir cru ...– Oui car il se connaisse bien a présent, il on passée combien d'heures a refaire le monde a chahuter a rien, a faire les idiots ? Comment a t-elle put pensé qu'il sois partit, comme ça d'un coup, sans raison ? Alors qu'elle le poussait a parlait a Moéra et qu'il était décider !, il tourne le visage vers la vitre, le regard sombre, l'esprit torturé et le cœur malheureux ! Le trajet ne fut pas très long. Garé il sortit de la voiture en se faisant a lui même la réflexion.

Oh p*tin j'ai le corps d'un vieillard !

Il avait fait quelques pas quand elle le saisit par un bout de t-shirt crasseux, il écarquilla les yeux et il se rendu compte lui aussi qu'il partait dans le mauvais sens, il soupira, il est paumée, tout et pourri en lui ! Il espère que sa reviendra sinon il es mal barré ! La petite dans les bras il les suit vers la porte. Il échangèrent un regard et il sais ses intention, il pencha le visage et il pris sa main une seconde la lui serrant, il sais, il comprend, mais là il a besoin d'elle ! Il fronça les sourcils, taper ? Chez cage ? Sa fait un brin bizarre de taper, il lève sa main et donne trois petits coups a sa façons a lui avant de tournais la poignet et ouvrit la porte …. l'entrée donner sur un espace large le salon et salle a manger comme vous voulait, le cœur de la maison, avec son sofas et son écran plat extra large, la lumière même tamisée vint cliqueter dans son regard bleues injecter de sang du a ses maltraitance, ces vêtements, non pas de couleurs et si l'on put appeler cela des vêtements sa lui colle a la peau, colle a ses plaies don certains son infecter, d'autre signer, du a ses gestes. Il pousse la porte, une bouffé lui soulève le cœur, il entend la voix de Moéra, ses intonations, ses yeux lui pique … il lève me visage la découvrant sur le sofas avec Cage, il eut une nouvelle bouffées mais celle là fit un peu mal, non très mal. Son regard chercha celui de celle qui na jamais quittais son esprit

Moéra...



_________________
If this is love, I want it. Poto & potette.
LE POTO D'AMOUR, LE CANON IL LA DESIRE NORMAL QUOI, & LE MEILLEUR LE PLUS BEAUby lizzou.


la raleuse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'intérieur de Thurner.   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'intérieur de Thurner.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» réglement intérieur
» La Campagne de l'Ennemi intérieur Warhammer V2 ou V3
» mon petit jardin d'intérieur
» Slack en intérieur ?


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIBERTY :: RP-